Reboot du plus vieux forum RPG sur Fairy Tail de France, je parle bien sûr de Fairy Tail World RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

La naissance d'un nouveau roi {Rp d'obtention de la seconde magie}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kirigaya Kirito
The Black Knight Swordsman
avatar

The Black Knight Swordsman


599 messages.
Inscrit le 03/09/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 20
Expérience:
309/200  (309/200)
Points de Réputations:
3473/10000  (3473/10000)



MessageSujet: La naissance d'un nouveau roi {Rp d'obtention de la seconde magie} Sam 26 Avr - 14:37


Chapitre I : Quand le passé ressurgit.

Il s'était écoulé plusieurs jours depuis que Kirito avait commencé à faire équipe dans un premier temps avec Hoshina dont il eut certaines rivalités et aussi avec d'autres mages qu'il connaissait plus ou moins dans les contrés ouest de Fiore.

Depuis cette aventure, le jeune mage entendait de plus en plus souvent Kayaba lui parler de la magie familiale des dimensions. Mais une nouvelle voix rendait visite à notre jeune chevalier noir durant son sommeil et ses rêves, une voix faible qu'il essayait toujours de savoir d'où provenait cette voix qui lui disait d'aller à un certain endroit qui était visible uniquement dans ses rêves.

Poussé par le souffle de l'aventure, Kirito se mit à la recherche du premier endroit qu'il apercevait chaque soir.
Après avoir longuement cherché dans les contrés inconnus de Fiore, le garçon à la chevelure corbeau avait trouvé le fameux endroit d'où il en contempla toute sa beauté.

- Continue... Fait face aux eaux déchainées... Et réalise ta destinée... Fit à nouveau la faible voix qu'entendait Kirito tous les soirs, mais cette fois-ci légèrement plus claire que dans ses rêves.

- Qui es-tu ? Pourquoi m'as-tu fais venir dans cet endroit loin de tout ?! Questionna l'épéiste en enchaînant les questions qui restèrent sans réponses.

Après quelques minutes d'hésitation, le jeune mage de Blue Pegasus avança de nouveau vers l'endroit qui lui sembla le plus logique. En regardant autour de lui, il pouvait remarquer une jungle sous forme de vallée très luxuriante s'ouvrant face à une immense cascade d'un bleu pur semblable à l'océan. Cette cascade devait être "les eaux déchainées" dont parlait la voix à l'instant. Mais par quel moyen allait-il affronter une cascade ? Le jeune homme n'en savait rien et s'était avancé jusqu'au pied du mur d'eau qui se laissait tomber en continu.

Kirito devait-il réaliser quelque chose pour ouvrir une issue ? Ou bien allait-elle se dévoiler d'elle-même ? Après un certain temps de réflexion, le jeune homme n'en pouvant plus d'attendre que quelque chose se passe, s'en alla inspecter la cascade afin de desceller une entrée caché. Mais sans succès, le mur d'eau était identique partout empêchant tout passage de l'autre côté.

- Es-tu prêt à jouer la mélodie ? Demanda la voix.

- Une mélodie ? Mais je ne sais pas vriament jouer d'instrument ou même chanter ! Répondit Kirito qui se demandait s'il n'aurait pas dû embarquer Hoshina qui était experte dans le domaine musical.

- Ne t'inquiète pas. Si tu es courageux et que tu as cette affinité avec nous, tu trouveras les notes. Tes mains bougeront d'elles même...

- Quoi ? Mais, c'est quoi ce délire ? Fit Kirito qui en plus d'être choqué par la phrase de la voix, le fût une seconde fois en voyant un piano de couleur blanche apparaître grâce à un tourbillon d'air.

Sur l'instrument, des reliures dorées étaient visibles sur celui-ci comme pour délimiter les courbes de l'objet sans pour autant avoir enduré l'usure du temps. Le jeune homme s'approcha de l'instrument et s'assit sur la chaise qui fut également de couleur blanche avec les mêmes reliures dorées et une banquette en soie rouge.
Là, une projection sortie de l'endroit où on posait habituellement les partitions de musique de forme ronde, des symboles firent leur apparitions dessus. Kirito avait déjà joué un peu de piano plus jeune, mais c'était la première fois qu'il voyait ce genre de note.

Mais étrangement, les symboles avaient un sens dans l'esprit du jeune homme qui commença à jouer la douce mélodie. Il se laissa guider par son instinct.

Musique Joué par Kirito:
 

Après que le jeune mage eut joué quelques notes, la voix qui l'avait guidé jusqu'ici, commença à chanter et à s'harmoniser avec la musique que le chevalier noir était en train d'exécuter petit à petit.

**Je suis fière de toi... Mon fils... Tu as semble-t-il hérité également d'un autre don de famille... De ta douce et merveilleuse mère... Poursuis ta route... Et va de l'avant...** Fit Kayaba qui pleurait en se remémorant les souvenirs qu'il avait eu avec la mère de Kirito qui versait à son tour une larme.

Kirito joua uniquement la moitié de la chanson, n'ayant plus le courage de continuer face à la tristesse de son père qui arriva à le submerger à l'intérieur de lui. Mais cela fut suffisant pour entrouvrir la cascade vers une grotte qui s'éclaira d'une lumière couleur émeraude.

Après s'être remit de ses émotions, la voix demanda au Black Knight de poursuivre son périple jusqu'au bout de cette grotte. Quand il entra à l'intérieur du tunnel, le piano disparut avec le même tourbillon de vent.
Au bout du chemin se trouvait une espèce de petit temple dédié au roi du vent.

Au milieu de la salle principale, se trouvait un portail de dimension à la couleur rouge semblable à ceux du monde où il fut enfermé pendant six ans. Autour du portail qui se situait sur une grande dalle de prière, se trouvait également de nombreuses statuts en pierre tenant chacune un flambeau pour éclairer la pièce de la même couleur émeraude qu'auparavant.

Le jeune homme regarda avec effroi le portail qui lui rappela tant de mauvais souvenirs, mais la conscience de Kayaba incita longuement à entrer dedans.

**Ne prend pas peur ! Kirito-kun. Ce portail est certes relié à l'autre dimension, mais l'endroit où tu vas aller n'était pas accessible à vous, les jouets de ma folie... Cet endroit... Je l'ai préservé afin que de mauvaises âmes n'y pénètrent pas. Après tout, c'est le temple sacré de la famille de ta mère...**

**Le temple sacré de... Maman ?! Mais pourquoi l'avoir mit dans cet autre monde ?**

**J'ai mes raisons, elles te seront expliqués à l'intérieur par un vieil ami** Répondit Kayaba en souriant tout en rassurant son fils pour entrer dans le portail qui était désormais sans danger.

Kirito écouta son père et entra lentement dans le portail avec peu de confiances, ayant la peur de se retrouver coincé à nouveau dans ce monde infernal. À peine l'épéiste mit un pied dans le portail qu'il en fut aussitôt transporté dans une autre partie du temple.

L'épéiste continua d'avancer et se retourna plusieurs fois pour voir si le portail avait disparu ou non. Heureusement, le portail était resté à sa place et rien ne semblait montrer qu'il allait imploser par une quelconque magie.

Cette nouvelle zone semblait avoir subit des combats et la végétation ainsi que les rayons orangés du soleil furent visibles au travers de nombreux trous.

- Te voilà enfin... Fit une voix de vieillard qui résonna dans toute la pièce du temple. Il t'en a fallu du temps... Pour te présenter à moi...

Le jeune homme resta silencieux et se mit en quête de la nouvelle voix qui fut celle d'un vieillard.
Prêt à dégainer au moindre mouvement suspect, le vieil homme apparut soudainement dans le dos du mage de Blue Pegasus pour poser sa main sur l'une des épaules du jeune homme qui se retourna rapidement pour donner un coup d'épée mortel à cet étrange personnage.

Un coup qu'il esquiva très facilement. L'homme retourna s'asseoir sur son trône afin de se moquer du jeune épéiste.

- Calme-toi mon garçon... Je te veux aucun mal... Alors comme ça, c'est toi le fils de Motoko...

- Qui êtes-vous ? Et pourquoi j'ai été appelé ici ? Pourquoi ce temple se trouve dans une autre dimension et surtout dans cet état aussi déplorable ?!

- Je ne te permets pas !! Jeune insolent ! Tu es bien comme ta mère... Impulsif et rien dans le crâne... Surtout que quand elle veut, elle sort des trucs intelligents. Pour commencer, tu vas te détendre et t'asseoir pour écouter mon récit.

- Je n'ai pas envie de vous écouter étaler votre vie ! Répondez qu'aux questions que j'ai posées !

- Tss... Depuis quand manque-t-on de respect à un roi ?! Beugla le vieil homme en donnant un coup de bâton sur la tête du jeune mage. J'ai jamais dit que je raconterais ma vie, je comptais justement être bref, mais complet dans mes explications.

Kirito s'exécuta et s'assit face au vieillard en le prenant pour un fou suite à la remarque qu'il avait fait en se nommant "Roi".
Le jeune homme se frotta également le dessus de la tête pour apaiser le coup de bâton qui lui faisait toujours mal. Il tapait plutôt fort pour un vieux grand-père.

