Reboot du plus vieux forum RPG sur Fairy Tail de France, je parle bien sûr de Fairy Tail World RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Misa Amane
~¤ La Rose Noire d'Ultima Nova ¤~
avatar

~¤ La Rose Noire d'Ultima Nova ¤~


337 messages.
Inscrit le 12/08/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 23 ans
Expérience:
1600/1600  (1600/1600)
Points de Réputations:
5735/10000  (5735/10000)



MessageSujet: Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn) Mar 31 Déc - 3:08





« Qu'importe ta famille, tu l'aimeras »



Préface Solo : ICI (Misa) et ICI (Drysfer)

feat Drysfer Flynn

Chapitre 4 : LA rencontre

Partie 1 : Une odeur de neige :


Alors qu’Hector s’éloignait sagement du lieu de rendez-vous fixé pour le lendemain, Misa le suivait du regard, un sourire aux lèvres.

C’était plutôt bête comme réaction ; elle qui n’avait jamais ressenti quoi que ce soit pour personne, excepté sa mère étant enfant, mais là… C’était chose étrange que de penser à rencontrer son cousin, mais cela l’excitait vraiment.
Pouvoir partager ses rêves et ses idées avec quelqu’un qui la comprendrait sûrement, c’était merveilleux pour elle. Et peu importe que ce soit un homme, la famille passe avant tout, c’est ce que sa mère répétait si souvent quand elle était jeune.

Mais bon, ce n’était pas tout ; le vieil homme était d’une stupidité déconcertante si il avait pensé que la petite blonde resterait là à l’attendre ou à faire du shopping - quoique cette idée ne lui déplaisait pas tant que ça en fait, mais bon, il fallait le suivre sinon elle allait le perdre de vue.

Il n’y avait pas grand monde dans les rues. Le temps était plutôt couvert et il faisait assez froid. C’était arrangeant, car, de cette façon, Misa n’aurait pas à se dissimuler devant tout le monde en risquant de heurter quelqu’un qui ne la verrait pas et commencer à créer une panique dans la rue.

Remontant le col de son long manteau noir en satin, la jeune fille avança à la poursuite de son grand-père, restant à distance suffisante pour ne pas se faire voir au cas où ce dernier se retournerait.

La ville était merveilleuse. La neige recouvrait les toits des bâtisses, un petit vent froid venait faire virevolter les décorations placées sur les maisons.
Misa n’avait jamais passé un vrai Noël depuis son enfance… C’était…une bonne occasion pour offrir un cadeau à son cousin…
Mais avant cela, voyons où le grand-père allait se rendre et après elle irait faire un tour en ville pendant qu’il faisait encore jour.

Le trajet ne fut pas bien long en fin de compte ; après avoir traversé d’étroites ruelles , une magnifique fontaine à l’effigie d’un cheval ailé et plusieurs petits cafés, le vieil homme s’arrêta devant un bâtiment encore plus beau que tout ceux que Misa avait vu jusqu’ici dans cette ville.
Le bâtiment était immense et rose…

*Rose…*

C’était bien la première fois que la jeune fille voyait une telle couleur pour le mur d’une façade et cela ne lui déplaisait pas, bien au contraire. Ce bâtiment était juste fantastique.

*Est-ce la résidence de mon cousin ?*

Impressionnée par cette bâtisse, Misa ressentait toutefois une puissance assez exceptionnelle en son sein…
Il ne serait sûrement pas judicieux d’y entre pour le moment.
Au moins, elle savait maintenant où se trouvait son cousin, vivement que le vieux revienne…

Enfin bref, il fallait trouver de quoi s’occuper maintenant ; une journée à attendre dans une ville recouverte de neige et pleine de magasins - un rêve devenu réalité - la petite blonde allait pouvoir dépenser son argent.

Sa peluche à la main et sautillant de joie, les passants regardaient Misa quelque peu troublée…
Il est vrai que sa tenue vestimentaire était assez étrange pour la saison, malgré son long manteau de soie noir.
Une jupette en dentelle noire, de longues bottes en cuir, desquelles remontaient de grandes chaussettes noires rayées blanc, des mitaines et encore pleins de gadgets que seule elle trouvait agréable à porter.

« Il y a vraiment des gens qui n’ont aucun goût…tsss »

La petite blonde s’arrêta net.
Se retournant vers celui qui venait de prononcer ces mots et qui avait choisi de continuer sa route comme si de rien n’était, Misa s’approcha de lui et le retint par l’épaule.

« Vous avez dit quelque chose ?

- Hum ? »

Il ne devait sûrement pas assumer ce qu’il venait de dire… C’était vraiment commun à tous les hommes se disait la jeune fille au fond d’elle- même : *Une grande gueule, mais il n’assume pas*.
Misa se mit alors à rigoler en pensant à cela :

« Je te répète ma question une dernière fois, alors soit honnête avec toi même.

- Fichez moi la paix et aller plutôt vous achetez du …. »

Les mots eurent à peine le temps de résonner, accompagnés du vent, que l’homme  s’écroula sur le sol la gorge ouverte.

« Oups ! », dit-elle, posant un l'index sur sa bouche

L’avantage que cette scène avait c’est qu’il y avait plein de gens autour d’eux mais personne ne pouvait rien voir.
Bien évidemment Misa n’avait pas eu pour intention de porter l’attention de cette ville sur ces faits et gestes, donc elle eu l’intelligence de cacher son acte par la magie, une petite couche de fumée bien invisible aux yeux de tous et le tour était joué.
La seule chose qu’elle ne pouvait caché était le sang qui s’écoulait se la couleur nacrée de la neige autour du corps, mais bon ce n’était pas quelque chose dont elle avait l’intention de se préoccuper de toute façon.

La jeune fille reprit alors la route du centre de la ville, sautillant gaiement, ravie par ce qu’elle venait de faire. Une mort était toujours quelque chose qui revitalisait Misa.

*Joyeux Noël*, venait de lire Misa sur un panneau devant une boutique.

Ce n’était pas une chose qu’elle avait connu depuis bien longtemps. Et c’est ce qui la rendait encore plus heureuse de lire cette phrase, car penser qu’elle allait le faire avec son cousin, avait réussi à lui redonner le sourire - ce sourire si longtemps éteint…

A côté de ce ‘’Joyeux Noël’’ figurait une autre inscription : « Offrez un cadeau à ceux que vous aimer ».

