Reboot du plus vieux forum RPG sur Fairy Tail de France, je parle bien sûr de Fairy Tail World RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Arrêt à Oak Town

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Akar Zaheer
Mage Solitaire { B }
avatar

Mage Solitaire { B }


15 messages.
Inscrit le 24/10/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 38
Expérience:
106/200  (106/200)
Points de Réputations:
200/10000  (200/10000)



MessageSujet: Arrêt à Oak Town Dim 9 Nov - 10:10

L'aube s'était levée depuis quelques heures déjà, mais les quelques nuages qui traînaient par là se permettaient de cacher le soleil en apportant un peu d'ombre par cette journée qui s'annonçait plutôt fraîche dans la ville d'Oak. Peu de gens arpentaient les rues, guère plus que quelque commerçants qui attendaient d'éventuels clients ou des mages allant et venant de la guilde située non loin. Une légère brise soufflait sur mon crâne, me faisant légèrement frissonner. J'avais passé la nuit dans une cabane abandonnée à quelques heures de marche, laquelle n'avait pas de toit, me permettant d'observer la lune dans la nuit noire. Les insectes avaient été de biens étranges voisins, me laissant quelques piqûres sur les bras ainsi que sur les jambes. Je m'étais levé un peu avant l'aube comme à mon habitude, et avais entamé une longue marche jusqu'à tomber un peu par hasard sur cette ville. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas pénétré dans un endroit vraiment civilisé, aussi décidais-je de m'arrêter pour la journée histoire d'acheter un repas quelque peu consistant. Peut-être une âme chaleureuse pourrait m'offrir un peu d'argent. Rien de sûr mais qui ne tente rien n'a rien comme on dit. La vision de ces rues me donnait des frissons, peut être cela rappela à mon corps quelques vieux souvenirs de ma prime jeunesse lorsque je n'étais qu'un délinquant sans foi ni loi. Le passé colle véritablement à la peau.


Un mur à la propreté discutable fut mon dossier. Je m'étais assis dans une rue, pas la plus fréquentée mais qui donnait une certaine vue sur la guilde présente dans la ville, guilde que je voyais pourtant de loin. Je mis mon bol en bois devant moi et interpella poliment quelques passants qui feintèrent la surdité à l'entente de ma demande. Tant pis me dis-je. Je profitais du moment pour fermer les yeux et apprécier tranquillement la douce brise un peu fraîche qui vint me caresser le visage. Les heures passèrent, tandis que le soleil montait, inlassablement, encore et encore. Les rues devinrent progressivement un peu plus bondées, sans pour autant que quiconque me donne une petite pièce. Peut être aurais-je à rester plusieurs jours avant de pouvoir me payer quelque chose à manger. 


C'est alors que je vis passer un homme duquel semblait s'émaner une sorte d'aura. Ou peut être était-ce la lumière qui me jouait des tours, allez savoir. Il n'empêche qu'il semblait avoir quelque chose de spécial et je crus me voir en lui étant plus jeune. Il semblait se diriger dans une direction qui le rapprochait de ma position, ce qui me fut fort aise. Une fois à portée de ma voix je pris mon air le plus agréable possible et l'interpella: 

-Salutations jeune homme, une petite pièce pour une personne dans le besoin?

Je tendis la main malgré le bol posé devant moi et malgré mes efforts je dus faire une expression faciale située entre la stupidité et l'agressivité, comme à mon habitude. Tandis qu'un oiseau vint se heurter sur le mur et juste à côté de moi, j'attendais, impassible la réponse de cette personne qui, je l'espérais pourrait m'aider à manger quelque chose en ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nitem Shiro
Mage de Lamia Scale { D }
avatar

Mage de Lamia Scale { D }


52 messages.
Inscrit le 20/06/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 17 ans
Expérience:
8/50  (8/50)
Points de Réputations:
350/10000  (350/10000)



MessageSujet: Re: Arrêt à Oak Town Lun 10 Nov - 20:50



¤¤
Arrêt à Oak Town.


