Reboot du plus vieux forum RPG sur Fairy Tail de France, je parle bien sûr de Fairy Tail World RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Président ? ... C'est bien payé au moins ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kellan M.Kresnik
Mage Solitaire { A }
avatar

Mage Solitaire { A }


99 messages.
Inscrit le 12/08/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 24
Expérience:
205/400  (205/400)
Points de Réputations:
2717/10000  (2717/10000)



MessageSujet: Président ? ... C'est bien payé au moins ? Sam 21 Sep - 20:35


Après une journée de travail marquée au fer rouge par la monotonie, le cerbère, accompagné de son fidèle acolyte, rentre à Era, insouciant. Perché sur sa bécane favorite, il se concentre sur sa route, prenant soin de garder une vitesse modérée, à la fois pour que son stupide sous-fifre qui s'accroche à son manteau ne tombe pas, et aussi et surtout pour éviter l'accident. Il ne reste plus que deux petits kilomètres à parcourir, une distance que la Rosa Maria transcendera en un éclair ... Mais en levant les yeux vers le ciel qui commençait à se couvrir, le conseillé fut prit d'un étrange pressentiment ... Etait-ce dû à cet immense nuage gris qui voilait quasiment la totalité de la toile bleu que Sullyvan avait pu observer toute la journée ? Non. C'était sans nul doute à cause de cet étrange nuage de fumé noire qui émanait de la belle Era ... Sullyvan avait décidé d'emprunter une route peu commune, car celle-ci donnait non pas directement au quartier général du conseil de magie, mais menait au sommet d'une colline qui la surplombe royalement ... Et apercevoir une telle trainée de fumée d'ici, ce n'était pas banal ... D'ordinaire, lorsqu'il gagne ce point, Sullyvan se laisse émouvoir par la beauté saisissante de la tour, lui permettant de se remémorer tout le chemin qu'il avait dû faire pour y obtenir l'un de ces sièges des plus prestigieux ... Mais aujourd'hui, le paysage avait perdu de sa superbe ... La nostalgie n'était plus vraiment à l'ordre du jour.


Tout ce qu'il pouvait voir alors, c'était le chaos total qui s'était emparé de la tour et de ses environs ... Des flammes, des explosions, des cris et des larmes. Visiblement, cela faisait un moment que la panique régnait ici-bas, car la quasi totalité des lieux était réduite à feu et à sang. Du haut de son perchoir, toujours juché sur son bolide, Sullyvan demeurait impuissant ... Le spectacle morbide qui s'offrait à lui était loin d'être à son goût ; Des inconnus se ruant sur les innocents, les trucidant de bon cœur, comme des enfants s'amusant à arracher leurs ailes à des moustiques. Les cris des femmes et des enfants raisonnèrent dans toute la vallée, jusqu'à s'enraciner dans le crâne du cerbère qui sentait une sensation familière s'emparer de son âme. Son sang bouillonnait, ses membres tremblaient ... Son œil gauche prit alors une couleur rouge sang plus vive que jamais, et ses canines entamèrent une danse endiablée des plus bruyante, ce qui n'était pas sans inquiété d'avantage le larbin du conseillé, déjà tétanisé par la situation ... Dans un murmure, l'homme au manteau rouge ordonna à son acolyte de descendre de la Rosa Maria ... Et, après avoir versé quelques larmes, il s'exécuta.
Il savait parfaitement ce qui trottait dans la tête de son maitre ... Sullyvan était de nouveau animé par ce sentiment, ce désire de vengeance qui empoisonnait littéralement ses veines ... Il était bel et bien résolu à faire connaitre à ces démons un sort bien plus sinistres que celui qu'ils venaient d'offrir à toutes ces âmes innocentes.