Misa poussa alors la porte de la boutique, espérant y trouver quelque chose pour lui faire plaisir…



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

__________


Pleins de roses :

* 3 de Drysounet
* 2 de Némésis
* 1 de Valkiki
* 1 de Hoshina
* 1 de Onee <3
* 1 de Luke
* 1 de Ray
* 1 de Itsuki
Et plus encore...<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drysfer Flynn
¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤
avatar

¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤


1447 messages.
Inscrit le 31/07/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 23 ans
Expérience:
1600/1600  (1600/1600)
Points de Réputations:
10000/10000  (10000/10000)



MessageSujet: Re: Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn) Jeu 2 Jan - 20:16



Drysfer venait de quitter son grand-père. Il était encore chamboulé par ce qu'il c'était passé aujourd'hui. La découverte d'un grand-père paternel et aussi une cousine encore inconnue pour lui. Le jeune homme devait la rencontrer demain ... Demain ! Mais ils allaient parler de quoi ? Ils ne vont pas faire que discuter, faudrait aussi trouver des occupations pour la journée ! Shopping ? Et si elle n'aimait pas ça ? Ils pourraient se balader dans la ville ? Avec la neige qui tombait, la ville avait comme un parfum de magie dans l'air et puis Noël était proche ... NOEL ! C'était bientôt ce jour où tout le monde s'offre des cadeaux, Drysfer pourrait peut-être lui en offrir un ? Le jeune homme était encore perdu dans ses pensées justes à côté de la porte, quand Sunny voleta vers lui.

- Drys', ça va ? Il s'est passé quoi là-haut ? Lui demanda-t-il.
- Hein ? Euh, c'est mon grand-père et demain, je dois voir ma cousine que je ne connais pas.
- Mais c'est génial non ?
- Euh, je ne sais pas trop encore. Répondit Drysfer encore chamboulé pour ces événements. Je vais prendre l'air.

Il prit son manteau long blanc et son écharpe bleue et partit sur la place enneiger, sans dire autre chose à Sunny qui semblait s'inquiéter de plus en plus. Même s'il n'y avait pas de quoi s'en faire, mais vu comment le Dragon Slayer se comportait aujourd'hui, c'était un peu normal. Bah, il s'excusera à son retour et lui parlera de tout ce qui lui passe par la tête en ce moment.
Drysfer marcha le long des rues enneigées et pensait encore à la rencontre de demain. Lui offrir un cadeau serait une bonne idée, surtout pour une rencontre et noël qui approche. Peut-être deux présents du coup ? Non, ça risque de faire trop et faire passer Drysfer pour quelqu'un qui attend beaucoup de voir cette inconnue. Bien sûr qu'il était impatient de la rencontrer, ce n'est pas tous les jours que l'on rencontre une personne de sa famille disparue. Un parfum ? Et si elle n'en mettait pas ? Ou bien qu'elle n'aimait pas ça? Comme pour les bijoux, s'il lui prenait un bracelet ou des boucles d'oreille, qui pourraient dire que ça ne lui plaira pas ?
Le jeune homme cherchait encore une idée de cadeau pour sa cousine quand il remarqua enfin que la nuit était tombée et que les lampadaires de la ville illuminaient d'une lueur jaunâtre la neige tombée sur Clover. En regardant les vitrines d'une rue commerçante dans l'espoir d'avoir un déclic, Drysfer croisa une jeune femme à l'accoutrement étrange pour l'hiver. Elle était aussi blonde que le blé et portait une jupe en dentelle noire, des chaussettes blanches rayées de noir et des bottes. Pour se protéger du froid, elle portait un long manteau noir. Mais ce n'était pas ça le plus étrange, c'était plutôt le fait qu'elle fait de petit bon pour avancer, comme-ci elle ne pouvait contenir sa joie et se devait de sauter comme un cabri et la peluche qu'elle tenait dans les mains avait l'air toute aussi heureux que cette jeune femme. Une peluche ? Mais oui ! Tout le monde aime les nounours ! Voilà que l'idée du cadeau était maintenant fixe, il fallait l'acheter. Drysfer partis donc en direction d'un magasin, dans une des rues adjacente.
Arrivé sur les lieux, le jeune homme découvrit que le magasin était bondé de parents cherchant leurs cadeaux de noël à la dernière minute. En se frayent un chemin dans cette horde d'acheteurs, il arriva au rayon désiré, le rayon peluche. C'était incroyable, on aurait dit une caverne aux merveilles ! Il y avait de tout, des emblèmes de guilde, des ours, des licornes, des dragons et même le fameux cheval ailé qui avait donné son nom à la guilde de la ville.
Comment faire son choix dans tout ce déballage de peluche ? Peut-être l'emblème de Blue Pegasus ? Non, qui voudrait une peluche comme ça comme cadeau ? Drysfer observa les dragons présents, il était de toutes les couleurs, mais les bleus n'étaient pas du tout ressemblants à Aquagnir. Drysfer s'imagina une seconde son père adoptif entrain de poser devant un photographe pour faire une peluche à son effigie. Il ne put s'empêcher de rire à cette idée. Peut-être qu'un vendeur pourrait l'aider ? En regardant autour du rayon, le jeune homme les voyait tous occupés et c'est à ce moment-là, qu'il revint la même jeune femme blonde que toute à l'heure. Qu'elle heureuse coïncidence ! Elle pourrait peut-être l'aidé dans le choix de la peluche ? Drysfer s'avança vers elle pour lui demander.

- Bonsoir, excuser-moi de vous dérangez. Je sais que vous ne travaillez pas ici, mais comme vous avez une peluche et que c'est ce que je veux offrir. Je me demandais si vous vouliez bien m'aidez à en choisir une ?


__________



Méfiez-vous de l'eau qui dort...
navy

Spinel Sun:
 


Une rose de Misa, Wilya, Kamu, Kirito et Hajima et deux roses de Utau et Azura


Dernière édition par Drysfer Flynn le Lun 17 Fév - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytail-shinnyuu.forumactif.com
Misa Amane
~¤ La Rose Noire d'Ultima Nova ¤~
avatar

~¤ La Rose Noire d'Ultima Nova ¤~


337 messages.
Inscrit le 12/08/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 23 ans
Expérience:
1600/1600  (1600/1600)
Points de Réputations:
5735/10000  (5735/10000)



MessageSujet: Re: Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn) Sam 11 Jan - 18:37





« Qu'importe ta famille, tu l'aimeras »





feat Drysfer Flynn

Chapitre 4 : LA rencontre

Partie 2 : Une odeur de cannelle :

Une drôle d’odeur émanait de cette endroit, douce et enivrante à la fois.  
Une senteur que Misa ne connaissait pas et pourtant qu’elle avait l’impression d’avoir déjà senti auparavant. Un mélange de fruits, de bois et de pain…

*Bizarre…*

Cette odeur la perturbait.
Cherchant d’où elle pouvait bien provenir, la petite blonde, errant à tâtons à travers le magasin, le nez en avant, finit par arriver devant une petite étagère, sur laquelle était posée un bâton de couleur orangée.
C’est de cet étrange objet que venait l’odeur.

L’examinant sous tous les angles, Misa se demandait comment cette chose fonctionnait. Aucun orifice n’apparaissait à sa surface, ne présageant donc aucun endroit d’où pouvait s’échapper la douce senteur.
Elle prit alors le bâton entre ses doigts, le tournant dans tous les sens pour essayer de comprendre.