C'est un matin comme un autre pour le jeune albinos colérique. Affalé sur son lit, ce sont les rayons du soleil qui viennent le tirer hors de son sommeil. Etant peut ravi d'être ainsi réveillé, Nitem lance son coussin sur la fenêtre de sa chambre d'un geste lent, le coussin n'atteint même pas sa cible, comme si cela allait changer quelque chose. Après tout, il ne peut s'en prendre qu'à lui ! Il n'avait qu'à pas oublier de fermer les rideaux. C'est après avoir flemmarder de longues minutes qu'il se décide enfin à se lever. Ne jetant même pas un regard à l'heure, il se prépare pour sortir, regardant un court instant dans le miroir la cicatrice de son précédent combat, maintenant assez refermée pour qu'il ne se passe de bandage. L'albinos peste intérieurement contre cette folle qui lui a causer cela. Dire qu'elle voulait le tuer juste parce qu'il lui rappelait quelqu'un... Et pour une foutue pomme ! Enfin, inutile de s'énerver maintenant. Le colérique fouille ses poches en quête de quelques pièces qui lui permettrons de se nourrir. Une fois qu'il considère avoir assez d'argent, il se met en route, se disant qu'il serait temps qu'il fasse une mission histoire d'être un peut moins pauvre.
En sortant de sa chambre il considère les membres de la guilde. Les quelques personnes qu'il connait vite-fais étant absente... Il n'ose pas saluer les autres et passe ainsi son chemin comme s'il n'y avait vraiment personne. Sa mine fatiguée excusera peut-être cette impolitesse. Et puis... Que Nitem est asocial... C'est un secret pour personne !

Une fois en dehors de la guilde, il constate que le soleil était peut présent, mais il avait fallu qu'il le soit près de sa fenêtres. Il regarde autour de lui, réfléchissant à où il va manger. Ayant une soudaine envie de pâtisserie, il décide de se diriger vers un salon de thé pas trop cher. Il est arrêté dans sa marche par une voix qui interpelle dans sa direction.


" Salutations jeune homme, une petite pièce pour une personne dans le besoin? "

Nitem regarde l'inconnu, comprenant que c'est à lui qu'il parle. Il reste un moment songeur, hésitant à croire que l'on demande ça à lui, lui qui croyait avoir l'air d'un pauvre S.D.F qu'il était il n'y a pas si longtemps que cela.
N'étant pas trop de mauvaise humeur mais aussi plus en mesure que quiconque de comprendre la situation de cet homme, il s’accroupit pour vider ses poches et compter l'argent pour finalement constater qu'il n'y aura pas assez pour eux deux. Il met les pièces dans sa poche et se relève.


" Bah.. On verra. T'as cas venir avec moi, j'allais m'acheter à manger. "

Lance-t-il d'un air presque indifférent. C'est surtout dû au fait qu'il est mal réveillé, cette expression. Si non, il aurait presque lâché un sourire à cet inconnu. Après avoir proposé cela, il recule d'un pas et s'étire en baillant. Une fois qu'il a finit cela, il regarde le S.D.F du coin de l’œil.

" Au fait, j'peux avoir ton nom ? Que je sache c'est qui que je vais sauver ce matin. " demande-t-il en se montrant légèrement poli dans sa façon de parler, chose assez ... Rare. Surtout quand il est mal réveiller.




__________
Je te parle plus ou moins poliment en #990000/ Je m'énerve sur toi en #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akar Zaheer
Mage Solitaire { B }
avatar

Mage Solitaire { B }


15 messages.
Inscrit le 24/10/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 38
Expérience:
106/200  (106/200)
Points de Réputations:
200/10000  (200/10000)