- Bon... Par où commencer ? Ah oui... Donc... Ce temple, c'est l'héritage de notre famille. L'héritier possédant les pleins pouvoirs et tous les droits sur ce temple doivent tous êtres des hommes pour correspondre au titre de roi. Ta mère devait pour cela trouver un homme valeureux et de confiance pour faire naître un fils héritier du trône.

- Attendez !! Vous voulez me faire croire que...

- Silence !! Tu poseras tes questions après, je n'ai pas fini mon récit !! Maintenant, tu fermes ton clapet et t'attendras que je t'en donne l'autorisation pour l'ouvrir ! Cria le vieil homme que Kirito s'attendait presque à voir sauter de son trône pour le frapper une nouvelle fois. Donc... Où en étais-je ? Ah oui ! Pour poursuivre l'histoire d'héritier, elle a dû t'imposer une marque sur le dos afin de te préparer au rituel, afin de devenir un nouveau roi. Ensuite, les choses se sont gâtées, un groupe de mage noir avait eu vent de nos pouvoirs et prestiges. Ils décidèrent d'attaquer le temple en quête de pouvoir, ton père réussi à sceller l'endroit pour y interdire l''accès et seul des membres de sa famille peuvent entrer dans ce lieu. Les mages noirs mécontents, décidèrent de se venger en provoquant un accident par le feu et tu fût confié à ta tante. Ton père, lui décida de se faire passer pour mort en changeant de nom et rejoignit le groupe de mage noir pour poursuivre son objectif avec la magie de sa famille dont tu es également l'héritier. Il a atteint son objectif et a réussi à ce que je vois à crée une image rémanente de lui-même dans l'esprit de son propre fils.

Le vieil homme prit une pause pour respirer un bon coup et reprit son histoire qui désormais captiva le jeune descendant.

- Sur le coup, je pense que je te l'apprends... Mais, pour ce qui est du temple, je veille dessus depuis la nuit des temps et hélas, le sceau m'empêche de sortir de là... Je ne peux plus sortir de cet endroit à l'écart de tout... Mais bon, au moins l'avantage c'est que le temps ne s'écoule pas et donc je me retrouve immortel malgré moi... Aujourd'hui, je vais enfin pouvoir passer le flambeau qui te revient de droit, mais avant cela, tu dois te lier à un dieu qui se liera à toi pour l'éternité et qui sera la source de ton pouvoir qui est naturellement celui du vent.

- Je comprends... Mais senseï, pourquoi serais-je d'élément du vent ? répondit Kirito qui avait désormais changé de ton tout en étant reposé et content d'avoir entendu la vérité.

- C'est simple, car le titre que je porte et qui te reviendra après est celui du "Roi du vent", donc ton élément est obligatoirement de cette nature, c'est dans les gênes, ta mère avait elle aussi l'affinité avec le vent. J'espère pouvoir faire de toi le plus grand des rois pour rendre fière ta petite maman qui a quand même donné sa vie pour toi.

Le chevalier noir acquit d'un simple signe de tête et regarda ensuite vers le ciel, comme s'il cherchait à voir sa mère derrière les nuages blancs qui jonchaient le ciel orangé de la dimension.

- Bien, nous allons manger et nous reposer aujourd'hui. Il te faudra être en forme demain et pour les autres jours à venir afin de commencer la recherche de ton esprit du vent qui se liera à toi pour recevoir son pouvoir. Si tu es aussi doué que ta mère, tu devrais pouvoir te lier à l'un des plus puissants dieux... Je l'espère... Mais nous en reparlerons demain ! Aller zou, à table mon jeune disciple !!

Le vieillard ne s'était même pas présenté qu'il s'en allait déjà dans la salle à manger. Kirito afficha un petit sourire en direction du ciel comme pour remercier sa mère et suivit le vieil homme. Demain, aller être un jour nouveau pour le jeune Kirito qui n'était pas au bout de ses surprises.

__________

Signature By Ayane:
 

Objets:
 


Dernière édition par Kirigaya Kirito le Ven 13 Juin - 21:36, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirigaya Kirito
The Black Knight Swordsman
avatar

The Black Knight Swordsman


599 messages.
Inscrit le 03/09/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 20
Expérience:
309/200  (309/200)
Points de Réputations:
3473/10000  (3473/10000)



MessageSujet: Re: La naissance d'un nouveau roi {Rp d'obtention de la seconde magie} Sam 26 Avr - 14:39


Chapitre II : A la recherche de la voix.

Pendant le repas, Kirito apprit le nom de son nouveau professeur, il se nomma Ikki. Il refusa de dévoiler son nom pour une raison inconnue. Peut-être un secret ? Où a-t-il tout simplement honte de son nom ? Le jeune épéiste n'en savait rien et fini par abandonner l'idée de lui soutirer plus d'informations sous peine de sans doute recevoir un coup de bâton pour une curiosité mal placée.

Le lendemain, la leçon d'apprentissage commença avec un vieillard en pleine forme et toujours avec une grande gueule pour disputer son nouveau disciple.

- Bon... Avant que je puisse t'enseigner cette magie unique qu'est la magie du roi du vent, il te faut d'abord méditer... Trouver la paix intérieure pour entrer en contact avec l'esprit qui sera ta source de pouvoir, ton protecteur peut-être... Alors tu vas te mettre en sous-vêtement et rester sous cette petite cascade qui t'aidera dans ta méditation et quête de l'esprit...

- Et ensuite ? Questionna le black knight.

- Ensuite ? Bah ton esprit te guidera dans ce qu'il faudra faire pour qu'il te cède sa force. Aller au boulot !! Grommela le vieil homme.

Kirito regarda Ikki l'air perplexe, puis, il dévisagea son tuteur grâce à la lumière du jour désormais présente dans la pièce.

L'homme avait l'air plutôt gringalet, une longue barbe blanche de la même couleur que ses longs cheveux. Ses yeux étaient d'un gris / noir et il était un peu plus petit que l'épéiste. Niveau vêtement, il ne portait qu'un pantalon avec une ceinture de soie blanche et des pantoufles légèrement abîmées.

- Tu vas arrêter de me regarder et tu vas te mettre au boulot tout de suite !! Un esprit ça n'attend pas, tu dois en trouver un et vite !!! Cria le professeur qui commença par perdre patience et surtout qu'il n'aimait pas être dévisagé.

Le mage de Blue Pegasus s'exécuta et commença à plonger dans le mur d'eau qui fut plutôt froide, pas au point de geler les os, mais il fut difficile d'entrer dedans au début. Ensuite, durant la journée, le fait de rester les jambes croisées pour méditer et de rester sous cette eau froide sans aucun résultat, énerva assez rapidement le jeune homme qui se demandait s'il ne se les gelait pas pour rien pendant tout ce temps, malgré le soleil lui caresser le visage et son corps de sa douce lumière qui le réchauffa pour disparaître de temps à autre derrière des nuages.

**Il se moque de moi, j'arrive pas à entrer en contact avec mon esprit, c'est le silence complet...**


- Kirito-kun ? Fit le vieillard encore à l'affut d'une nouvelle critique. On va faire une pause histoire de discuter de ce qui trouble ton esprit.

- Rien de particulier. Répondit l'épéiste en sortant de l'eau, mais sans s'essuyer vue qu'il allait y retourner ensuite. Je ressens rien, pas une seule voix, pas de transport dans un monde parallèle pour discuter avec cet esprit...

- Hum... Bizarre... Pourtant ta mère a eu très rapidement un lien avec son esprit, mais après peut-être qu'il te manque quelque chose... Ton père ne te parle pas pendant ton entraînement au moins ?

- Non, il ne dit pas un mot... Par contre avant de venir ici, j'entendais une voix qui m'a indiqué la route jusqu'ici, c'est la seule chose anormale qui me soit arrivée et qui ne s'est plus reproduite depuis hier soir.

- Une voix qui t'appelait pour venir en ces lieux ? C'est bien la première fois que j'entends cela. Je croyais que c'était ton père qui t'avait guidé jusqu'ici ?

- Non, ce n'est pas Kayaba, mais au début c'était sous forme de rêve, et depuis quelques jour j'entends une voix assez faible, comme éloigné qui me disais de venir ici et qui montrait des images. C'est même grâce à cette voix que j'ai réussi à ouvrir la cascade en faisant apparaître un piano magique...

- Comment ? Fit le vieil homme en dévisageant le chevalier. Je me trompe peut-être, mais cette voix... Et si c'était ton esprit qui t'appelait ? Tu serais donc beaucoup plus avancé que Motoko qui a entendu son esprit qu'après cinq heures de méditation...

- Que faut-il que je fasse sensei ? Cela change-t-il quelque chose à ma formation ?

- Non, tu vas retourner méditer et te concentrer sur cette voix, sa présence. Il faut que tu te rappel de chaque sensation que tu as pu ressentir quand elle te parlait dans tes rêves et comme hier pour t'ouvrir la porte...