« Puis-je vous aider mademoiselle ? »

Un petit cri de stupeur s’échappa de la petite blonde et elle lâcha l’objet qui se réduisit en plusieurs petits morceaux sur le sol…

« E…excusez-moi mademoiselle, je…je ne cherchais aucunement à vous effrayer, laissez-moi ramasser cela je vous prie »

Une jeune femme, aux longs cheveux verts, vêtue d’une drôle de tenue, se baissa alors, gênée par la situation et ramasse les dégâts causés par Misa.
La petite blonde se sentait gênée… Ce n’était pas dans son habitude pourtant d’avoir de l’égard face à des gens aussi faibles et insignifiants que l’était cette femme, mais les événements de ces derniers jours avaient un peu déroutés la maîtresse d’Ultima Nova.

« Je payerai pour les dégâts ne vous en faites pas ! Mais au juste…quelle est cette odeur qui s’émanait de ce drôle d’objet ? 

- Pomme-cannelle il me semble. C’est un produit qui marche grâce à une lacryma. L’odeur est perpétuel et ne diminua jamais avec le temps. Pour l’éteindre il suffit juste de le secouer.

- …Merci. »

S’éclipsant, Misa ne souhaitait pas continuer à parler avec cette femme. Le contact humain n’était pas son fort et si elle ne voulait pas finir par commettre un meurtre dans le magasin, il fallait qu’elle reste aussi seule qu’elle le pourrait.
Passant à côté du rayon peluches, elle ne pût s'empêcher d'y jeter un oeil. Certaines étaient vraiment moches...''les dragons'' surtout. La petite blonde avait une sainte horreur de cet animal... Elle trouvait qu'il n'avait d'autre que sa laideur, son charisme imposant.
En revanche, la petite blonde flasha sur des petits ours blanc en peluche doux comme de la soie...

Enfin bref, ce n’était pas tout… En plus des frais qu’elle avait maintenant pour les dégâts qu’elle venait de causer, il lui fallait trouver un cadeau pour son cousin ; pour un homme donc.
Qu’est-ce qu’elle en savait elle, de ce qui pouvait plaire à un homme ?
Misa n’avait jamais eu l’habitude de côtoyer beaucoup d’hommes, sauf depuis qu’elle était maîtresse de guilde bien entendu, mais ceux-là lui étaient soumis donc les cadeaux étaient la dernière chose à laquelle elle pourrait bien penser pour eux.

Examinant un rayon sur lequel reposait divers bijoux, une puissance extraordinaire se ressenti tout à coup…

*Qu’est-ce que cette sensation ?*

Cela venait sûrement de cet individu…
Il venait tout juste d’entrer dans le magasin ; un jeune homme aux cheveux bleus. C’était plutôt risible, car il avait l’air tout comme elle - cela se voyait qu’il ne savait pas non plus lui-même ce qu’il venait faire ici - tout comme elle.

De toute façon, elle n'irait pas le voir, elle avait d'autres choses à faire.

*Un bracelet ? C'est une bonne idée ça...non ? avec quelque chose gravé dessus...*

« Bonsoir, excuser-moi de vous dérangez. Je sais que vous ne travaillez pas ici, mais comme vous avez une peluche et que c'est ce que je veux offrir. Je me demandais si vous vouliez bien m'aidez à en choisir une ? »

C'était le jour dit donc... Une fois encore, sursautant et lâchant le bracelet qu'elle tenait en main, Misa se retourna, rouge de colère...
Sûrement encore cette ***** de vendeuse qui venait la déranger.
Et non, c'était le fameux jeune homme qui avait pénétré dans la boutique...

« Euh... Et bien... »

Qu'est-ce qu'il voulait celui là aussi ? Sérieusement... Est-ce que Misa avait une tête de quelqu'un qui avait envie d'aider les gens ? Certes, non... Alors qu'est-ce qu'ils avaient tous à lui adresser la parole ?

Se baissant pour ramasser le bracelet qu'elle avait laisser tomber, elle le reposa sur le comptoir.
Elle regarda alors le jeune homme aux cheveux bleus qui avait l'air d'attendre une réponse. Ne serait-il pas utile d'en profiter pour lui demander aussi son avis, étant donné que c'est un garçon ?

« Et bien... Je veux bien vous aider, mais pourriez-vous alors me rendre la pareille ? Je dois, moi aussi, trouver un cadeau et je ne sais pas quoi prendre... En tout cas, ayant vu les peluches, je dois dire que les ours blancs sont vraiment trop choupiiiiiiis.... Et vous, pour un homme vous me conseilleriez quoi...? »


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

__________


Pleins de roses :

* 3 de Drysounet
* 2 de Némésis
* 1 de Valkiki
* 1 de Hoshina
* 1 de Onee <3
* 1 de Luke
* 1 de Ray
* 1 de Itsuki
Et plus encore...<3


Dernière édition par Misa Amane le Lun 20 Jan - 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drysfer Flynn
¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤
avatar

¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤


1447 messages.
Inscrit le 31/07/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 23 ans
Expérience:
1600/1600  (1600/1600)
Points de Réputations:
10000/10000  (10000/10000)



MessageSujet: Re: Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn) Ven 17 Jan - 21:47



La blondinette fut surprise que Drysfer lui parle, à tel point qu'elle laissa tomber ce qu'elle avait en mains et se retourna un coup, une expression courroucer sur le visage. Elle ramassa ce qui semblait être un bracelet pour femme et le remit sur le comptoir. Après quelques secondes d'observation, la jeune femme lui répondit :

« Et bien... Je veux bien vous aider, mais pourriez-vous alors me rendre la pareille ? Je dois, moi aussi, trouver un cadeau et je ne sais pas quoi prendre... En tout cas, ayant vu les peluches, je dois dire que les ours blancs sont vraiment trop choupiiiiiiis.... Et vous, pour un homme, vous me conseilleriez quoi...? »

Les ours blancs ? Ouais, c'est vrai qu'il était pas mal, bien que Drysfer préférât les dragons, surtout le bleu, mais ça, c'était purement affectif. Elle voulait donc un cadeau, mais ne savait pas quoi prendre. C'était surprenant qu'une autre personne soit dans le même cas que lui, mais pas impossible pour autant. Drysfer se caressa son menton imberbe à la recherche d'une idée de cadeau. Choix difficile aussi, mais pas impossible. Un livre ? Oui se serait une bonne idée.

- Je dirais, un livre. J'ai vu que le rayon était au fond du magasin. Un roman Policier serait bien ou alors, de la Fantasy. Dit-il finalement. Venez, on va voir leur stock.

Ils partirent donc vers le rayon librairie et le jeune homme chercha un livre intéressant. Au détour d'une étagère, Drysfer trouva un ouvrage intéressant. D'après la quatrième de couverture, c'était l'histoire de l'inspecteur Simon Rambeau qui enquêtait sur un tueur en série dans un monde imaginaire et sans magie. Drysfer ne connaissait pas cet auteur, mais l'histoire avait l'air bien. Il le tendit vers la blondinette.

- Tenez, celui-là à l'air bien.

Il lui laissa le temps de regarder le livre avant de poursuivre.

- Merci encore pour votre conseil et au revoir. Dit-il avec le sourire.