MessageSujet: Re: Arrêt à Oak Town Mar 18 Nov - 21:56

Le jeune homme que j'avais interpellé semblait quelque peu songeur suite à mon appel. L'avais-je sorti de ses pensées? Était-il mal réveillé? Sur le moment les deux options semblaient fort probables et indissociables. Il me regarda avec un air digne du plus grand des merlans frits avant de s'accroupir et fouiller un peu sa poche. J'en profitais pour l'examiner rapidement. Rares sont les personnes qui s'arrêtent pour les mendiants, aussi aimais-je observer ceux qui prennent le temps de le faire. Celui ci avait des manières un peu rustres sans êtres méchantes, il me rappelait quelques jeunes que j'avais pu croiser dans mon long périple. Tous des jeunes perdus et sans domiciles. Peut être était-il dans la même situation que moi? Le fait qu'il se soit accroupi pour me répondre me donnait une bonne impression de lui, de toute évidence il n'était pas hostile. Il finit de compter ses pièces et finit par dire quelque chose.

" Bah.. On verra. T'as cas venir avec moi, j'allais m'acheter à manger." 

Une invitation à manger? Proposition fort agréable. N'ayant pas reçu beaucoup d'argent cela me remplissait d'un certain sentiment de soulagement, car la nourriture commençait à manquer. Le jeune homme semblait fatigué, en témoignent l'étirement qu'il effectua peu après ainsi que son expression faciale à la fois neutre et somnolente.

Au fait, j'peux avoir ton nom ? Que je sache c'est qui que je vais sauver ce matin." 

Le destin me fit rencontrer une âme charitable c'est certain. Cette déclaration pouvait sonner un peu rustre mais ces mots emplis d'une sincérité étonnante emplirent mon esprit de joie. Une joie intellectuelle, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas croisé le chemin de quelqu'un d'agréable et malgré ma complaisance dans la solitude cela m'emplissait de joie. Aussi me levais-je une fois ses étirements finis, après avoir ramassé mon petit bol de bois, et m'empressa de lui répondre d'une voie plutôt tranquille.

"Je vous remercie mon cher ami. Mon nom est Akar. Akar Zaheer, je suis un nomade. Cela fait plaisir de rencontrer quelqu'un de bien dans ces temps de conflit. Puis-je connaître votre nom?"

J'affichais un sourire amical bien que déformé par les traits naturellement agressifs de mon visage. Je pensais à ce que je venais de lui dire. Vouvoyer les gens était ma règle d'or, et j'espérais ne pas le mettre mal à l'aise. Bien qu'il n'avait pas l'air du genre à l'être, je ne pouvais pas m'empêcher de penser que mes formules de politesses sonnaient un peu forcées.
J'en profitais pour m'étirer à mon tour. Mon dos était douloureux mais je me sentais soulagé du fait de me tenir sur mes jambes. Les restaurants et les magasins de nourriture semblaient ne pas courir les rues. Du moins pas celle dans laquelle nous nous trouvions. Pour y avoir passé la journée, c'était une chose que je n'eu pas manqué de remarquer. Tandis que je pointais mon regard vers une direction au hasard je ne pus m'empêcher de faire un commentaire sur la ville, profitant d'être en compagnie d'un supposé habitant de cette dernière

-Cela m'a l'air d'être une belle ville, très tranquille. Vous vivez ici?

Je désirais en savoir un peu plus sur mon interlocuteur, peut-être pourrions nous partager quelques histoires sur le chemin de la nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nitem Shiro
Mage de Lamia Scale { D }
avatar

Mage de Lamia Scale { D }


52 messages.
Inscrit le 20/06/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 17 ans
Expérience:
8/50  (8/50)
Points de Réputations:
350/10000  (350/10000)



MessageSujet: Re: Arrêt à Oak Town Mer 19 Nov - 20:37



¤¤
Arrêt à Oak Town.