**C'est incroyable, si jeune... Et un esprit l'appel déjà pour se lier à lui... Motoko... Ton fils est né pour devenir le plus grand des rois, j'y mettrai ma main à couper !**

Kirito retourna sous la cascade pour méditer encore et encore sans avoir aucun résultat. Malgré les encouragements d'Ikki et les efforts pour se remémorer chaque sensation qu'il avait pu ressentir, rien. Le néant. Que se passait-il pour que le jeune homme ne puisse plus pouvoir entendre cette voix qui venait le voir dans ses rêves ? Était-ce vraiment lui qui clochait ? Ou bien autre-chose empêcherait la connexion entre Kirito et son esprit ?

Personne n'en savait rien et après plusieurs jours de méditation, Kirito obtenu un jour de repos pour reprendre des forces et surtout pour ne pas devenir tout bleu à cause du froid. Le jeune mage en pouvait en profiter pour visiter le temple qui renfermait son lot de vestige que le jeune homme souhaitait examiner et décrypter. Mais il n'osa pas le faire par peur de s'attirer la colère de son maître.

Une des pièces donnait accès vers un espèce de grand balcon, donnant une vue sur l'ancienne forteresse où furent emprisonné Kirito et ses amis. Tout cela rendait l'épéiste nostalgique. Une brise de vent accompagna ce moment pour caresser le visage du garçon pendant quelques instants, puis, une grosse bourrasque souffla sur lui. L'air siffla d'une façon étrange et toujours plus fort. Kirito essaya de comprendre à quoi pouvait correspondre les sifflements, mais sans succès. Il soupira longuement pour finalement faire demi-tour et se mettre à l'abri.

À sa grande surprise et stupéfaction, le piano de la dernière fois venait de refaire son apparition. Comment était-il arrivé là ? La voix n'avait pas donné de signe de vie depuis qu'il était dans cette dimension et là sans prévenir, cet immense instrument de musique apparut sous ses yeux comme si le fait de perdre courage était interdit à l'épéiste.

Kirito s'approcha du piano doucement, comme s'il cherchait à approcher un animal qu'il ne souhaitait pas effrayer. Il caressa l'instrument du bout des doigts et fini par s'asseoir sur la fameuse chaise où il commença à jouer la musique de la dernière fois.
Le jeune homme avait quand même hésité un moment avant de s'asseoir sur la chaise, entre le fait d'aller chercher son maître, ou bien de rester ici.

Comme la dernière fois, la partition s'anima pour laisser défiler les notes que le jeune mage s'empressa de suivre à la lettre. Mais la voix ne chantait pas comme la première fois, ça en devenait déconcertant, le piano était là, mais pas la mystérieuse voix...

Kirito se leva brusquement tout en appuyant sur huit touches du piano en même temps, interrompant la mélodie. Le jeune homme inspira un bon coup et tout en regardant de nouveau vers le ciel cria :

- Oie !! La voix !!! J'ai besoin de toi pour m'accompagner dans cette mélodie !! Je veux te connaître !! Et... Et je veux pouvoir faire équipe avec toi !!!

Et comme par miracle, le vent s'était prononcé à nouveau, comme s'il disait de jouer une nouvelle fois la mélodie qui permettrait de faire avancer les choses. Le Black Knight ne perdit pas une seconde et rejoua la partition sans aucune hésitation, ni aucune peur, il était déterminé.

La mélodie de l'esprit du vent:
 

La voix d'une jeune femme se fit entendre, elle se trouvait comme au creux de l'oreille du jeune homme. Kirito poursuivit la musique jusqu'à avoir un signe de son esprit beaucoup plus convaincant. La voix s'intensifia au fil de la chanson, la jeune fille semblait désormais comme assisse aux côtés du mage. Une fois la mélodie achevé, la voix qui avait chanté jusqu'à présent fut prise d'un long silence.

- Bonjour, Kirito-sama. Fit la voix qui avait décidé de poser sa main sur l'épaule droite du garçon à la chevelure corbeau. Je me nomme Akadi, déesse du vent. Je suis l'une des divinités de la branche supérieur du vent. Enchanté.

Au début, le jeune homme ne voulut pas y croire, mais elle s'était vraiment matérialisée aux côtés du chevalier et elle avait posé sa main sur lui. De plus, selon les légendes sur les divinités oubliées, Akadi, si c'est réellement elle, est l'une des plus puissantes divinités oubliées du vent.

Kirito se retourna doucement et au lieu de trouver quelqu'un de sa taille, il tomba nez à nez avec une petite fée portant une robe noire au décolleté plutôt ouvert, mais tenue par des lanières noir. Elle avait de long cheveux noirs, ses yeux étaient de couleur marron / rouge donnant un air d'innocence à la jeune femme. Une paire d'ailes dans son dos ressemblant à ceux des papillons étaient d'une couleur rose et noir. Il y avait également des motifs sur sa robe représentant des papillons rose clair.

- Pourquoi tu me regardes bizarrement ? Demanda la jeune fille qui commença à rougir. Si c'est ma taille qui te dérange, je peux arranger ça.

Et hop, comme par magie elle changea sa taille pour prendre une grandeur humaine et par la même occasion, les attributs féminins de la jeune femme changèrent quelque peu pour passer d'une poitrine plate à une taille un peu plus grande qui la rendait beaucoup plus mature et moins gamine que sous forme miniature, ses ailes devinrent des queues de renard blanches au nombre de neuf, une paire d'oreille de la même couleur et un kimono rouge et blanc remplaçant le bustier noir qu'elle portait sous forme de fée. Son visage était très mignon surtout avec les traits qu'elle s'était faite pour imiter des moustaches de renard.

La véritable forme d'Akadi:
 

- Euh... Non ce n'était pas ça... J'ai juste été... Surpris qu'une déesse tel que vous apparaisse... Enfin surtout que vous m'appelez pour ce moment... Répondit Kirito en rougissant légèrement. Alors... Vous voulez bien...

- Tu peux arrêter les "vous", j'ai l'impression que ça me vieilli d'au moins deux cent ans... Parle-moi comme si j'étais ton ami. Fit Akadi en souriant jusqu'aux oreilles. Et oui, je t'es appelé pour faire tient mon pouvoir et surtout pour pouvoir t'accompagner durant ton périple. Je dois dire que... Tu es un humain fascinant et que je souhaite apprendre à te connaitre... Je veux te suivre...

- Que... Que faut-il faire ? Mon maître m'a dit que c'est avec v... Avec toi que je découvrirai comment j'obtiendrais ma force par rapport à toi...

- C'est simple, nous allons conclure un pacte.

- Un pacte ?

- Oui, c'est comme un contrat, sauf que pour le conclure, il faut que tu me choisisses un nouveau nom pour pas que je me fasse reconnaitre et surtout, c'est un moyen de te protéger des fous à la recherche d'adversaire possédant des pouvoirs très puissants... Mais ça reste surtout une preuve de notre pacte. D'ailleurs... il faut aussi que...

- Il faut ?

- Il faut... Il faut également qu'après que... Que tu es trouvé mon nouveau nom, que tu... Tu m'embrasses... Mais je t'avouerais que j'ai jamais...

Au début Kirito n'eut pas de réaction face aux mots d'Akadi et devint rouge jusqu'aux oreilles comme sa futur partenaire. Puis il commença à s'emballer perdant ainsi tous ses moyens.

- Que... Quoi ? Mais on ne m'a jamais dit qu'il fallait embrasser quelqu'un !! Depuis quand il faut embrasser une déesse pour conclure un contrat ?!

- Euh, je ne te plais pas ? ...

- Ce n'est pas ça... Mais... Mais sur la bouche, c'est... Normalement, c'est quand tu es vraiment très intime avec quelqu'un...

- Tu veux que l'on devienne... Intime ? Cela ne me dérange pas, mais si tu souhaites aller plus vite dans notre relation... Pourquoi pas...

- Je n'ai pas dit ça, mais... Ai-je vraiment le choix ? Je veux conclure ce pacte pour poursuivre ma route, mais j'aurais aimé être au courant de ce genre de chose à l'avance pour m'y préparer...

- Mais avant ça, il faut que tu me trouves un nom qui sera la preuve de notre contrat et lien à tous les deux.

Kirito regarda longuement Akadi et après avoir réfléchi, il se décida à dire sa trouvaille :

- Moi, Kirigaya Kirito conclut un pacte avec la déesse Akadi qui désormais s'appellera "Inori" et qui se scellera par ce baiser...

Les mots prononcés, Kirito s'approcha de sa nouvelle partenaire et l'embrassa rapidement pour se reculer aussitôt.

- Ce n'est pas un vrai baiser ça !! Tu dois le faire correctement pour clore le pacte Kirito-sama.

- Quoi ? Euh.. Désoler, mais ce n'est pas trop mon truc ça... Bon, je recommence le baiser...

Le jeune homme exécuta de nouveau le baiser et cette fois-ci le fit dans les règles. Inori se recula d'elle-même et se mit à sourire en regardant son amant qui s'était fait voler deux baisers qui n'étaient pas obligatoires pour le pacte, mais bon. Une déesse aime parfois faire des caprices non ?

Pour valider le rituel, la jeune femme prononça les mots suivants :

- Moi, la déesse Akadi nouvellement nommée Inori en raison de ce pacte, j'accepte de faire siens, mon pouvoir sacré du vent à ce nouveau roi et je garderais forme physique en le monde des humains afin de l'accompagner dans ses aventures.