Drysfer prit congé et repartit au rayon peluche pour prendre un ours blanc en suivant le conseil de la jeune femme et partit en caisse payée son cadeau, ainsi que du papier cadeaux. En chemin, il alla dans une boulangerie-pâtisserie pour acheter plusieurs viennoiseries et retourna à la guilde. Une fois de retour à la guilde, Drysfer trouva Sunny assit sur le bar en pleine lecture. Le jeune homme s'approcha de l'Exceed et lui offrit le sac énorme de gâteaux. En voyant le contenu du sac, Spinel Sun écarquilla ses yeux qui s'éclairaient d'une lueur gourmande.

- Désolé pour toute à l'heure. Toutes les nouvelles que j'ai eues aujourd'hui étaient... Disons déconcertante. Savoir que j'ai un grand-père et une cousine vivante m'a chamboulé. Lui expliqua le Dragon Slayer.

- Chi à chaque fchois tfu tfais pardonné comme cha. Dit Sunny avec la bouche remplit, il reprit une fois les bouchées avalées. Tu peux être comme tu veux.

Ils discutèrent pendant que Drysfer faisait le paquet cadeau pour demain et le mit dans son bureau pour passer la soirée dans la taverne.
Le lendemain, stressé par la rencontre qui allait avoir lieu, il se réveilla bien avant son heure habituelle et il était impossible pour lui de se rendormir. Alors, il se prépara pour cette journée et descendit dans la taverne où pour une fois, personne n'était présent, pas même Edward. Le jeune homme passa derrière le comptoir pour se faire un café et alla dans son bureau pour s'occuper l'esprit. La rencontre devait se passer l'après-midi dans un lieu inconnu, Hector devait revenir à Blue Pegasus pour le chercher et lui donner une arme pour remplacer Chimère.
La matinée passa tranquillement et on frappa à la porte en milieu d'après-midi. C'était son grand-père, enfin. Enfin, Drysfer allait voir sa cousine ! Hector s'assit en face de bureau.

- Salut, fiston ! Alors, t'es prêt à rencontrer le reste de ta famille ? Dit-il avec un large sourire.

- Stressé et excité à la fois plutôt. Lui répondit le jeune homme.

Le vieil homme rigola et fouilla à l'intérieur de sa redingote et en sortir un paquet cadeau, bien trop gros pour réellement sortie de son manteau. Devant le regard interrogateur de son petit-fils, Hector lui expliqua.

- Une havre-poche, très utile pour amener diverse chose. Enfin bref voilà ton cadeau ! Allez ! Ouvre-le vite !

Drysfer prit le cadeau, le posa sur son bureau et le déballa. Il trouva dans la boite deux bracelets qui semblaient être en acier sombre, dessus, on pouvait voir de fines gravures. Ça devait être des armes, mais finalement, c'était des bracelets.

- Mets les et appuis sur les boutons sur la gauche. Lui lança Hector.

Le Dragon Slayer s'exécuta et les bracelets englobèrent totalement ses mains jusqu'aux premières phalanges. Phalanges qui étaient protégé par une plaque d'acier surmonté de pointe. Ils ne gênaient en rien les mouvements. Ces gants étaient parfaits !

- Les boutons sur la droite les font redevenir à l'état de bracelet.

- Ils sont géniaux ! Merci pap... euh Hector. Rectifie le jeune homme.

- Tu peux m'appeler papy si tu veux. Enfin ça va surement ne pas se faire du jour au lendemain et c'est normal. Bon, on va voir ta cousine ? On a rendez-vous dans un parc au bord de la ville.

Drysfer acquiesça d’un geste de la tête et ils partirent sur les lieux du rendez-vous. Enfin, il allait rencontrer sa cousine, enfin, il allait pouvoir mettre un visage, une voix, un caractère sur cette personne qui lui était encore inconnu il y a deux jours.



__________



Méfiez-vous de l'eau qui dort...
navy

Spinel Sun:
 


Une rose de Misa, Wilya, Kamu, Kirito et Hajima et deux roses de Utau et Azura


Dernière édition par Drysfer Flynn le Jeu 2 Avr - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytail-shinnyuu.forumactif.com
Misa Amane
~¤ La Rose Noire d'Ultima Nova ¤~
avatar

~¤ La Rose Noire d'Ultima Nova ¤~


337 messages.
Inscrit le 12/08/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 23 ans
Expérience:
1600/1600  (1600/1600)
Points de Réputations:
5735/10000  (5735/10000)



MessageSujet: Re: Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn) Lun 20 Jan - 15:33





« Qu'importe ta famille, tu l'aimeras »





feat Drysfer Flynn

Chapitre 4 : LA rencontre

Partie 3 : On se connaît non ? :

Cet homme était plutôt étrange…
A peine venait-elle de le conseiller, qu’il ne dit strictement rien à propos des peluches, comme si cela lui était un peu égal dans le fond. Il avait plutôt l’air de vouloir couper court à la conversation en proposant comme idée pour elle, un livre en cadeau.

Lui emboitant le pas, il les dirigea en direction d’un rayon où des livres étaient rangés par genre sur plusieurs mètres de bibliothèque.

Le jeune homme aux cheveux bleus saisit alors un livre dans le tas, comme si il avait parfaitement l’air de savoir ce que ‘’lui’’ voulait.
Les livres étaient une chose que la petite blonde aimait beaucoup… Elle avait eu le temps de lire énormément lorsqu’elle était enfermée à Psyren, c’était plus ou moins son seul passe-temps par la même occasion…
Satisfait de lui, il tendit alors le livre à Misa.
Ce n’était pas le genre de livre que la jeune femme était habituée à lire. Elle le feuilleta un peu, puis tenta, tant bien que mal de décrocher un sourire en guise de remerciement, ne sachant pas vraiment si cela était bien ou non, mais bon, puisque ça avait l’air de lui plaire.

*Je fais si peur que ça, pour qu’il me dévisage et qu’il soit si pressé de partir…?*

D’un signe de tête et accompagné d’un sourire, le jeune homme s’éloigna donc en remerciant la petite blonde.
Livre à la main, elle laissa donc tomber l’idée du bracelet gravé, qui avait l’air une jolie idée au départ, mais bon, en tout cas, si pour lui c’est le genre de livre qui fait plaisir, le jeune femme ne pouvait que le croire, elle n’y connaissait strictement rien en goût ‘’masculin’’…

Se dirigeant alors vers la caisse, elle vit que c’était la même femme avec qui elle avait discuté quelques minutes plus tôt qui s’occupait maintenant de la caisse.
Trop de discussions en une seule et même journée…
Essayant alors d’avoir l’air distraite, elle passa aussi vite qu’un éclair à la caisse, paya le livre, le fit emballer et sortit en trombe de la boutique.