C'est alors que sans crier gare et en un éclair, la main droite de Sullyvan se précipita sur la poignée droite de la Rosa Maria avant de la faire valser en arrière, faisant démarrer le bolide en trombe ... Une seconde plus tard, l'engin dont le moteur ronronnait avec passion se retrouvait dans les airs, avant de retomber brutalement sur le sol herbeux, dérapant bruyamment avant d'accélérer à toute vitesse, pourfendant les kilomètres restant en un temps record ! Evidemment, inutile de parler de discrétion, Sullyvan avait bien l'intention de graver la peur dans le cœur de ses proies avant de les dévorer, et cette mise en scène, bien que motivée par le profond désir de vengeance du cerbère, avait également pour but d'impressionner et de faire paniquer le bétail ... Mais cela ne semblait pas fonctionner ... Les troupes ennemies s'alignèrent en rang d'oignons, prêt à recevoir l’intrus comme il se doit.
Ni une ni deux, Sullyvan s'empara du manche de sa fidèle Devil Trigger, tirant dessus de toutes ses forces pour en activer l'un de ses nombreux mécanisme cachés ... Le manche s'allongea alors, et la lame pivota de quatre vingt dix degrés, adoptant alors l'apparence d'une faux dont la soif de sang ne semblait pas pouvoir être étanchée. Et voyant que ses futurs victimes étaient d'ors et déjà entrain d'incanter, il pointa sans hésitation la lame de mort dans leurs direction ...

Et avec un contrôle magistral, il lâcha totalement les commandes du bolide ... Le chasseur de démon avait besoin de ses deux mains pour stabiliser son tir ; Après une poignée de secondes, l’œil expert de Sullyvan avait marqué les cibles, et c'est alors que cinq coup de feu retentirent dans la vallée enflammée ... Un tir par tête ... Un mort pour chacune des balles tirées ... Un à un, les monstres qui avaient eu l’audace de briser le foyer du cerbère tombèrent sur le sol humidifié par le sang de leurs propres victimes, inertes ... Mort. Il n'était plus question de justice idéaliste ici, seule restait la justice des hommes ... Et celle-ci ne s'embarrassait d'aucun prisonnier.
Mais très vite, une nouvelle poignée de moutons vint prendre la place de la précédente, se hâtant en direction du cerbère toujours lancé à toute vitesse sur son engin ... Cette fois-ci, pas question de les avoirs à distances, les malandrins ayant eu la bonne idée de bouger dans tous les sens, probablement pour déstabiliser le cavalier à la faux ... Manque de chance, alors que l'un d'entre eux était parvenu au chevet de Sullyvan, ce dernier entama un dérapage parfaitement contrôlé, arrêtant le bolide à deux roues à l'instant même ou le démon décida de balancer son estocade ... Aveuglé par la vague de terre que le cerbère venait de lui balancer en pleine tronche, l'étranger aux mains sales était totalement désarmé, le cerbère n'ayant plus rien à faire si ce n'est faire tournoyer sa faux au dessus de sa tête pour découper en deux le corps du " malheureux " ... Qui n'eut alors que ce qu'il méritait. Et les autres n'allaient pas tarder à connaitre pareil fin.

En effet, un deuxième bourreau d'innocent se jeta sur Sullyvan, qui accéléra brutalement tout en se servant de la force de sa jambe gauche au sol comme d'un pivot, balançant le pneu arrière de l'engin dans le torse de sa cible, lui brisant quelques côtes au passage. Mais ce dernier n'allait pas avoir le temps de souffrir, car le cerbère s'empressa aussi tôt de lui briser le crâne en lui roulant dessus ... Aucune pitié ... A cet instant, même si il n'avait pas encore eu recours à la magie démoniaque, Sullyvan avait tout d'un monstre assoiffé de sang ... A peine eut-il réduit le crâne de sa victime en bouillie, qu'il se rendit compte que le dernier suicidaire avait emprunté la voie des airs pour essayé de le surprendre ... Stratégie basique qui n'avait, cela va sans dire, aucune chance de fonctionner. Probablement prit par un élan de cruauté, Sullyvan attendit que sa cible se rapproche à portée de faux, avant de lui transpercé l'abdomen d'un coup sec et rapide ... Malheureusement pour lui, le bougre n'était pas mort sur le coup ... Et c'était voulu, car le cerbère voulait absolument se délecter de la dernière étincelle de vie dans son regard, et lui laisser ne serait-ce qu'un instant, l'occasion de regretter amèrement de s'être dresser sur sa route. Et c'était chose faite ; La peur était omniprésente dans les yeux de la victime du chasseur.