Le piano, lien entre les deux équipiers disparut grâce à un nouveau tourbillon de vent. Inori expliqua qu'elle pouvait invoquer l'instrument symbole de leur lien où il le souhaite et qu'ainsi, il pourra jouer leur chanson quand bon lui semble. Elle expliqua aussi que ce piano sera très important pour le futur, mais n'indiqua pas le pourquoi en laissant planer le mystère dessus.

Afin de ne pas être mal-à-l'aise en face d'Ikki, Kirito demanda à Inori de reprendre sa forme de fée ou bien une forme moins provocante devant les autres personnes pouvant les voir.

Forme d'Akadi alias Inori devant les gens (afin de ne pas choquer à la demande de Kirito):
 

L'esprit du vent en poche, Kirito fit un dernier sourire à sa partenaire qui garda le silence et les deux s'en allèrent rejoindre Ikki pour lui montrer la réussite de l'épéiste, même si celui-ci le savait déjà en s'étant caché tout ce temps-ci pour observer fièrement son meilleur disciple acquérir la plus puissante des divinités esprits qui soit. Il allait pouvoir enseigner les bases et différent sort au futur roi du vent.

__________

Signature By Ayane:
 

Objets:
 


Dernière édition par Kirigaya Kirito le Mar 28 Oct - 22:27, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirigaya Kirito
The Black Knight Swordsman
avatar

The Black Knight Swordsman


599 messages.
Inscrit le 03/09/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 20
Expérience:
309/200  (309/200)
Points de Réputations:
3473/10000  (3473/10000)



MessageSujet: Re: La naissance d'un nouveau roi {Rp d'obtention de la seconde magie} Sam 26 Avr - 21:10


Chapitre III : La naissance du pouvoir d'un roi.
Un nouveau roi du vent commençait à voir le jour et il allait en être le successeur ultime du précédent roi qui en était fier. Le fait que son esprit soit Akadi la déesse du vent et qu'elle se soit pris d'affection avec son nouveau maître en serait-il un signe ? Ou bien la vitesse à laquelle apprend le futur roi est également une preuve de sa puissance future qu'il était en train de dompter ? Seul Ikki, l'ancien roi du vent en avait une idée bien claire.

Suite à l'acquisition de son esprit et après avoir festoyé toute la nuit pour la réussite aussi bien sur la méthode d'acquisition que la puissance de l'esprit, les trois derniers habitants du temple allèrent chacun se coucher dans leur chambre. Enfin, presque tout le monde... La jeune déesse nouvellement nommée, Inori avait décidé d'attendre que Kirito soit complètement endormi pour le rejoindre sous forme humaine et s'endormir à son tour en l'enlaçant sans que celui-ci remarque les faits.

Le lendemain matin, Kirito se leva un peu avant son maître pour commencer un entraînement personnel afin de rendre fière son professeur, mais la mâtiné fut déjà compromise quand le nouveau roi poussa un cri de terreur en voyant une déesse endormi en petite tenue l'enlaçant.

- Que... Qu'est-ce que tu fous ici ? Cria l'épéiste. Je t'avais dit de dormir dans la chambre d'à côté !!

- Bonjour... Répondit simplement Inori en baillant aux corneilles. Tu es bien matinale... Kirito-sama...

- Il n'y a pas de bonjour comme ça qui tient !! Continua le jeune homme en gardant le même ton. Pourquoi tu es dans mon lit ?!

- Ben, je voulais... Heu... Pour te protéger, il faut bien que je soit à tes côtés... Répondit timidement Akadi.

Le chevalier noir soupira longuement pour finalement céder aux caprices de son esprit, mais il aurait fallu qu'il arrive à fixer des limites à son esprit au niveau de la protection trop rapproché à son goût.

- Écoute... Inori... Si tu souhaites me protéger, je préfère que tu dormes dans un lit séparé que collé à moi... Je... Je préfère dormir seul, je me sens beaucoup plus à l'aise comme ça dans mon lit... Ou alors tu restes en forme chibi !

- Forme chibi ? Questionna la reine des airs.

- Ta forme miniature ! Quand tu ressembles à une fée. Je trouve que cette forme te va mieux et elle a un côté pratique. Répondit le jeune homme en essayant de trouver les mots justes pour convaincre sa partenaire.

- Ah... Si c'est ce que tu souhaites, je respecterais tes souhaits. Fit Inori en reprenant sa forme de fée du vent et retrouva ses habits de départ par la même occasion.

Une transformation de justesse, le professeur du nouveau roi fit irruption dans la chambre de son disciple pour l'engueuler une nouvelle fois :

- Tu ne veux pas faire un peu moins de bruit par hasard ?! Il y a des gens qui souhaiteraient dormir surtout à une heure pareille !! Tu feras des cochonneries avec ta copine une autre fois et...

Ikki s'arrêta net dans sa phrase et prit soudain une tête bizarre pour montrer son choc en voyant deux jeunes quasiment du même âge physiquement être dans le même lit et dans les bras de l'autre.

- Que... Good job mon jeune apprenti, en plus d'avoir invoqué la plus puissante des divinités, tu l'as également charmé pour avoir plus de pouvoir et de chance dans la synchronisation avec elle !! Répondit finalement le vieillard avec un air de pervers qui reçut pour récompense un oreiller en pleine face et la porte qui se referma devant lui.

- C'est de ta faute... Inori... À cause de toi il va penser que je ne suis pas correcte avec toi... Et maintenant, je ne peux plus commencer à m'entraîner en cachette pour l'étonner en apprenant vite à contrôler le vent...

- Je suis désolé... S'excusa la jeune femme en restant assise sur le lit en regardant son maître avec le regard d'un chien battu comme pour le faire regretter de l'avoir disputé.

- Bon... Passons. Je vais commencer à m'entraîner en espérant que le vieux s'est rendormi. Si tu souhaites regarder ce que je fais ou bien rester ici te reposer, c'est comme tu le sens.

Puis, le jeune homme sorti de sa chambre pour laisser son esprit déçu d'avoir échoué dans sa tentative de corruption avec les yeux doux.

Pendant ce temps Kirito tenta de ressentir le flux d'énergie d'Akadi qu'il avait reçu depuis la journée d'avant et commença par essayer de provoquer des bourrasques de vent et des tourbillons d'airs. Mais il fut plus compliqué de crée une telle chose et à la place de simples mini-tornades et petits souffles sortirent des actions du jeune homme qui tenta de poursuivre son entraînement jusqu'au levé du soleil avec au final peu de progrès.

Ikki se leva à son tour pour rejoindre son disciple en compagnie d'Inori. Ils semblaient avoir eu une discussion entre eux pendant que Kirito s'amusait à essayer de faire souffler un vent plus fort.

- Hum... Bonjour Kirito-kun. Aujourd'hui, une nouvelle étape pour apprendre à te servir de tes nouveaux pouvoirs. Faire souffler du vent est bien sympas, mais ce n'est pas le plus intéressant pour nous qui sommes des rois.

- Vous voulez dire qu'il y a différentes manières de se servir du vent ?

- Effectivement... Tu peux crée un bouclier d'air, des plates-formes, des courants d'air pour voyager plus rapidement, mais ce n'est pas tout. Tu peux aussi renforcer tes armes, crées des attaques à distance, des lames de vents. Mais il restera qu'une seule technique que tous les rois du vent doivent maîtriser pour prouver qu'ils sont digne d'être au titre de roi. Mais je t'expliquerais le moment venu.

Le début de l'entraînement du jeune homme commença sur le fait d'invoquer des lames de vent, de crée des bourrasques qu'il pourra projeter avec ses épées. Pour le moment il y arriva qu'avec ses mains.

Le soir, la partenaire du jeune homme expliqua différentes manières de contrôler son pouvoir et surtout pour le ressentir plus facilement. Elle raconta aussi qu'il faudrait que le lien qui les unis soit de plus en plus fort pour permettre un flux de magie qui passe beaucoup plus facilement.

- Mais... Inori... Au bout d'un moment, tu vas disparaître non ? Le fait de puiser dans ton pouvoir doit t'affaiblir...

- Non, ce n'est pas le cas avec moi. Cette vérité s'applique à ceux qui possèdent un esprit se trouvant dans la branche neutre des esprits élémentaires, mais ceux qui en sont au sommet n'ont pas cette restriction. Par contre, quand tu utilises mon pouvoir, je ne peux pas l'utiliser pour t'aider et quand tu ne combats pas, mon pouvoir se régénère automatiquement, le fait que nous soyons entouré d'air me permet aussi de me régénérer. Et avant que tu ne poses la question, seul un autre esprit élémentaire peut me toucher ou me faire du mal. Un mage ne possédant pas les pouvoirs d'un roi quelconque est inefficace contre moi. Hélas, il y a très peu d'esprits qui font comme moi de se matérialiser en permanence aux côtés de son maître, mais de ce fait, leur pouvoir est moins puissant.

- Je vois, ça me rassure qu'à moitié, mais nous allons faire avec.