« C’était moins une avant que je commence à avoir du mal à respirer… »

Il commençait à se faire tard et Misa n’avait nul part où aller. Elle ne connaissait pas la ville et ne savait pas où elle allait dormir cette nuit.
N’était-ce pas risible quand même ?
Fraîchement maîtresse de guilde et aussi débrouillarde sur le terrain qu’une débutante… Heureusement que ses membres ne la voyaient pas dans cet état de panique. Enfin, si quelqu’un se permettait de lui faire quelque remarque qui soit, il ne tarderait pas à comprendre son erreur.

Un petit rire malicieux s’afficha sur son visage.
Elle venait de se rappeler qu’en face du lieu de rendez-vous il y avait une petite maison, peut-être serait-il bon de tuer le propriétaire ?

« Hummm, mauvaise idée »

Ou alors peut-être utiliser ses charmes pour l’envoûter ? Les hommes sont si faibles face aux femmes. On leur donne ce qu’ils veulent et le problème est résolu…
C’était donc décidé, user de son charme paraissait être, aux yeux de Misa, une meilleure idée pour le moment. Il ne fallait pas non plus trop se faire remarquer.

Arrivée en face du lieu de rendez-vous, se tenait la petite maison à laquelle elle avait pensé dans ses souvenirs. Rien d’extravagant, mais comparé aux tas de ruines qui lui servait actuellement de demeure, cela ne pouvait pas être bien pire.

Affichant un grand sourire charmeur, baissant un peu son décolleté pour laisser apparaître ses formes, la petite blonde toqua gaiement à la porte.

*Qu’il essaye de me toucher, il verra bien*, pensa-t-elle, au cas où ce fût un homme peu recommandable qui ouvrirait la porte.

« Bon…. »

Le bonsoir de Misa se coupa net au moment où une femme énorme ouvrit la porte…

« Désolée mais on accepte pas les filles de joie ici »

La porte se referma brusquement, laissant la petite blonde estomaquée et déçue de ce qui venait de se passer…

*Une fille de joie ? Non mais elle se prend pour qui cette baleine… Si ça ne tenait qu’à moi j’irai lui trancher la tête à cette ******…*

N’ayant plus le choix et faisant geste de bonne volonté sans commencer à étriper toute la ville, Misa alla dans le parc, lieu du rendez-vous tant attendu.

« Je me satisferai d’un banc ma foi… »

—————————————————————————————
La nuit ne fuit pas très agréable. Heureusement que sa magie lui permettait de se réchauffer un minimum sans quoi, il n’est pas très sûr qu’elle aurait réussi à passer la nuit.

*Quelle débauche de se retrouver à dormir sur un banc… Est-ce vraiment comme cela que ma magnificence se doit d’être récompensée… ?*

Il n’y avait pas grand monde dans le parc. En même temps, exceptée elle, il ne devait pas y avoir grand monde dehors avec un tel froid.
L’horloge du bâtiment à quelques mètres de là affichait presque 11h ; plus que quelques minutes avant le rendez-vous…

Misa ne savait pas trop comment elle allait devoir se comporter. Déjà que tout ceci était un exploit pour elle depuis hier. Bon, elle avait tué un passant par plaisir, mais ce n’était pas non plus la mer à boire. Si ça n’avait tenu qu’à elle, beaucoup de gens serait mort…à commencer par cette grosse vache…
Allait-elle devoir le serrer dans ses bras ? Allait-elle devoir faire la révérence ? Allait-elle…

Hector apparu à l’entrée du parc, affichant un sourire presque inopportun à la situation.

« Que…quoi ? »

La petite blonde aperçue aux côtés du vieil homme, le même jeune homme aux cheveux bleus qu’elle avait croisé hier au magasin de cadeaux et qui l’avait si gentiment, mais froidement, conseillé…

*Est-ce lui mon cousin ?*

La jeune maîtresse ne savait plus vraiment où se mettre. Elle avait une folle envie de partir en courant…
Non pas que de savoir que c’était lui, la dérangeait, mais surtout parce qu’elle ressentait quelque chose qu’elle n’avait jamais ressenti auparavant… Son coeur battait la chamade, elle tremblait de tout son long - où était-ce le froid ?

Leurs regards se croisèrent… Un instant Misa ne pensa plus au froid qui l’entourait.
Le jeune homme aux cheveux bleus de la veille avait l’air tout aussi étonné, si ce ne fut plus, de la voir là en face de lui.
Hector se mit alors à pouffer de rire.

« Alors les jeunes, on joue les timides ? »

C’était facile à dire pour lui. Il refait surface comme ça, après tant d’années et pense que tout va se faire dans la facilité… Quelle stupidité…

Ne sachant pas quoi faire d’autre, la petite blonde s’approcha d’eux, son cadeau en avant. Elle savait très bien qu’il était déjà au courant de ce qu’il y avait dedans, mais il ne savait sûrement pas qu’il y avait aussi un petit mot qu’elle avait écrit en lettre de brume, lisible qu’une fois et après lecture, les mots disparaitront, n’espérons pas dans l’oubli…

Le petit mot :

Spoiler:
 


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

__________


Pleins de roses :

* 3 de Drysounet
* 2 de Némésis
* 1 de Valkiki
* 1 de Hoshina
* 1 de Onee <3
* 1 de Luke
* 1 de Ray
* 1 de Itsuki
Et plus encore...<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drysfer Flynn
¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤
avatar

¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤


1447 messages.
Inscrit le 31/07/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 23 ans
Expérience:
1600/1600  (1600/1600)
Points de Réputations:
10000/10000  (10000/10000)



MessageSujet: Re: Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn) Sam 25 Jan - 15:39



Plus la distance entre le parc est la guilde s'amenuisait et plus le stress grandissait en lui. Plus qu'une ruelle enneigée à traverser et Drysfer pourrait enfin mettre un visage sur cette famille inconnu qui avait chamboulé sa vie sans se montrer. Drysfer ne savait pas encore si tout ce bouleversement était bien ou mal, mais trouver des membres de sa famille n'est jamais mauvais, si ?
Le coin de la rue se dégageait et le parc était enfin à vue. C'était un petit parc sans grande prétention, il servait surtout aux enfants pour jouer. D'ailleurs, çà et là, des gosses se faisaient une bataille de boules de neige. C'est dans ce brouhaha de cris d'enfants que Drysfer la reconnue, là dans le parc, seule, se trouvait la jeune fille blonde d'hier.

- Attends, c'est elle m'a cousine ? Demanda Drysfer à Hector.

- Ouep, pourquoi ? Tu l'as connait ?

- Non, enfin si. Elle m'a aidé à choisir un cadeau et j'ai fait de même. Répondit le jeune homme surpris de la réponse.

Son grand-père lui sourit et avança vers la blondinette. Le monde était quand même très petit. Combien de chance il y avait pour que la personne que le jeune homme ait aidée hier, soit sa cousine ? Un million ? Un milliard ? Une chose que Hibiki pourrait facilement calculer, mais pour le Dragon Slayer s'était impossible et puis laissé le destin choisir, c'était bien aussi. Les deux hommes avancèrent dans le parc, une expression de surprise était encore visible sur le visage de Drysfer quand leurs regards se croisèrent.
Le silence, c'était installé entre eux. Que devait-il faire ? Lui serrer la main ? Lui faire la bise ? Un simple salut de la main ou encore de la tête ? Ce mutisme fut vite rompu par Hector qui rigola en lançant une petite pique sur justement cette timidité ambiante.