Sullyvan attendit que l'homme rende son dernier souffle avant de jeter son cadavre au sol, avec une désinvolture des plus choquantes. Il ne lui restait plus qu'à reprendre la route jusqu'aux pieds de la tour pour faire le ménage ... Et, roulant à toute allure sur la route souillée par le sang vermillon de ses protégés, Sullyvan pu apercevoir une silhouette au loin, qui, bien qu'on ne peut plus banal, semblait tout de même se démarquer du lot. Le conseiller arrêta son bolide à quelques mètres de la personne en question, se saisissant de l'occasion pour la jauger du regard ... Au milieu de ces hommes en robe blanche que Sullyvan étripait depuis quelques minutes et qui se ressemblaient tous, cet homme n'était pas difficile à remarquer ... Et le cerbère non plus, car l'homme en question ne tarda pas à poser son regard sur l'homme au manteau rouge. Plongeant son regard dans celui de son adversaire, Sullyvan se concentra sur le Devil Seeker pour essayé de détecter une présence démoniaque chez cet être ... Car après tout, qui peut être capable de telles monstruosités, si ce n'est un monstre ?

Mais pas la moindre aura démoniaque chez ce type ... Qu'importe, aux yeux du cerbère, c'était bel et bien un démon. C'est alors que, inquiet pour la sécurité de son maitre, l'un des larbins en robe blanche s'interposa entre les deux tueurs ... Il n'en fallait pas plus pour le cerbère, qui lui colla sans la moindre hésitation une balle entre les deux yeux ... Et une question commençait à lui trotter dans la tête ... « Comment diable des hommes aussi faibles ont-ils pu réduire Era en cendres ? » Ressassant cette question dans son esprit, Sullyvan se fit interrompre par son invité de marque, qui prit la parole ;


« Qui es-tu ? » Demanda l'homme, sur un ton monocorde.
« C'est moi qui pose les questions, enfoiré ... »

Grogna Sullyvan avant de démarrer subitement sa bécane. De nouveau élancé vers un combat sanglant, Sullyvan se fit néanmoins surprendre cette fois ci ; Sa proie claqua simplement des doigts, avant qu'un étrange choc venu de nulle part percute l'avant du bolide, propulsant le cerbère dans les airs ... Incapable de se mouvoir, Sullyvan choisit une issue inattendue pour s'assurer une retraite ; Il utilisa sa faux pour se saisir de la moto toujours dans les airs, avant de jeter l'engin sur sa proie, non sans un petit pincement au cœur ... Il disait adieu à l'un de ses jouets favoris. Une manœuvre inutile pourtant, car d'un simple geste de la main, l'homme fit virevolter le bolide au loin, sans même la toucher ... Néanmoins, cela avait eu le mérite de créer une ouverture dans la défense de l'étranger, une ouverture que Sullyvan utilisa sans hésitation.
Seuls trois pas furent nécessaire au cerbère avant de se retrouver au niveau de sa proie, qui n'avait toujours pas bougée d'un pouce, avant d'abattre sa faux sur ce dernier ... Malheureusement, les réflexes de l’intéressé étaient plus aiguisés que prévu, car d'un simple pas brillamment exécuté, il esquiva le mouvement meurtrier du cerbère avant de le frapper de toute ses forces, l'envoyant voltiger quelques mètres plus loin. Sullyvan arrêta sa course en plantant sa faux dans le sol ensanglanté avant de repointer cette dernière en direction de son adversaire qui, d'un nouveau mouvement de main des plus simple, désarma le cerbère qui ne comprenait décidément rien à ce qui lui arrivait ... La Devil Trigger atterrit quelques mètres plus loin, laissant son propriétaire nu.

L'inconnu se targua alors d'un sourire des plus arrogant, entamant une marche lente et assurée en direction du cerbère, dont les dents ne cessaient de grincer. Bref, pas de quoi s'alarmer, d'un mouvement rapide, Sullyvan ouvrit son manteau, se saisissant alors des deux flingues qui trônait fièrement à sa ceinture. Et avec une adresse digne des meilleurs tireurs, il déclencha une rafale de coup de feu sur son antagoniste, qui exécuta un rapide saut dans les airs pour esquiver, avant de riposter à sa manière ; Il envoya une boule d'air sur le conseillé, qui se contenta d'un rapide pas arrière pour s'assurer le zéro dégâts. Malgré l'échec de sa nouvelle attaque, le cerbère était désormais informé du pouvoir du gaillard ... Capable de maitriser l'air, l'homme était doté d'un pouvoir sans limite car, où qu'il aille, il était dans son élément. Difficile de toucher un homme qui possède une barrière naturelle permanente ... Néanmoins, toute magie possède une faiblesse, il suffisait de la trouver ... Encore fallait-il en avoir le temps.