Les jours passèrent. Kirito arrivait désormais à faire de grosses attaques de vent, à crée des bourrasques, des tourbillons et également à crée des lames de vent. Une fois les principes de base assimilés, la suite promettait d'être plus ardue comme l'avais prévenu Ikki, mais combiné à l'entraînement secret du jeune homme, l'apprentissage avança de bons trains.

Le nouveau et dernier roi du vent arrivait désormais à crée également des armures et des barrières de protection avec son nouvel élément, il utilisait d'une autre manière l'air dont personne jusqu'à aujourd'hui n'avait la curiosité d'aller chercher jusqu'ici. Avec les éléments de réfractions de la lumière crée par le vent, le jeune prodige réussi à rendre invisible ses épées à l'œil nu, créer également une armure d'invisibilité qui allait rendre sans doute ses missions de furtivités plus faciles.

Le vent ne permettait pas seulement de créer un courant d'air comme l'avait dit son maître, elle permettait aussi de faire un déplacement rapidement pour des attaques plus efficaces. Kirito avait aussi appris qu'il pouvait s'injecter du vent dans son sang pour donner de l'oxygène à ses globules rouges rendant la circulation beaucoup plus rapide et donc un corps plus réactif pour les combats.

Tellement de techniques apprissent au fil des mois qu'Ikki en fut très fière de voir de quoi serait capable son successeur. Mais en attendant, dans le monde de Fiore, la même durée de temps avait passé laissant le jeune mage pour disparu, mais toujours vivant, dans un monde où le temps corporel ne s'écoule pas malgré les jours qui défilent. Kirito se posa même la question sur le pourquoi le temps qui pourtant s'écoulait clairement, ne s'écoulait pas sur le corps.

Kayaba expliqua que cette dimension se trouvait plutôt dans une faille dimensionnelle et donc, même si les jours défilaient, le temps corporel ne s'écoule pas pour cette raison. Mais cela n'empêchait pas la faim ou de se blesser. Heureusement, le système de commande de se monde marchait partout dans cette faille et elle permettait donc d'amener de l'eau et de la nourriture facilement. C'était un peu comme une téléportation d'un objet du monde de Fiore jusqu'ici et que ça pouvait expliquer la disparition de certaines choses là-bas sans explications logiques. Pour ce qui est des montagnes, du soleil, de la lune et autres éléments naturels, il s'agit tout simplement d'une copie du monde de Fiore et des autres mondes dimensionnels autour de la faille qui relie les mondes par ses portails. Le père de Kirito qualifia même cette faille comme d'une arche dimensionnelle permettant de faire le lien avec tout les monde autour de celle-ci un peu comme avec l'arche de Noé qui avait réuni une paire de chaque espèce avant le déluge sur terre. Mais elle restait un monde à part quand même.

Mais nous nous éloignons du sujet, après cette phase de discutions avec son père biologique, le jeune homme continua de perfectionner ses techniques apprises, soit par lui-même, soit par son maître du vent. Il allait bientôt être temps du test final dont lui avait parlé son professeur avant le début d'apprentissage des différentes techniques qu'il avait qualifié de facile jusqu'à présent...

__________

Signature By Ayane:
 

Objets:
 


Dernière édition par Kirigaya Kirito le Ven 9 Mai - 22:07, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirigaya Kirito
The Black Knight Swordsman
avatar

The Black Knight Swordsman


599 messages.
Inscrit le 03/09/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 20
Expérience:
309/200  (309/200)
Points de Réputations:
3473/10000  (3473/10000)



MessageSujet: Re: La naissance d'un nouveau roi {Rp d'obtention de la seconde magie} Dim 27 Avr - 15:06


Chapitre IV : Le début d'une nouvelle ère, la fin d'une autre.

Il était désormais temps pour notre jeune roi de passer l'épreuve finale dont Ikki avait brièvement parlé au début de l'apprentissage de Kirito. Le vieil homme s'approcha avec un petit sourire mesquin aux lèvres et sortie de derrière son dos un manche de sabre dont la couleur fut grise.

- Maintenant que tu es prêt, je souhaite t'initier à l'arme et technique ultime qui se transmet de roi en roi. Pour être maîtrisé, il te faut pour cela réussir à contrôler toutes les faces du vent. Ce qui est le cas, je pense...

Le jeune mage regarda son professeur avec un air perplexe, mais garda le silence pour ne pas interrompre les explications de son tuteur.

- Cette poignée te permet de concentrer une lame de vent qui peut trancher tout comme créer des bourrasques à son contact. Mais ce n'est pas tout... Cette lame est plus ou moins puissante selon son porteur et donc plusieurs paramètres peuvent être modifiés par l'utilisateur. Par exemple, la longueur ou la largeur de la lame pour rendre les dégâts de celle-ci beaucoup plus conséquents. Elle utilise le système de la barrière d'invisibilité du roi du vent que tu as utilisé pendant ton entraînement. Ta lame ne sera pas invisible, mais elle sera uniquement faîte d'air pressurisé.

- Je vois... Mais j'aurais une question à vous poser maître...

- Je t'écoute.

- Hé bien voilà, avant de commencer, vous m'avez dit que vous alliez m'enseigner les bases et des techniques, mais vous m'avez apprit que les bases et au final peu de techniques. Pourquoi la plupart des techniques que j'ai apprises sont au final de ma propre idée ?

- La réponse est simple. Quand un roi du vent cède sa place à son successeur, il doit tout d'abord apprendre les bases, mais les techniques d'un roi à l'autre sont très différentes d'un certain point de vue. Disons surtout qu'elle est d'une même base, mais la puissance et la façon d'utilisation doivent être propres à l'utilisateur afin de faire en sorte que les techniques du roi du vent restent impossibles à imiter et qu'elles soient toujours nouvelles devants les yeux de tes adversaires.

- Je vois... Mais dans ce cas, il aurait fallu tourner votre phrase autrement pour éviter d'induire en erreur...

- Oui, je te comprends, mais disons que c'est une façon de garder la surprise et pour éviter de décourager les disciples. Ta mère n'a pas eu l'occasion de manier cette lame même si elle en avait les capacités, mais elle avait son propre style dont je pense que tu as hérité d'elle. D'ailleurs, cela me fait penser que j'ai quelque chose d'elle pour toi. Un héritage en quelque sorte.

Le vieil homme montra l'autel de prière au nouveau roi afin qu'il s'y dirige pour ouvrir le petit coffre qui était à son sommet. Le jeune homme s'exécuta et en ouvrant la petite boîte, il y trouva une arme à feu soigneusement emballé dans un bandage de couleur blanche.

- Qu'est-ce que c'est ? Demanda Kirito.

- C'est un pistolet automatique qu'elle avait nommé "Black Star ", c'est une arme à distance qui tire des balles, mais pas que. Elle avait surtout fait de cette arme la première arme à distance magique usant du pouvoir du vent. Elle te revient de droit, je sais que tu réussiras à t'en servir comme elle le faisait.

Kirito remercia l'homme pour lui avoir remit l'héritage de sa mère qui était une mage très doué pour recevoir le titre de roi du vent, mais Kirito se posait une nouvelle question.

- Pourquoi ma mère n'est-elle jamais accédée au titre de roi du vent ? Ce n'est pas parce-qu'elle était une femme que l'on lui a interdit se privilégie. Je me trompe ? Je veux la vérité s'il vous plaît.

- Tu n'es pas dupe, tu as bien hérité de l'intelligence de ta mère et de ton père réuni... Je vais te raconter rapidement. Nous allons être à court de temps après...

- À court de temps ? Comment ça ?

- Je t'expliquerais après, écoute-moi sans me couper s'il te plait... Fit Ikki en prenant une grande inspiration avant de se lancer dans son histoire. Ta mère était destinée à devenir le nouveau roi du vent... Mais les techniques ultimes sont très puissantes et donc dangereuses. Je lui ai donc interdit de le devenir et que c'était le boulot de son mari ou d'un homme de la protéger comme elle l'aurait fait pour toi et ton père. Elle a accepté sachant qu'à ce moment, elle était enceinte de toi et donc elle a préféré se ranger en mettant ses espoirs en toi pour prendre la relève. Mais c'est surtout qu'à la fin de cet entraînement, il y a une chose terrible qui se passe à la fin du transfert d'un roi à l'autre et je ne voulais pas qu'elle le voit ni qu'elle s'en sente coupable...

Le black knight resta de marbre en commençant à comprendre les choses, cet homme n'était pas simplement un roi qui transmettait la volonté des rois, mais il serait peut-être... Son grand-père ? C'était possible, car après tout, Kayaba avait dit que s'était un rituel familial de devenir roi dans la famille de sa mère.

- Maintenant poursuivons l'entraînement... Il y a sans doute deux types de lames qui peuvent faire l'attaque que je vais t'apprendre. Les épées sacrées, comme Excalibur, Durandal et d'autres lames du même type. Le second type et l'unique exemplaire qui peut faire cette attaque à sa puissance maximum, c'est cette lame divine qui est faite grâce au pouvoir du vent. Cette épée s'appelle "Avalon, l'épée du vent divin".

- Dans ce cas, montrez-moi et je vais reproduire dans la foulée. Fit Kirito qui chercha son épée Excalibur dans sa liste d'équipement pour finalement la faire apparaître sous les yeux ébahit de son maître.