- Tu pourrais nous laisser un peu tranquille ? C'est normal que l'on mette un peu de temps, y a à peine deux jours, je ne savais même pas que j'avais encore de la famille. Lâcha Drysfer à son grand-père.

La jeune femme semblait partager cette idée, au vu des expressions sur son visage. La petite blonde offrit son cadeau. Bien sûr, le Dragon Slayer fit de même. Ils savaient tout deux ce que les cadeaux renfermaient, mais cela ne les empêcha pas de les déballer. Le jeune homme dépaqueta le présent et bien sûr, trouva le livre qu'il lui avait conseillé. Mais en l'ouvrant, Drysfer découvrit un petit mot sur la couverture, une lettre écrite en fumée ou en brume.

« A toi cousin,

Je suis ravie de te rencontrer… Je n’ai pas vraiment l’habitude d’écrire des choses ‘’touchantes’’ donc tu trouveras sûrement que ce que j’écris est idiot, mais il fallait que je te dise que je suis heureuse d’avoir encore de la famille. Tu es la seule qu’il me reste et j’espère que nous pourrons nous entendre…

Misa. »

À peine avait-il finit la lecture, que la missive disparut dans le néant. Drysfer était très touché par ces mots, c'était très beau et aurait vraiment voulu le garder comme un souvenir de cette rencontre, mais bon, dommage. Ça ne restera qu'une pensée, qui restera gravée dans sa mémoire.

- Merci beaucoup, ça... Ça me touche beaucoup. Misa, c'est ça ? Je m'appelle Drysfer et je suis enchanté de pouvoir enfin mettre un nom et un visage pour ma cousine. Je te propose d'aller se réchauffer dans un salon de thé, y en a un pas loin. Et on serait mieux pour parler non ? Dit-il avec un sourire. Hector, tu viens avec nous ?

Sa cousine accepta et son grand-père aussi. La famille Flynn partit en direction du salon de thé avec le Dragon Slayer en tête. Quelques rues plus loin, au fond d'une ruelle, se trouvait la Théière Bleue. C'était un petit café à l'intérieur chaleureux, une cheminé où un feu crépitait dans le fond, des banquettes et des fauteuils en cuir était disposé çà et là autour de petite table. Heureusement pour eux, le salon de thé était peu fréquenté à cette heure et ils purent trouver une table facilement. Peu de temps après, une femme brune un peu bedonnante et avec un large sourire vint à leur table.

- Bonjour, madame et messieurs. Je suis Juliane et je prendrais votre commande. Voilà le menu, je vous laisse du temps pour choisir.

Après un petit temps de réflexion et que Misa ait choisi, Drysfer choisit un chocolat chaud, rien de telle avec un froid pareil. Quant à Hector, il choisit un thé noir. Pendant que la serveuse préparait leur commande, le jeune homme commença à lui poser des questions.

- Pardon, mais j'ai tellement envie de te poser pleins de questions. Je veux en savoir plus sur toi. Ce que tu fais dans la vie ? Comment Hector t'a retrouvé ? Et pleins d'autres encore, mais on va y aller petit à petit, c'est mieux, non ? Finit-il avec un petit rire gêné et attendit les réponses et les questions que la petite blonde pourrait lui poser.



__________



Méfiez-vous de l'eau qui dort...
navy

Spinel Sun:
 


Une rose de Misa, Wilya, Kamu, Kirito et Hajima et deux roses de Utau et Azura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytail-shinnyuu.forumactif.com
Misa Amane
~¤ La Rose Noire d'Ultima Nova ¤~
avatar

~¤ La Rose Noire d'Ultima Nova ¤~


337 messages.
Inscrit le 12/08/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 23 ans
Expérience:
1600/1600  (1600/1600)
Points de Réputations:
5735/10000  (5735/10000)



MessageSujet: Re: Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn) Sam 15 Fév - 8:35





« Qu'importe ta famille, tu l'aimeras »





feat Drysfer Flynn

Chapitre 4 : LA rencontre

Partie 3 : On se connaît non ? :

La situation était plutôt comique. A vrai dire, cela ressemblait presque à deux enfants de sexe opposé qui se rencontrent pour la première fois et qui ne savent pas quoi se dire, ni se regarder.
Misa n’était pas vraiment accommodée à ce genre de situation. Elle qui était toujours sûre d’elle, prête à tout pour écraser les gens. Que diraient ses proches si ils la voyaient dans un tel état ? Elle perdrait sans doute toute sa crédibilité.
Quoique, le premier qui oserait penser une chose pareille, verrait la crédibilité de la maîtresse d’’Ultima Nova’’ lui arriver en pleine tête…

La petite blonde observait la peluche d’ours qu’elle avait entre les mains. Heureusement qu’elle ne se l’était pas achetée hier après avoir été au magasin.
Il était tout doux et sentait bon de cette odeur qui embaumait la petite boutique : de la cannelle.
Approchant alors l’ours prêt de son nez, elle se mit doucement à respirer la douce senteur qui s’en échappait.

« Merci beaucoup, ça... Ça me touche beaucoup. Misa, c'est ça ? Je m'appelle Drysfer et je suis enchanté de pouvoir enfin mettre un nom et un visage pour ma cousine. Je te propose d'aller se réchauffer dans un salon de thé, y en a un pas loin. Et on serait mieux pour parler non ? Hector, tu viens avec nous ? »

*Drysfer…*

Reprenant alors ses esprits et dégageant l’ours de son nez, elle prit la parole :

« Oui…oui, ça me va »

La jeune femme suivait les pas de son cousin et de son grand-père. Arrivés devant, ce qui semblait être, un salon de thé, ils y entrèrent et s’installèrent afin de commander chacun un petit quelque chose de revigorant.
Et même si cela paraîtrait étrange, Misa commanda un grand jus avec pleins de glaçons. Le temps frigorifiant ne l’empêchait pas de vouloir boire des choses fraîches.

L’ours était posé sur la table comme si il était l’un des convives à la table. Elle s’en fichait royalement de ce que pouvait penser les autres, elle aimait à avoir ses peluches auprès d’elle ; elle sortit alors son panda et le plaça sur ses genoux.
L’on dirait une enfant jouant à la dinette…

Les boissons arrivées, Misa s’amusait avec sa paille.

« Pardon, mais j'ai tellement envie de te poser pleins de questions. Je veux en savoir plus sur toi. Ce que tu fais dans la vie ? Comment Hector t'a retrouvé ? Et pleins d'autres encore, mais on va y aller petit à petit, c'est mieux, non ? »

Répondre à des questions ? Cela était plutôt risible. Misa n’aimait pas vraiment devoir répondre aux questions des autres, mais là c’était différent. Un petit quelque chose lui donna le sourire en entendant toutes ses questions.
Toutefois, était-il prudent de lui dévoiler tout de suite ce qu’elle faisait ? Comprendrait-il vraiment ? Et Hector ne viendrait-il pas dire quelque chose, sachant que lui il sait exactement ce qu’elle faisait véritablement ?
Et bien, il fallait dire la vérité en la détournant du droit chemin. De ce fait, elle ne mentirait pas et ne dirait juste pas tout ce qu’il y avait à savoir.