Car l'homme se retrouva en une fraction de seconde aux cotés du cerbère, dont le regard aiguisé ne suffit pas à suivre le mouvement. Ainsi, l'homme au manteau rouge sentit une pression abominable sur son corps, l'empêchant d'effectuer le moindre geste ... Impossible de bouger ne serait-ce qu'un doigt, la paralysie était totale ... Toute l'aire environnante semblait se compresser autour de Sullyvan, formant une prison particulièrement résistante et, dans l'incapacité de bouger, le membre du conseil n'avait aucun moyen de s'en défaire. C'est alors que dans l'espoir de trouver une issue de secours, Sullyvan balaya les alentours de son regard, avant de s'apercevoir avec effroi que sa fidèle lame était en possession du monstre qui lui faisait face. A l'instar du cerbère quelques minutes auparavant, l'homme ne fit preuve d'aucune pitié, et enfonça la lame imposante de la Devil Trigger dans le ventre de son propriétaire.





Une douleur indescriptible ... Mais plus que son corps, c'est l'égo du conseiller qui s'en retrouva meurtrie ... En effet, sa fierté en prit un sérieux coup ... Il n'avait pas été capable d'infliger la moindre blessure au responsable de ce nouveau massacre ... Après avoir perdu ses parents, après avoir perdu sa famille et ses amis, voilà que quelqu'un venait d'arracher au cerbère tout ce qu'il lui restait ; Ceux qu'il avait juré de protéger au péril de sa vie. La promesse qu'il s'était faite, à savoir consacrer sa vie à la protection des innocents incapables de se défendre, et à la préservation de l'équilibre du monde magique venait de s’écrouler. Ce n'était rien de plus qu'un nouvel échec, que Sullyvan ne pu éviter, malgré sa détermination sans faille et un entrainement acharné, un entrainement de tous les instants. Une larme de sang coula alors de son œil gauche, celui du démon ... Une larme humaine coula de son œil droit ... Et c'est alors que son instinct reprit le dessus, qui sait, peut-être pour la dernière fois. Une nouvelle question vint lui torturer l'esprit ; « Quitte à m'éteindre, pourquoi ne pas rendre ma mort profitable ? »

Si il n'avait pas su se rendre utile de son vivant, le cerbère pouvait tout de même utiliser sa mort pour tenter de rendre un ultime service au royaume de Fiore qu'il aimait tant ... Il plongea de nouveau son regard dans les yeux imperturbable de son bourreau, et desserra sa mâchoire pour annoncer la couleur ;


« Nightmarish ... Burden ... »

C'est alors qu'une vague de magie démoniaque infecta tous les environs, emportant avec elle une bonne partie des forces qu'il restait au conseiller. Touché de plein fouet de par sa proximité avec le corps du cerbère, l'inconnu fut subitement prit par des courbatures fulgurantes, alliée à une envie de vomir particulièrement handicapante. Et impossible pour les larbins de venir porter secours à monsieur, ils étaient tous à terre, privés de tout équilibre mental. Au beau milieu de l'enfer qu'il venait de créer, Sullyvan chercha à réunir le peu de forces qu'il lui restait pour retirer sa lame, toujours plantée dans son abdomen ... Il avait là une occasion en or d'en finir avec le démon le plus repoussant qu'il lui ai été donné de rencontrer, il ne fallait pas la laissée passer ! Il poussa un hurlement de rage sous la douleur, mais parvint finalement à retirer la faux de son corps, laissant son sang couler abondamment au sol, se mélangeant alors avec celui de ceux qu'il n'avait pas su protéger.