On peut dire que ce n'est pas quelque chose qu'il fait tous les jours, venir en aide aux gens. Et, à le voir comme ça, on ne l'aurait pas imaginer offrir son probable seul repas de la journée à un parfait inconnu, surtout qu'assez récemment il a faillit mourir pour une pomme qu'il quémandait à une jeune femme folle. Probablement le fait d'être dans une guilde l'amènera à venir plus souvent en aide au gens. Quoi qu'il en soit, voir sourire cet homme fait plaisir à Nitem. Il est rare qu'il se passe quelque chose de bien dans ses journées. Il faut dire les choses comme elles sont, vu qu'il est colérique et violent, il s'attire souvent des ennuis plus qu'autre chose.
Enfin. Son sourire s'en va au moment où il entend son interlocuteur le vouvoyer. Disons que les notions de politesses du bipolaires sont... Loin de celles des gens normaux. Son visage affiche un air plus blasé qu'autre chose, blasé et un peut perdu, comme si c'était vraiment quelque chose d'incroyable qu'on le vouvoie.


" Euh... S'teuh plais... Tu me dis 'tu' ok ? J'suis ni un vieux, ni un bourge... Alors les 'vous', très peu pour moi. Pitié. Ah et, mon nom c'est Nitem. "

C'est uniquement après s'être présenté qu'il se concentre sur la question de l'inconnu plus si inconnu vu qu'on connait son nom ainsi que de sa réflexion sur la ville. Sa réaction première est de regarder autour de lui. Une ville tranquille... Peut-être. Il sort trop peu pour le savoir. Mais tant qu'il ne fait pas trop de vague avec sa bipolarité incontrôlable, on peut dire que c'est tranquille ici, sans doute.

"J'vis pas vraiment là... Enfin, en quelque sorte... Roh j'sais pas. Je squatte la guilde le temps d'avoir de quoi prendre une maison. Mais j'suis là depuis pas si longtemps et j'sors très peut. Mais ça à l'air tranquille ouais. "

Après avoir répondu à son interlocuteur, Nitem se rend compte de la grande différence de comportement entre eux. Akar, ainsi se nomme-t-il, s'est montré très poli, alors que le bipolaire s'est montré.... comme il est, avec son absence totale des notions de politesses. Généralement, il s'en fiche totalement. Mais là, ça à l'air de le gêner. Il prend conscience que la politesse ne sert pas qu'aux hypocrite, mais aussi pour respecter les gens. Sauf que lui et le respect... On sait bien ce que ça donne. Surtout quand il est en colère. Sauf que là, il est pas en colère. Et ça change, mine de rien, absolument tout.

" Euh, désolé si j'me... Comporte pas très bien. C'est, une mauvaise habitude ! Euh... Bon. Je... On y va ? On se met en route ? Enfin, c'comme vous voulez. " dit-il, presque timidement.

En vérité, ce qui lui donne cet air de timidité, c'est sa crainte de créer des problèmes. Il réalise qu'il va aller dans un endroit où il y aura du monde et des tas de fausses bonnes raisons pour se mettre en colère. Mais l'albinos prend sur lui, il essaie de se convaincre que tout ira bien. Et il espère surtout. En tout cas, Akar à l'air d'être quelqu'un de posé, 'pas le genre de personne qui énerve facilement le bipolaire.




__________
Je te parle plus ou moins poliment en #990000/ Je m'énerve sur toi en #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akar Zaheer
Mage Solitaire { B }
avatar

Mage Solitaire { B }


15 messages.
Inscrit le 24/10/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 38
Expérience:
106/200  (106/200)
Points de Réputations:
200/10000  (200/10000)



MessageSujet: Re: Arrêt à Oak Town Ven 5 Déc - 20:09

" Euh... S'teuh plais... Tu me dis 'tu' ok ? J'suis ni un vieux, ni un bourge... Alors les 'vous', très peu pour moi. Pitié. Ah et, mon nom c'est Nitem. "

Il semblait que ma politesse l'avait mit mal à l'aise. Ce sont des choses qui arrivent, surtout auprès des jeunes d'aujourd'hui. Quoique l'on dise, la plupart sont vite mis mal à l'aise lorsqu'on fait preuve de politesse à laquelle ils ne s'attendent pas. Cependant il ne semblait pas le prendre mal, peut être était-il simplement timide, ou non habitué à être vouvoyé. Dans tous les cas j'affichais un sourire aussi amical que possible, tenant ma posture droite et impassible, avant de lui répondre calmement:

-Pas de problème, Nitem. Désolé si je t'ai mis mal à l'aise, en tout cas merci pour ta sincérité. 