« Je cherche à faire devenir ce monde meilleur », dit-elle en rigolant. « Oui je sais, c’est étrange comme résolution de vie, mais pourtant c’est la vérité. »

Amenant la paille à sa bouche tout en regardant son cousin dans les yeux, elle la lâcha ensuite pour la tendre à son ours.

« Sinon, c’est Hector qui est venu me trouver chez moi. Je t’avouerais que cela m’a vraiment surprise. Cela faisait bien longtemps que le mot ‘’famille’’ n’était pas entré dans mon registre de mots courants. »

Elle aussi avait pleins de questions, quoique ; cela était sans doute vrai et faux à la fois, car la petite blonde aimait à penser que l’on apprend des gens avec le temps et que de poser cinquante milles questions tout de suite, pouvait paraître absurde. Mais elle ne se laissa toutefois pas aller à cette pensée pour l’instant. Il y avait quand même deux trois choses qu’elle voulait savoir.

« Et toi alors ? Que fais-tu dans une si belle ville ? Tu as des projets ? »

Mais avant que quiconque ne pu dire quoi que ce soit de plus, un homme venait de faire son apparition dans la conversation :

« Bonjour ma petite dame, vous êtes plein de charme dites moi, venir avec moi vous tenterait-il ? »


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

__________


Pleins de roses :

* 3 de Drysounet
* 2 de Némésis
* 1 de Valkiki
* 1 de Hoshina
* 1 de Onee <3
* 1 de Luke
* 1 de Ray
* 1 de Itsuki
Et plus encore...<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drysfer Flynn
¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤
avatar

¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤


1447 messages.
Inscrit le 31/07/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 23 ans
Expérience:
1600/1600  (1600/1600)
Points de Réputations:
10000/10000  (10000/10000)



MessageSujet: Re: Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn) Lun 17 Fév - 15:20



Ils étaient tous à la table est une petite chose amusa intérieurement. Drysfer regarda la petite blonde posa son nouvel ours sur la table et son autre peluche sur ses genoux, c'était une scène qu'une enfant pouvait faire, mais c'était très mignon et on voyait parfaitement que le regard des autres ne la gênait pas du tout. Le jeune homme lui posa plusieurs questions sur elle, il voulait la connaitre et c'est normal, elle était de sa famille. Misa mit un petit temps avant de réponse qu'elle voulait changer le monde, le faire devenir meilleur. Une idée bien noble et très difficile à obtenir, il faut une force de volonté et une détermination sans faille pour arriver à cet objectif. C'était une cause juste est dénué de tout égoïsme.

Une autre scène mignonne se déroula devant les yeux amusés de Drysfer. Elle venait de boire une gorgée à la paille de son jus de fruit et tendit la paille à son ours, comme s'il était vivant et qu'il avait soif. C'était vraiment adorable à voir. Elle continua son histoire en racontant qu'Hector était venu la chercher chez elle est que c'était une vraie surprise de savoir qu'une partie de sa famille était encore en vie. Le jeune homme comprenait parfaitement, lui-même avait été très surpris de savoir ça également. Un petit silence s'installa avant que Misa lui demande :

« Et toi alors ? Que fais-tu dans une si belle ville ? Tu as des projets ? »

Mais avant de pouvoir répondre, un corps étranger vint graviter autour de leur table qui demanda à la jeune blondinette :

« Bonjour ma petite dame, vous êtes plein de charme dites moi, venir avec moi vous tenterait-il ? »

C'était un homme aux cheveux blond gominé avec un teint bronzé sur le visage. Il avait un sourire enjôleur plaquer sur le visage, il devait surement faire se sourire à toutes les femmes qu'il rencontrait. C'était un moment important dans la vie des deux jeunes gens et de leur grand-père que les avait réunis, en aucun cas, une personne extérieure devait troubler ce moment. Et encore moins pour une banale histoire de drague.

- Vous ne voyez que nous discutions déjà tous les deux, monsieur ? Lança Drysfer au prétendant de la jeune femme.

L'homme changea radicalement de visage en regardant le Dragon Slayer, son regard de séducteur se transforma en un regard de bête sauvage voulant défendre son territoire et son sourire, c'était affaisser pour prendre un mou de colère.

- Qu'est-ce t'a dit, microbe ? Crachat-il plein de dégout dans la voix.

Drysfer, soupira, un peu blasé. Il se demandait pourquoi des gens devait tout de suite paraitre intimident pour avoir n'importe quoi, comme-ci être menaçant suffisait pour avoir tout ce qu'il voulait et le pire, c'était qu'avec ces gens-là, il fallait être encore plus intimidant qu'eux pour avoir la paix. Il se leva de sa chaise et regarda l'homme dans les yeux avant de lui parler.

- Écoute petit homme, si tu ne pars pas tout de suite. Il va t'arriver des bricoles.

- Ah ouais ? Lança-t-il s'en se démonter. J'suis Blue Pegasus ! Si tu me touches, c'est toute la guilde qui va te tomber dessus !

- Ah bon ? Je ne t'ai jamais vu là-bas pourtant ! Répondit Drysfer surpris.

- C'est normal ! Je ne reste pas avec les faibles de ton genre ! Et t'es qui d'abord ?

- Je suis Drysfer Flynn. Répondit simplement le jeune homme.

Le visage de dragueur devint blanc en entendant son nom et son attitude si désinvolte et remplit de violence se changea soudain en peur et panique.

- Par... Pardon, monsieur. Je... Je m'en vais tout... Tout de suite. Bégaya-t-il.

- C'est bien et arrête de te faire passer pour un mage de la guilde !

- Oui, monsieur, très bien monsieur, au revoir monsieur. Dit le dragueur en sortant du salon de thé.

Drysfer se rassit et fit un grand sourire à Misa. Puis il reprit la conversation où elle était restée.

- Je suis dans cette ville, car je suis dans la guilde Blue Pegasus qui a son Quartier Général ici.

- C'est aussi le maitre de cette guilde. Renchérit Hector qui n'avait pas parlé depuis le début.

- Quant à mes projets et bien mise à part faire en sorte que les membres de ma guilde aient du travail et un toit sur leur tête. Je veux aussi retrouver Aquagnir, mon père adoptif. Il a disparu y a très longtemps. Ce n'est pas un objectif si grand que guérir le monde, mais ça me suffit.

Un silence s'installa pendant lequel Drysfer but sa boisson chaude. Il ne devait pas l'assommer de question, mais plutôt passer du temps avec sa famille qui renaissait petit à petit. Ça ne le gênait pas de rester en silence avec eux, il était même content d'être là. Leur boisson finit et payer, Drysfer leur demanda :

- Alors, que voulez-vous faire ensuite ?