Le cerbère sentait son esprit s'éteindre ... Chaque battement de son cœur expulsait un peu plus de sang, provoquant un bruit qui résonnait dans sa tête comme un tambour annonçant une fin désastreuse. Mais il n'avait pas le temps de se laisser aller au doux baiser de la mort, il lui restait une chose à faire ... Dans un dernier cri qui résonna dans toute la vallée, il activa le niveau trois du Devil Bringer, remplaçant son bras humain par un bras surdimensionné façonné de flammes démoniaques ... Enfin, il sacrifia sa dernière étincelle de vie pour porter un ultime coup à sa victime ; Il étendit son bras démoniaque jusqu'à frapper de plein fouet sa proie, gommant par la même occasion cette saloperie de sourire arrogant qu'il arborait jusque là. C'était bien peu de chose comparé à ce qu'il rêvait de lui faire, mais cela suffisait à rétablir une petite part de sa fierté perdue ...

Sullyvan tomba finalement à genoux, crachant une dernière gorgée de sang avant de s'évanouir ... Son cœur ralentissant, sa respiration s'arrêtant ... Ses dernières pensées furent pour ses derniers amis encore en vie ... Avant de penser à ceux qu'il allait rejoindre ... Car si il y a bien une vie après la mort, il allait retrouver du beau monde ...


A suivre ...

__________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellan M.Kresnik
Mage Solitaire { A }
avatar

Mage Solitaire { A }


99 messages.
Inscrit le 12/08/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 24
Expérience:
205/400  (205/400)
Points de Réputations:
2717/10000  (2717/10000)



MessageSujet: Re: Président ? ... C'est bien payé au moins ? Dim 10 Nov - 21:50

Une lumière aveuglante ... Lentement, le jeune membre du conseil de magie semblait revenir d'entre les morts. Tout autour de lui était d'un blanc immaculé ; Les rideaux qui laissaient pénétrer les rayons éblouissants d'un soleil fraichement réveillé, la moquette de sa chambre, la table et les deux chaises qu'il pouvait voir au fond de la pièce ... Et même les draps de son lit. Etait-il en vie ? Ou était-ce tout simplement sa résidence dans l'autre monde ? Difficile de remettre de l'ordre dans ses idées quand on ne sait même pas où on est. Mais il allait très vite se rendre compte qu'il était toujours sur terre ... Au bout du couloir qui donne sur sa chambre, le cerbère pouvait entendre son disciple, pour ne pas l'appeler son larbin, hurler à gorge déployée. Le bougre semblait se diriger vers son maitre en courant à toute allure, dans un vacarme assourdissant qui faisait souffrir le pauvre crâne pas tout à fait reposer de Sullyvan. Et c'est en trombe que le petit homme défonça la porte d'un grand coup de pied, avant de poser un regard émerveillé sur ce qui restait de son maitre, dont le corps et la fierté avaient été lacéré sans pitié.
Le conseillé pu à peine tourner la tête pour voir le regard étoilé du mioche, qui s'écria aussi tôt ;


« PATRONNN ! Vous êtes enfin réveillé !! » Hurla t-il avant de plonger au pied du lit de son maitre, pleurant des litres de larmes de joies.
« Zell ? ... Tu peux pas faire moins de bruit, abruti ? » Pesta Sullyvan en grinçant des dents.
« Ah euh ... Pardon ! C'est juste que ça fait tellement longtemps que vous dormez ... ! » Rétorqua le petit homme.
« Ah ? ... Combien de temps exactement ? » Demanda Sullyvan en grimaçant.
« Un peu plus d'une semaine ... Vous voyez ... »

Et c'est alors que le " petit con ", comme le surnomme généralement Sullyvan, monopolisa le temps de paroles afin d'expliquer comment il avait brillamment appliquer le protocole de sauvetage FCUF#005, que le cerbère lui avait enseigné. D'ailleurs ce dernier se garda bien de lui expliquer que ce nom barbare signifiait " Fuir Comme Une Fiote ", le petiot était bien trop fier de lui. Le moins que l'on puisse dire cela dit, c'est que malgré sa petite taille, il avait fait montre d'un courage prodigieux. En effet, le protocole FCUF#005 a pour but de rendre Sullyvan intouchable en immolant son corps avec ses flammes démoniaques scellées dans un des nombreux gadgets dont le cerbère à le secret, avant de s'enfuir avec son corps vêtu d'une combinaison pare-feu spéciale. Au vu du nombre d'assaillants et de la force du chef de l'attaque, le timing du petit Zell devait être parfait ... Sullyvan lui même n'en revenait pas ... Mais il se garda bien de l'en féliciter, le fait de savoir que ce nabot haut comme trois pomme lui avait sauvé la vie était une lame de plus dans la plaie béante de ce qui lui sert de fierté.