- Tu... Tu possèdes la légendaire lame pourfendeuse de démon... Excalibur... Comment ? Où l'as-tu trouvé ? Questionna le grand-père.

- C'est surtout à mon père qu'il faut demander... C'est lui qui l'a trouvé et qui m'a permis de la trouver dans cette faille dimensionnelle. Répondit le jeune homme avec un sourire coincé.

- L'enfoiré... Il avait donc réussi son périple de la trouver et il me l'a caché tout ce temps... Bon, très bien, tu vas regarder attentivement ce que je vais faire. Pour commencer, tu concentres ton énergie autour de ta lame, le vent pressurisé doit englober entièrement ta lame, voir même le porteur pour le protéger... Tu augmentes d'un coup la pression dans ta lame et projeter l'énergie du vent de la garde vers la pointe de ta lame pour balancer tout ce vent vers ta cible et donc d'exploser littéralement tout ce qui se trouve en face de toi. Une véritable tempête de puissance ! Regarde et refais ensuite.

Le vieil homme fit apparaître la lame de vent d'Avalon et concentra de plus en plus de magie dans la lame qui augmenta de volume pour finalement se projeter et exploser vers le mur d'en face qui fut détruit littéralement à son tour grâce à un grand faisceau de lumière verte/ émeraude.

Kirito imita son maître avec Excalibur et ne réussit qu'à détruire la moitié du même mur. Le jeune disciple était un peu déçu, mais c'était assez difficile à faire. Tout ce flux d'énergie qu'il fallait contrôler et lancer en même temps était tout de même risqué, ça pompait énormément dans les réserves de magie aussi bien de lui-même qu'Inori qui en ressentait les effets de fatigue.

- Tu as fait moins de dégât, mais c'est normal, entraînes-toi au moins deux fois par jours à faire cette technique, c'est le maximum que tu peux faire en combat. Si tu dépasses cette limite, tu te mettras en danger et surtout que ça pompe très vite dans tes réserves personnelles. Deviens fort...

- Je comprends pourquoi il n'y a que des lames sacrées ou cette épée divine qui puisse faire cette attaque... Les autres épées... Se casseraient sous la pression d'air que j'exercerai dessus pour lancer l'attaque... Je ferais attention senseï...

- Ensuite... Il y a d'autres techniques, mais je ne pense pas que tu sois encore prêt pour les apprendre, mais je vais te les enseigner au travers de ma conscience. Ces techniques demandent toutes beaucoup d'énergie. Elles sont au nombre de deux, un bouclier ultime et une attaque ultime qui permettent de miser tout soit sur la défense, soit sur une attaque qui prend toutes tes réserves de magie pour t'épuiser. Donc utilise cette attaque en dernier recourt et surtout quand tu seras prêt, que tu auras beaucoup plus d'énergie et surtout une maîtrise parfaite du vent pour les exécuter... Je compte sur toi pour les apprendre au bon moment...

Le vieil homme s'approcha et posa sa main sur le torse de son apprenti afin d'envoyer une partie de son énergie en lui. La technique ressemblait à celle de Kayaba pour crée une image rémanente de lui-même sauf que là, c'était sous forme d'information, comme un livre qu'il aurait lu et des images qui iraient avec pour la démonstration ainsi que les sensations qu'il faudrait ressentir.

L'ancien roi commença à devenir semi-transparent et finit par disparaître totalement en lançant un dernier sourire à son disciple.

Il ne restait plus qu'Inori et le nouveau roi du vent présent dans ce temple. Soudain, alors qu'il allait fondre en larmes, le jeune roi voulait qu'Inori fasse apparaître le piano pour jouer une nouvelle mélodie qui venait d'apparaître dans sa tête après la disparition de son professeur. Il commença à jouer.

Musique joué par Kirito au Piano:
 

Durant la mélodie qui était elle aussi toute aussi magnifique que celle qui avait invoqué Akadi, la déesse du vent, celle-ci avait fait apparaître l'ancien roi du vent en forme d'esprit sous les yeux ébahit du jeune homme.

- Vous n'êtes pas réellement mort, mais... Désormais, une nouvelle âme...

- Et oui, quand un roi a fini par transmettre le dernier savoir comme je l'ai fait, il meurt pour se réincarner en tant qu'esprit... Tu m'as invoqué rapidement d'ailleurs. Je te manque déjà ?

- Il fallait que j'essaye cette mélodie qui venait de me venir en tête. J'ai donc pensé que ça marchait comme avec Inori...


- En fait, j'ai vu avec ton esprit comment faire pour pouvoir être appelé par le même moyen qu'elle, j'ai ensuite fait cette mélodie pour nous lier tous les deux. Je dois t'avouer que ça fait bizarre de passer d'immortel à un nouveau immortel qui peux cette fois-ci passer à travers le décor et d'un monde à l'autre... Je dois te dire...

- Je sais... C'est grâce aux mots de Kayaba... Vous êtes mon grand-père non ?

- Tu es perspicace pour un garçon de ton âge, mais oui, tu as raison sur ce point. Mais je voulais te parler d'autre-chose. Quand tu sortiras de cette faille, il me semble que Kayaba, ton père a fait en sorte que quand tu ressors d'ici, tu rattrapes le temps perdu ici au niveau de ton vieillissement. Donc attend-toi à vieillir d'un coup, même si ça ne devrait pas agir sur ta santé directement.

- Vous me le dîtes que maintenant ?! Et si votre système d'invocation n'avait pas marché hein ?! J'aurais été confronté à moi-même ?!! Vieillard sénile !!!

- Cela me fait plaisir de te voir exprimer tes sentiments un peu plus librement, il paraît qu'avant tu étais très renfermé sur toi-même. Mais bon... En tout cas, je vais t'apprendre une chose et te raconter une autre histoire qui devrait t'intéresser mon garçon.

Le grand-père de Kirito désormais sous forme d'âme s'assit sur un bout de pierre et vestige du temple détruit en montrant la technique de vent juste avant ce changement soudain.

- Pour commencer, pour me venger de ton père qui t'a donné un indice en arrivant, je vais balancer son vrai nom. Fit l'homme en tirant la langue à l'attention du pauvre Kayaba. Il se nomme Makoto Kirigaya.

- Hein ?! Mais il a...

- Oui... Le même nom que tes parents adoptifs... Ton père et ta mère avaient tous les deux un jumeau du même sexe et se sont trouvés quasiment en même temps. Le responsable de la mort de tes parents, c'était ton père adoptif pour la simple et bonne raison qu'il voulait le pouvoir de notre famille. Midori l'ignore. Je n'ai pas voulu lui briser le cœur... Elle qui avait tant confiance en lui... En prime, il a été banni par sa propre famille et la nôtre pour ne jamais avoir accès aux pouvoirs du vent et dimensionnelles que nous possédions. Il s'est fait emprisonné dans une autre dimension grâce à un passage crée par la faille dimensionnelle qu'avait en sa possession la famille des Kirigaya. De ce fait, tu es l'unique héritier du pouvoir des dimensions. Mais pour la magie du vent, tout dépend si ta cousine a reçu la marque par Midori ou non...

Le jeune mage regarda son grand-père un peu perdu, mais au fond du regard de Kirito, la haine fut ravivé en lui. Cet homme qui l'avait tant maltraité et regardé du mauvais œil était le meurtrier de sa mère et le responsable du carnage dans ce temple. Kirito remercia son grand-père pour lui avoir raconté la vérité et commença à s'en aller en direction de la faille pour rentrer dans le monde de Fiore.

- Ne t'inquiète pas pour moi et cet endroit, je vais en rester le gardien sous forme d'esprit. Après tout, j'ai fusionné avec mon esprit divin qui été ma source de pouvoir. Je serais donc un Garuda aux ailes d'or sous ma forme bestiale. À la base je contrôle surtout la transformation de partiel à totale de mon propre esprit. Fit Ikki en rigolant et souriant jusqu'aux oreilles. Rentre bien et passe le bonjour à Midori si tu la retrouves.

Le jeune homme fit un dernier signe de main à la chimère aux ailes dorées et sortie de la faille pour revenir dans la salle aux statuts illuminés de cette lumière émeraude. Cet endroit était désormais comme une base où Kirito pouvait s'entraîner ou se reposer sans qu'il soit dérangé par quelqu'un. Enfin presque personne. Inori, sa nouvelle partenaire était désormais à l'accompagner partout où il allait.

En sortant, toujours dans la pièce aux statuts, Kirito subit une grande douleur. Il sentait ses os s'allonger, comme s'il avait fait un effort surhumain juste avant. Il sentit également ses cheveux pousser en longueur.

Inori expliqua que le temps que le corps du Black Knight s'adapte à la nouvelle magie qu'il venait d'acquérir, le corps subissait quelques changements temporaires et non un changement par le temps passé comme l'avait prédit le gardien du temple du vent. En se regardant de plus près, l'épéiste ressemblait un peu à une fille comme ça, mais la métamorphose étant obligatoire, le jeune homme fût rassuré par sa partenaire qui lui dit qu'un tatouage apparaîtrait dans son dos. L'emblème des rois et la preuve réelle d'un pacte scellé jusqu'à la mort entre un mortel et un dieu.