__________



Méfiez-vous de l'eau qui dort...
navy

Spinel Sun:
 


Une rose de Misa, Wilya, Kamu, Kirito et Hajima et deux roses de Utau et Azura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytail-shinnyuu.forumactif.com
Misa Amane
~¤ La Rose Noire d'Ultima Nova ¤~
avatar

~¤ La Rose Noire d'Ultima Nova ¤~


337 messages.
Inscrit le 12/08/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 23 ans
Expérience:
1600/1600  (1600/1600)
Points de Réputations:
5735/10000  (5735/10000)



MessageSujet: Re: Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn) Jeu 18 Sep - 7:42





« Qu'importe ta famille, tu l'aimeras »



L’ambiance était revigorante ; il humait dans l’air un parfum de gaité que Misa n’avait pas connu depuis longtemps. Se retrouver ainsi, avec Hector et Drysfer l’a rendait heureuse… Cela faisait tellement d’années que ça n’avait plus été le cas.
Mais pourtant, notre jeune amie ne laissait pas paraître beaucoup d’émotions, ce n’était pas vraiment dans ses habitudes. Plutôt impassive quant à la démonstration de ses sentiments, elle esquissait quand même, de temps à autre, un sourire non dissimulé qui laissait sans doute transparaitre la joie qu’elle éprouvait à se trouver autour de cette table.

Mais les choses, comme souvent lorsque Misa est là, prennent souvent un autre chemin.
Rien de bien grave cette fois-ci, certes, si ce n’est un homme aux cheveux gominés qui osait venir les importuner.
La jeune blonde attirait souvent le regard des hommes. Il est vrai qu’avec son style vestimentaire assez provocateur, cela ne les laissait pas de marbre. Pourtant, cela n’avait aucunement pour but cet effet indésiré…
Néanmoins, les hommes sont souvent tous les mêmes. Dès qu’ils peuvent entrevoir un décolleté ou une jupe un peu courte, il n’hésite pas à se jeter sur la pauvre victime, comme si elle devenait un vulgaire bout de viande.

En revanche, même si cela l’énervait au plus au point et que Misa aurait facilement pu réduire la vie de ce misérable en un claquement de doigts, ce n’est pas ce qui se produisit.
Son cousin se laissa entreprendre une action chevaleresque. Restant poli et se montrant vindicatif, lorsqu’il énonça son nom à cet individu, celui-ci changea net de comportement.

*Serait-il connu dans les parages ?*

Misa aimait la célébrité et le respect. Elle-même en avait quand même beaucoup dans son milieu et elle estimait que c’était, sans nul doute, le meilleur moyen de se faire un nom.

« C’est aussi le maître de cette guilde », dit Hector sur un tout amusé, tout en regardant la petite blonde.

*Maitre de guilde ? …*

Donc Drysfer était maître de ‘’Blue Pegasus’’.
Bien entendu, elle savait très bien pourquoi il avait dit cela. Hector était bien au courant des plans et des actions de Misa.
Peut-être attendait-il qu’elle partage son secret autour d’un verre, dans cette petite auberge ? Cela pourrait tourner au vinaigre et son cousin ne comprendrait peut-être pas…

*Oserait-il me faire du mal ? Après cette si charmante rencontre … ?*

« Quant à mes projets et bien mise à part faire en sorte que les membres de ma guilde aient du travail et un toit sur leur tête. Je veux aussi retrouver Aquagnir, mon père adoptif. Il a disparu y a très longtemps. Ce n'est pas un objectif si grand que guérir le monde, mais ça me suffit »

Misa ne répondit plus après cela. Elle se sentait un peu gênée et même déboussolée.
Certes, elle était heureuse d’apprendre que son cousin avait bien réussi dans la vie et qu’il en était arrivé là, mais cela l’effrayait aussi un peu, dans le fond.
La petite blonde ne voulait pas en arriver à rentrer en conflit avec lui pour des broutilles pareilles. Au final, tout ce qu’elle souhaitait c’était de rendre le monde meilleur… A sa façon, il est vrai, mais c’était la seule de toute manière.

Puis le temps passa, ils finirent tout trois leur boisson respective et sortirent de l’auberge.

« Alors, que voulez-vous faire ensuite ? 

- Je n’en ai aucune idée, et toi Misa »

Drysfer et Hector avaient l’air d’attendre une réponse.
Pourquoi était-ce à elle de devoir choisir… En règle générale, c’est vrai que la jeune fille aimait prendre les décisions et que les autres fassent ce qu’elle avait envie de faire, mais là; elle n’en savait absolument rien…
Elle avait envie de s’enfuir…loin.
C’était d’ailleurs une pensée qui l’a rendit un peu triste et elle se mit à pleurer un peu…
Personne ne comprit ce qui se passait et pourquoi elle pleurait, puis elle laissa un double d’elle-même pleurer sur place et entreprit de se confondre avec le décor et disparaître au loin…
Si jamais, ils pensaient à s’approcher de son double il disparaîtrait automatiquement et ils se rendraient alors compte qu’elle était partis.

*Qu’est-ce qui m’a pris…?*

Misa n’avait jamais vraiment été douée pour les relations humaines… Elle ne savait jamais vraiment trop comment réagir face à certaines situations ; elle ne comprenait pas non plus la façon a adopté avec les autres.

Et sa nullité lui revint alors en mémoire.
Tout ceci était quand même plutôt récent : sa mère, l’hôpital, Lamia Scale…puis Ultima Nova. Elle ne regrettait pas le chemin qu’elle avait suivis, car elle savait que c’était sans doute le seul moyen pour elle de prouver au monde qui elle était vraiment…

Mais pour l’instant, elle ne pouvait rien dire en face à son cousin… C’est pourquoi, si elle ne pouvait vraiment rien lui dire, en revanche, elle pourrait le lui écrire.

Et c’est ce qu’elle fit, elle lui raconte tout ce qui s’était passé dans sa vie, sur une feuille qu’elle laissa soigneusement à son attention, à la guilde de ‘’Blue Pegasus’’.
Elle en profita pour s’excuser d’avance, priant que cela n’affecte pas leur relation…

Puis Misa partit, loin de Clover en espérant qu’Hector saurait manier les mots pour faire garder à l’esprit de Drysfer, qu’au fond d’elle-même, elle n’était pas vraiment mauvaise…


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P IC O D E

__________


Pleins de roses :

* 3 de Drysounet
* 2 de Némésis
* 1 de Valkiki
* 1 de Hoshina
* 1 de Onee <3
* 1 de Luke
* 1 de Ray
* 1 de Itsuki
Et plus encore...<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .










MessageSujet: Re: Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn)

Revenir en haut Aller en bas

Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Qu'importe ta famille, tu l'aimeras (Pv : Drysfer Flynn)
» Sans famille (et qui en cherche !) cherche à RP ^^ a n'importe qui !!
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiore no Shin'nyuu :: La ville de Clover :: Clover :: Pegasus Place-