Le monologue du gosse se termina après une bon quart d'heure durant lequel le chasseur de démon aura réussit à bailler une centaine de fois, quand tout à coup, une autre personne fit son entrée ...
Jin, son amie d'enfance, s'était rendu à son chevet ... Suivit de près par sa sœur ... Et d'un membre du conseil de magie toujours vivant ... Puis par tout un cortège de chevalier runique ... Merde, la chambre était pleine à craquer ! Le fameux survivant n'était autre que Lahar, qui n'avait rien perdu de son air stricte naturel.



L'homme aux cheveux d'ébène prit d'ailleurs la parole, sitôt entré dans la chambre, ne laissant nul autre temps à Sullyvan que celui de se redresser péniblement, affichant alors tous ses bandages ;

« Arystar Sullyvan, je suis ici dans le but de vous parvenir tout mes vœux de rétablissement, et vous faire part d'une nouvelle de la plus haute importance ! » S'écria le gars, droit sur ses jambes et d'un ton détaché.
« Merde Lahar, tu pourrais te détendre un peu ... » Soupira Sullyvan.
« Sur ordre du roi ! J'ai l'immense honneur de ... »


Lahart s'interrompit subitement, en sentant une main se poser sur son avant bras, l'incitant à s'écarter légèrement. C'est alors que Sullyvan pu le voir pour la première fois en personne ; Le roi du royaume de Fiore. Et malgré son sang royale, l'homme affichait une mine horrible quand il posa son regard sur le cerbère. Dieu seul sait pourquoi, le roi semblait désolé ... Mais de quoi ? De ce qui lui était arrivé, ou de ce qu'il avait à lui annoncer ? Le suspens n'allait pas durer très longtemps de toute façon ... Le roi prit quelque secondes pour s'éclaircir la gorge, puis il prit enfin la parole ;

« Merci Lahart, mais finalement, je préfère le lui annoncer moi même ... Arystar Sullyvan, je tenais tout d'abord à vous faire part de mon chagrin, concernant cette tragédie, mais aussi vous féliciter pour la bravoure dont vous avez fait preuve sur place. »

Qu'est ce que c'est que cette manie de tourner autour du pot ? C'est la question que se posait Sullyvan en dévisageant le roi, qui se contentait de baisser la tête et regarder ses chaussures. Néanmoins, le cerbère pouvait aisément voir que le roi était on ne peut plus sincère dans ses déclarations. Ce dernier reprit la parole ;

« Aussi, je tenais à vous annoncer que j'ai pris la liberté de faire de vous le nouveau président du conseil de magie ! » Dit-il en relevant finalement la tête.

A ces mots, Sullyvan manqua de s'étouffer avec sa salive et se mit à tousser bruyamment. Heureusement, la tendre et attentionnée petite sœur de Jin se précipita vers le chasseur estropié, lui tapotant doucement le dos pour l'aider à reprendre son souffle. Visiblement, et au vu de la réaction des autres personnes présentes dans la salle, Sullyvan était encore le seul à ne pas être au courant. Le nouveau président se redressa et fixa le roi avec un air ahuri, avant de prendre la parole en bégayant ;

« Qu ... Quoi ? Que ... Qu ... Quoi ? » S'étonna Sullyvan.
« C'est brutal j'en convient ... Malheureusement, des heures sombres attendent notre beau royaume, et nous avons plus que jamais besoin d'une structure administrative. La plus stable possible ... Et vous me semblez être le plus à même de remplir cette tâche, aussi lourde soit-elle. » Expliqua le roi de Fiore.
« M ... Mais votre altesse ... »

Le roi balaya alors l'air de sa main pour faire signe aux chevalier et à Lahart de se retirer, ce qu'ils firent aussi tôt, sans se faire prier. Une longue et pénible discussion semblait se profiler à l'horizon ... Le roi asséna une dernière question au cerbère, une fois la chambre un peu plus libérée ;

« Puis-je compter sur vous, maitre Arystar ? »