En voyant que ses vêtements d'origines furent devenues trop petit, le temps qu'il en trouve de nouveau et qu'il réajuste les anciens. Kirito alla dans une armurerie s'acheter de nouveaux vêtements et armures de combats pour coller à sa nouvelle apparence.

Il était temps pour la nouvelle équipe qui s'était formée de partir en direction de Clover annoncer à la guilde qu'il était toujours vivant et accompagné d'un nouveau compagnon de route à présenter à toute la guilde. Il allait aussi rendre une petite visite à Hoshina pour la taquiner un peu, mais aussi lui montrer ses talents de pianiste qu'il avait caché jusqu'à présent. Kirito avait hâte de rentrer et pour la première fois, ce n'était pas à contre cœur. Les changements du jeune homme allaient sans doute en choquer plus d'un, c'était certain.

__________

Signature By Ayane:
 

Objets:
 


Dernière édition par Kirigaya Kirito le Dim 26 Oct - 23:44, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirigaya Kirito
The Black Knight Swordsman
avatar

The Black Knight Swordsman


599 messages.
Inscrit le 03/09/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 20
Expérience:
309/200  (309/200)
Points de Réputations:
3473/10000  (3473/10000)



MessageSujet: Re: La naissance d'un nouveau roi {Rp d'obtention de la seconde magie} Dim 27 Avr - 21:31


Chapitre V : Épilogue.

Durant le périple pour rentrer tranquillement vers la guilde de Blue Pegasus, le roi du vent en profita pour perfectionner son pouvoir et qui valut de voir disparaître certains bouts de montagne ou bien de voir des vallées s'élargir du jour au lendemain à un certain point de celles-ci.

Partout où passait le jeune homme, il n'était plus reconnaissable par ceux qu'il aurait pu rencontrer à cause de ses nouveaux vêtements et de ses longs cheveux. Il fut d'ailleurs gêné quand quelqu'un le prit pour une fille de dos ce qui fit bien rire Inori sur le coup qui était toujours aussi attachante et proche de son précieux maître.

Kirito fit également attention de ne pas trop épuiser sa partenaire en apprenant à se servir d'Avalon et de l'attaque qui est associé à celle-ci et dont les pouvoirs s'exprimèrent beaucoup mieux avec la lame divine qu'Excalibur.

Kirito ne portait plus son fidèle manteau noir qui avait fait sa réputation dans tout Fiore, il portait désormais un plastron de fer fait de carbone et d'autres matériaux réputés pour être solide, mais léger. Sous ce plastron, se trouvait un tee-shirt gris avec des rayures noires, une manche plus courte sur le bras droit et plus longue sur l'autre. Une épaulette de protection sur l'épaule gauche, le col remonté comme sur ses autres armures. Une paire de gants noir. Des petites sangles ressemblant à des bretelles étaient reliés à ses manches et volant au vent. En bas, il portait un pantalon gris / noir avec de nombreuses poches, la ceinture avait de souder à elle un long tissus qui servait désormais de cape pour cacher les jambes du jeune homme quant on le regardait de dos.

Son visage était plus mature malgré qu'il soit toujours aussi jeune, mais celui-ci était moins fermé qu'avant son arrivé dans le royaume de Fiore. Ses cheveux désormais longs et toujours noirs étaient dès fois attachées en arrière, dès fois libre au vent.

Alors que les deux partenaires avançaient tranquillement dans un petit village côte à côte, Inori sous forme humaine avec des habits normaux qu'elle avait choisit et qu'elle disait discret.
Soudain un voyou s'avança vers le petit couple pour embarquer la pauvre jeune femme et laissa un papier derrière lui pour demander une rançon au pauvre jeune homme qui fut laissé dans une fumigène qui piquait les yeux.

Le roi du vent fit souffler une petite brise pour dissiper le tout et attrapa le fameux papier laissé à son attention.


Citation :
Madame,
Si vous souhaitez revoir votre fille vivante, veiller ramener une rançon de la valeur de deux millions de Jewels. N'allez pas prévenir la police ou votre pauvre enfant se retrouvera en danger.
Rendez-vous dans la vieille maison abandonnée à la lisière des bois au pied de la montagne.


Le mage de vent écrasa le papier pour finalement le déchirer et le disperser avec une nouvelle brise d'air.

- Tss... Pourquoi ils me prennent tous pour une putain de femme ?! Je suis un mec bordel !! Vivement que je retrouve mon apparence d'avant... Je vais aller me les choper vite fait bien fait et récupérer Inori !

L'épéiste prit la direction vers la forêt au pied de la montagne pour rejoindre la cabane de bois dépravé qui semblait être un vieux chalet et non une maison comme dit dans la lettre. Le jeune roi s'avança et s'arrêta à quelques mètres de la porte pour soudainement se mettre à crier :

- Oie !! Bande d'abruti, vous vous êtes attaqué à la mauvaise personne en thermes de kidnapping. Soit vous me rendez ma copine, soit je vous atomise sur-le-champ !!

En vérité, le jeune mage avait plutôt mal pris le fait d'être confondu avec une femme. Il patienta quelques secondes pour finalement enfoncer la porte, une fois à l'intérieur il tomba sur une bande de pillards armé jusqu'au dent dont un qui retenu Inori une épée sous sa gorge.

- Tu oses venir nous menacer et surtout t'amener sans argent ?! Beugla l'homme qui maintenait la pauvre jeune fille.

- Désoler, mais je n'ai pas d'argent pour des raclures comme vous. De plus, même si vous êtes plus nombreux que moi, je suis toujours supérieur à vous tout réuni. Je suis un mage de Blue Pegasus !

- Oh ? Un mage ! C'est drôle car... Je suis moi aussi un mage. Gamin, viens donc m'affronter me montrer ce que vaut la guilde de Clover !

L'homme invita à sortir à l'extérieur, toujours sous la menace de retenir Inori prisonnière. À première vue, l'homme avait l'air de maîtriser une magie de flamme. C'était mauvais pour le maître du vent, car le vent permettait au feu d'augmenter sa puissance... Mais Kirito prit le risque et invoqua immédiatement Excalibur sans prononcer son nom et avant même qu'elle apparaisse, le jeune mage enveloppa son arme d'une couche de vent pressurisé pour la rendre totalement invisible à son adversaire.

- Je suis prêt !

- Tu... Tu fais quoi ? Je croyais que tu allais faire apparaitre un truc et tu tiens que dalle dans tes mains ! Si comptes m'intimider avec un genre d'arme invisible s'est raté, il m'en faut plus pour...

Kirito l'empêcha de finir sa phrase et fit une entaille sur la joue droite du mage de flamme qui en fut très étonné.

- Oh, intéressant, un mage qui utilise des lames de vent invisible à l'œil nu. Sauf que... Tu oublies que si j'allume ta lame de vent, il va disparaître !

Le mage exécuta sa menace et en claquant des doigts, il fit s'enflammer la zone de vent autour d'Excalibur pour dévoiler la légendaire lame jaune pourfendeuse du mal et causa par la même occasion une explosion qui fit voler le mage en arrière.

**Merde, je ne peux pas me battre à fond avec Inori derrière lui, ma magie risque de la toucher par erreur... Je ne contrôle pas encore le débit de puissance de cette attaque...**

Kirito tenta des attaques de base qu'il maîtrise sur le bout des doigts, mais elles furent toutes annihilées par la magie de flamme du mage qui continua de se moquer de l'épéiste de vent et de sa guilde. Que fallait-il faire ? Son attaque la plus puissante serait suffisante pour balayer son adversaire, mais avec sa petite protégée autour, c'était trop dangereux... Kirito décida alors d'essayer de faire s'éloigner le combat du lieu pour tenter de faire son attaque. Mais le mage ne fut pas dupe et retourna dans la zone où se situe la pauvre déesse du vent.

- Tu comptes nous éloigner d'ici, car tu as peur de faire du mal à ta copine ? C'est dommage, je compte m'en servir comme bouclier humain pour t'empêcher de te servir de se dont qu'il te fait peur.

Pour accompagner sa Excalibur, le jeune mage décida d'invoquer une arme secondaire. Il fallait tenter autre chose pour déstabiliser son adversaire plutôt coriace pour une raclure.

- Invocation, Black Star !

Le pistolet de type 54 sorti de la dimension des armes du black knight et celui-ci commença à tirer plusieurs balles à la suite vers sa cible qui se protégea avec un mur de flamme.

**Merde !! Rien ne marche contre lui... Si je sors Avalon, il va faire s'embraser la lame de vent et si je fais mon attaque, je risque de faire d'énorme dégât...**

- Kirito-sama !! Cria Inori avec un petit sourire. Rappel toi, seul un type de personne peux me blesser !! Profite-en !!!

Mais oui, Akadi avait toujours dit que seul un autre roi d'un autre élément pouvait la blesser, les coups normaux et les attaques de type vent sont inefficace contre elle. L'épéiste reprit courage et fini par remercier sa partenaire.

- Ok !! Tu es prêt enfoiré ?! Je vais te balancer quelque chose qui risque de piquer un peu !