Il prit un bref moment pour penser à la question que je lui avais posé et c'est d'un air bien plus banal qu'il me répondit.

"J'vis pas vraiment là... Enfin, en quelque sorte... Roh j'sais pas. Je squatte la guilde le temps d'avoir de quoi prendre une maison. Mais j'suis là depuis pas si longtemps et j'sors très peut. Mais ça à l'air tranquille ouais. "

Il squattait la guilde? Certainement parlait-il de celle située non loin de la ville. Étrangement il me rendait un peu nostalgique. Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti ce sentiment, mais voir ce jeune homme qui semblait un peu perdu et sans réelle maison me faisait me souvenir de ma jeunesse quelque peu difficile. Bien qu'il ne semblait pas être un délinquant et sûrement pas un alcoolique, je me reconnaissais un peu en lui. C'était comme si je me trouvais en face de moi même, cette fois non pas lors d'une introspection mais bien dans la réalité. Je pensais longuement à ce qu'il venait de dire, je me demandais à quoi pouvait ressembler son passé. Néanmoins la limite que je m'imposais en terme de relation sociale m'empêcha d'y réfléchir plus longuement et je me contentais d'écouter et d'observer le jeune homme. Il semblait retomber dans la timidité dont il faisait preuve plus tôt. Avant que je ne réponde, aussi faut-il dire que j'avais laissé un petit moment de blanc, le jeune homme me dit timidement 

Euh, désolé si j'me... Comporte pas très bien. C'est, une mauvaise habitude ! Euh... Bon. Je... On y va ? On se met en route ? Enfin, c'comme vous voulez. "


Mal se comporter? Il est vrai que son attitude n'est pas des plus fines mais je fus surpris de cette remarque. Je commençais à comprendre ce qui semblait le tourmenter intérieurement. Il avait dû subir maintes remarques concernant son attitude par le passé et en souffrait certainement. Plus il parlait plus je me voyais dans ses yeux. Mais une chose était sûre: je n'avais pas envie de lui faire croire que je le considérais comme quelqu'un de mauvais, ou un 'salle gosse' comme certains diraient. Tandis que j'orientais mon regard dans la direction que la rue prenait, je tendis la main en signe d'invitation à avancer.

"N'aies crainte l'ami, ton comportement ne peut souffrir d'aucune critique. Marchons un peu si tu veux bien. "

Entamant les premiers pas je pris une longue mais discrète inspiration et observa un peu les gens autour de nous. Ils étaient peu nombreux, mais tous se dirigeaient dans la même direction que nous. Le marché se situait certainement par là bas. Je ressairais un peu ma tenue qui s'était légèrement ouverte au niveau du torse, laissant entrevoir la pointe d'une de mes nombreuses cicatrices. J'essayais de les cacher pour ne pas impressionner mes rencontres mais il n'est pas toujours possible de faire en sorte qu'elles n'attirent pas le regard des autres. Une brise relativement fraîche vint me frapper le visage, brise que je fit discrètement dévier vers le haut pour ne pas qu'elle ne nous dérange. Observant un chat qui me fixait du haut du toit d'une maison je fis part de mes pensées à Nitem:

Tu sais, tu me fais un peu penser à moi quand j'étais plus jeune. J'avais exactement la même façon de parler et de m'exprimer. Avec un peu moins de cheveux par contre.

Je ne pus m'empêcher de lâcher un petit rire en caressant mon crâne chauve.