- Quoi ?! Et ta copine t'en fait quoi ? Elle risque d'être prise dans le souffle de ton attaque non ?!

Hélas pour le pauvre brigand, le maître du vent n'écoutait plus et concentrait à nouveau de l'air autour d'Excalibur pour lancer sa plus puissante attaque capable de détruire des montagnes.

- Sword of Promised Victory !!

L'air pressurisé dans la lame augmenta en grosse quantité et comme il l'apprit, il projeta l'explosion d'air vers son adversaire qui fut balayé par un grand faisceau doré qui détruit le petit chalet et une petite partie de la forêt qui se fut anciennement derrière, la montagne n'eut aucun dommage. Étrangement, l'épéiste avait réussi à un peu mieux contrôler le débit pour faire le moins de dégât possible avec son attaque. Le brigand et sa bande étaient tous à terre avec de nombreuses blessures dues à la lame de vent qui avait lacéré sur tout le corps ses victimes encore vivantes.

Inori semblait en bonne santé et avait pour sa part absorbé le vent qu'avait balancé le jeune homme qui en ressortait soulagée de la voir entière et en bonne santé.

- Excuse-moi... Inori... Au début, j'avais peur de te faire du mal avec ça... Mais surtout je ne voulais pas non plus tuer ces bons à rien sans faire exprès...

- Je te comprends... Et puis j'ai absorbé un maximum de ton attaque pour t'aider à réduire les dégâts que tu voulais éviter de faire. Même si c'est un peu raté pour ce qui est derrière. Je ne m'attendais pas à une telle énergie déployée. Il va falloir apprendre à te contrôler sur le débit d'énergie.

L'histoire fut close, Kirito contacta tout de même les forces de l'ordre pour mettre entre quatre murs les brigands et il reprit sa route vers Clover.

Alors que le roi du vent et sa protectrice avancèrent tous les deux en direction de Clover, le jeune homme s'exclama :

- J'ai trouvé !

- Quoi donc Kirito-sama ?

- Désormais, je ne m'appellerais plus le "Black Knight Swordsman", mais je serais désormais le "Black Knight King of Wind"

- Le Chevalier noir Roi du vent si je ne me trompe pas ? C'est bizarre comme titre... Trouve quelque chose qui sonne mieux, beaucoup plus facile à prononcer.

- Ah bon ? Dommage... Bon, quelque chose qui sonne bien... Que penses-tu de "The Black Knight of Wind" ?

- C'est mieux, mais... Avoue que tu n'as pas beaucoup d'idées pour enlever juste quelques mots à l'ancienne proposition ? Mais bon, pourquoi pas. Le chevalier noir du vent est un titre louable en attendant d'en trouver un meilleur qui te définira mieux plus tard. Répondit Inori en faisant un bisou de réconfort sur la joue de son maître qui en rougit aussitôt.

- Au fait... J'ai réfléchi par rapport à toi... Et je pensais pouvoir te donner quand même plus de libertés comme par exemple le fait de pouvoir te matérialiser sous forme humaine de temps en temps au lieu de celle de fée chibi. Mais te faudra des vêtements moins... Voyant...

La jeune femme regarda son maître avec des yeux pleins d'adoration et donna un second bisou sur la même joue de son roi adoré. En échange, le jeune homme demanda qu'elle l'appelle normalement par son prénom. Il n'aimait pas trop le "-sama" qui lui faisait bizarre sur le coup.

- Blague à part... Je voulais savoir une chose si tu veux bien y répondre sincèrement. Continua le roi du vent. La petite déesse pencha la tête sur le côté en signe d'attente de la question et montrant par la même occasion sa curiosité sur ce qu'allait demander son maître. Voilà... J'aimerais savoir... Pourquoi as-tu jeté donc dévolu sur moi ? Il y a pourtant tant de mages qui maîtrisent le vent comme élément.

- J'ai cru que tu allais jamais me poser la question. Répondit la jeune femme avec un sourire à la fois plein de malices et de joie. Pour commencer, je t'es choisi toi, car quelqu'un revenue d'entre les morts a réussi à venir dans le monde des esprits pour me demander mon avis sur un jeune garçon qui serait sans doute plein de ressources.

- Ma... Mère ? Demanda hésitant le jeune homme.

- Oui, c'était Motoko-san... Au début je m'en moquais car je ne voulais pas vraiment de maître, mais je t'es observé par curiosité. Je t'es vue combattre dans un autre monde et je t'es regardé évoluer au fil du temps que j'en ai eu beaucoup d'admiration de te voir lutter de la sorte avec tant d'ardeur et de courage. Et surtout que tu es plutôt pas mal pour un garçon de ton âge. Ajouta Inori d'un air moqueur. Mais pendant un moment, quand je souhaitais rentrer en contact avec toi pour faire ce pacte... Je n'y arrivais pas... Ton cœur et ton esprit étaient trop fermés au monde extérieur et tu te prenais la tête avec la conscience de ton père dans ton toi intérieur. Puis, un jour, tu as fini par changer et évoluer vers les autres. Plus tu évoluais vers les autres, plus ma voix portait vers toi jusqu'à finalement atteindre tes oreilles. La suite tu la connais, je t'es amené au temple des rois du vent pour te faire passer l'apprentissage et pouvoir mettre en marche le processus de pacte entre toi et moi.

L'épéiste du vent regarda sa partenaire avec une certaine gêne. Il s'en voulait un peu de s'être renfermé sur lui-même, car pendant tout ce temps, il avait quelqu'un qui veillait sur lui et qui cherchait à le contacter pour l'aider et il entendait rien de la pauvre Akadi jusqu'à il y a maintenant quatre mois.

Oui, quatre mois déjà que Kirito avait découvert l'existence des rois du vent et de son pouvoir, du début de son entraînement jusqu'à aujourd'hui en plein perfectionnement tout allant vers la ville de Clover.

Kirito avait fini par définir un nouveau style de combat qui était de tenir sa lame de vent dans la main droite et le pistolet de sa mère dans l'autre pour combiner la force des deux en même temps. Le pistolet avait l'air d'être solide et crée pour user de la magie du vent, mais en petite quantité pour le moment... Et puis pour l'instant, il savait utiliser son attaque que sur une lame et non sur une arme à distance dont le projectile ne serait plus en contact avec lui pour provoquer l'explosion qu'il projetterait sur ses adversaires.

Quant-aux combat, ils allaient sans doute être très perturbant pour ses adversaires vues que désormais il rendait ses armes invisibles par le biais de sa magie du vent. Seul certain mage avec un niveau égal ou plus élevé que le sien pourraient entrevoir ses lames en plus du nouveau panel de technique qu'il disposait. D'ailleurs pour terminer le voyage un peu plus rapidement, il décida de mettre Inori à l'abri dans sa poche de veste pour pas qu'elle s'envole avec la vitesse et surfa sur une vague de vent tout en utilisant une technique de déplacement rapide qu'il avait nommé "Sonido" qui consistait à accélérer sur de bonnes distances en peu de temps, mais eu pour défaut de laisser un bruit sourd derrière lui entre le moment où il disparaissait par la vitesse et le moment où il réapparaissait devant ses cibles.

Le QG de la guilde était enfin en vue et notre jeune roi du vent était tout excité de revoir ses compagnons pour les étonner par ses nombreux changements physiques et mentaux.

Une fois devant la porte, il déglutit un bon coup et se saisit de la poignée de la porte pour entrée et revoir tout ce beau monde.

To be continued...

__________

Signature By Ayane:
 

Objets:
 


Dernière édition par Kirigaya Kirito le Dim 26 Oct - 23:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drysfer Flynn
¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤
avatar

¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤


1447 messages.
Inscrit le 31/07/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 23 ans
Expérience:
1600/1600  (1600/1600)
Points de Réputations:
10000/10000  (10000/10000)



MessageSujet: Re: La naissance d'un nouveau roi {Rp d'obtention de la seconde magie} Dim 4 Mai - 22:15

Alors, que dire ... Je n'ai lu que les deux premiers chapitres et c'est plutôt décevant. Entre les faute de concordance de temps, les répétitions de mot et aussi de sens (Exemple : L'épéiste [...] se retourna [...] derrière lui.). Les phrases mal dites, les phrases qui répètent ce qui avait été dit juste 4 lignes avant.

Pour l'instant, je ne vois que de la quantité et non de la qualité, chose que l'on te dit souvent. Donc pour l'instant, tu ne passes pas rang A, je te laisse le temps pour le modifier, mais déjà reste un peu au rang B pour t'améliorer dans la qualité de tes rps et ensuite refaire petit à petit ton rp de passage. Tu as voulu te précipiter et ça a été une mauvaise chose.

__________



Méfiez-vous de l'eau qui dort...
navy

Spinel Sun:
 


Une rose de Misa, Wilya, Kamu, Kirito et Hajima et deux roses de Utau et Azura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytail-shinnyuu.forumactif.com
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .










MessageSujet: Re: La naissance d'un nouveau roi {Rp d'obtention de la seconde magie}

Revenir en haut Aller en bas

La naissance d'un nouveau roi {Rp d'obtention de la seconde magie}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiore no Shin'nyuu :: Autres Lieux de Fiore :: Autres Lieux-