Au fait, est-ce que tu maîtrise une magie? Tu as l'air plein de ressources, cela ne m'étonnerait pas que tu sois familier avec l'une d'elle

En effet, faisant partie d'une guilde, même s'il dit qu'il ne fait que la squatter, il devait certainement être un mage. Parler de magie pourrait sûrement le mettre un peu plus à l'aise, à l'aise, du moins c'est que je me disais. Peut être pourrais-je lui donner quelques tuyaux au fil de la conversation si la réponse était positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nitem Shiro
Mage de Lamia Scale { D }
avatar

Mage de Lamia Scale { D }


52 messages.
Inscrit le 20/06/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 17 ans
Expérience:
8/50  (8/50)
Points de Réputations:
350/10000  (350/10000)



MessageSujet: Re: Arrêt à Oak Town Mer 10 Déc - 19:22



¤¤
Arrêt à Oak Town.


C'est avec une surprise visible et presque risible que le jeune bipolaire reçoit la réponse de son interlocuteur. Selon ce dernier, son comportement n'a pas à être critiqué. Pourtant... Même lui se voit plein de reproche à faire. Mais, si on considère que Akar n'a pas encore vu le vrai mauvais côté de son caractère instable, sa remarque est.. Presque justifiable. Presque, oui, il ne faut pas pousser non plus. Enfin, Nitem choisi de ne pas trop réagir là dessus, il hausse les épaules tout simplement, peut convaincu. Rien que pour cela, il en oubli de s'amuser de la façon dont l'a appeler Akar. "L'ami" ? On ne l'a jamais nommer ainsi, cela le surprend un peut, mais ce genre de surnom l'amuse plus que ne l'étonne généralement. Sauf que là, il ne le relève même pas.
Sur invitation de son invité, Nitem entreprend la marche qui les guideras à un endroit où manger. La marche se fait en silence, si on oubli les bruits omniprésent des passants qui vont tous vers la même direction. Au bout d'un moment, Akar fait une confidence à l'albinos qui l'écoute, étonné.


"Tu sais, tu me fais un peu penser à moi quand j'étais plus jeune. J'avais exactement la même façon de parler et de m'exprimer. Avec un peu moins de cheveux par contre. "

Lorsqu'il entend la remarque sur ses cheveux, Nitem ne peut s'empêcher de saisir une mèche de sa frange trop longue qui cache à moitié ses yeux fatigués. Il la pousse sur le côté, mais les cheveux viennent vite se remettre à leur place. N'ayant pas la force de lutter, ni de particulière motivation, il les laisse tel quel. C'est alors que Akar enchaîne avec une question, demandant à l'albinos s'il maîtrise une magie. Nitem choisi de répondre sans trop faire attendre son interlocuteur, répondant même à une question non posée, mais qui allait probablement l'être ou était sous-entendue.

"Bah, ouais. Je peux gérer la pression de l'air, je m'en sors pas trop mal mais j'pourrais faire mieux. "

Il dit ça d'un air assez détacher, cette réponse est plutôt banale pour lui. En effet, il considère qu'il a beaucoup de progrès à faire, surtout vu la façon dont il s'est fait laminer par la femme aux pommes. En y repensant, Nitem n'a mangé aucune pomme depuis ce jour... Simple hasard ou trop de honte à se souvenir de sa défaite ? Seul lui le sait, et encore ce n'est pas certain qu'il le sache vraiment. Mais, là n'est pas le sujet. Avant que son interlocuteur ne puisse réagir, le bipolaire lâche ce retour de question si banale et presque prévisible, mais avec une réelle curiosité quant à la réponse. Même si cette curiosité n'est pas très visible, vu qu'il est encore un peut endormi.

" Et toi ? Toi aussi tu maîtrise une magie ? "

Il regarde Akar, attendant sa réponse avec cette pointe peut visible de curiosité. Dans le cas où il s'agit d'un mage, ce serait pas trop mal d'éviter avec encore plus de précaution de déclencher une bagarre.




__________
Je te parle plus ou moins poliment en #990000/ Je m'énerve sur toi en #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .










MessageSujet: Re: Arrêt à Oak Town

Revenir en haut Aller en bas

Arrêt à Oak Town

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Arréter une diarrhée
» [Mairie] Béziers: arrêtés municipaux en application
» Arrêter le temps...
» Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo arrêté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiore no Shin'nyuu :: La Ville d'Oak :: Oak-