Sullyvan ne pouvait pas répondre dans l'immédiat ... Il lui fallait du temps pour réfléchir. Alors, il baissa légèrement la tête, se plongeant entièrement dans ses pensées ... Que faire ? Un rôle aussi important que celui là, c'était une prison. Adieu la vie d'électron libre que Sullyvan aimait mener ... Lui qui aimait se décrire comme un chien errant, vacant à ses occupations par-ci par-là ... Devenir président, c'était le chenil. D'autant qu'il avait encore beaucoup à faire ; La chasse au démon certes, mais aussi et surtout cette puissante soif de vengeance qui empoisonnait son sang ... Il devait faire payer cet enfoiré, coûte que coûte. Etait-il seulement capable de commander sans se laisser submerger par ses propres émotions ? Capable de porter sur ses épaules encore plus de vies humaines ? Il n'avait aucune réponse, et une sensation de peur gagnait peu à peu ses veines, lui glaçant le sang ... Ses mains bandées tremblaient d'elles même, le jeune chasseur, en proie au doute, ne semblait plus maitriser son corps ... Ses amis et le roi lui même semblaient désolé de le voir dans cet état, de le voir contraint de prendre une décision si importante qu'elle pourrait bien changer tout un morceau de l'histoire du royaume ...

Le cerbère se tortura encore plusieurs minutes avec les mêmes questions, laissant s'installer un silence profondément gênant dans la chambre. Soudain, le roi reprit la parole ;


« Je vous laisse réfléchir encore un peu, mais tâchez de faire vite, le temps presse ... »

Dit le roi, avant de tourner les talons pour gagner la sortie. Mais Sullyvan se permit de l'interrompre ;

« Majesté ... »
« Hm ? » Répondit le roi en regardant par dessus son épaule.
« Je vais le faire ! »

S'écria alors Sullyvan, surprenant tout l'auditoire. Son regard avait considérablement changé ... On pouvait désormais y lire une profonde détermination, une rage de vaincre ... Ses amis retrouvaient là le Sullyvan qu'ils connaissaient si bien, celui qui était capable de tout prendre sur lui, qu'importe la douleur et les difficultés. Le cerbère reprit alors, une confiance étonnante dans la voix ;

« Vous avez raison ... Si quelqu'un doit le faire, ce doit être moi. On ne peut pas continuer à se regarder le nombril au vu des récents évènements ... Le conseil et les guildes légales doivent se soulever ! » Hurla Sullyvan, la tête bien relevée.
« Eh bien ... Je ... Je ne sait pas quoi dire ... C'est une très bonne nouvelle ! »
« Mais avant toute chose, majesté, j'ai une requête ... »

Aïe, la pression remonta subitement ... Jin poussa un long soupir d’exaspération, tandis que Zell et Meldy tentèrent de retenir leurs souffle ... Il faut dire que les déclarations choc qui arrivent comme un cheveux sur la soupe, Sullyvan s'en était fait une spécialité ... Et parfois ça pouvait aller très loin. Le gaillard annonça directement la couleur ;

« J'ai besoin de jours de congés ! » S'écria t-il, pas gêné le moins du monde.
« Qu ... ? »
« Attend ... Quoi ? T'es sérieux là ?! » Hurla Jin, effaré.
« Ca va, ça va ... C'est juste que ... J'ai quelque chose d'important à faire ... Si je ne le fais pas, je ne serait jamais à la hauteur en temps que président. »

Devant le sérieux du nouveau président, le roi ne pouvait qu'abdiquer ...

« B ... Bien ... Je ... Suppose que je n'ai pas vraiment le choix ... Mais faites vite ! »

Répondit le roi, avant de se retirer. Tous les regards étaient désormais braqués sur le chasseur de démons ... Qu'avait-il en tête ? La forte tête du groupe se mit en tête de le découvrir ;

« Je peux savoir ce que tu as derrière la tête, sale taré ? » Gromella Jin.
« Hé hé ... Ce sera comme au bon vieux temps, Jin. Mais avant toute chose ... »

Le bougre ne prit pas la peine de terminer sa phrase, et arracha la plupart de ses bandages, prit d'une poussée d'adrénaline. Puis, il prit une grande respiration, avant de continuer ;

« Bien ! Voilà ma première décision en temps que président du conseil de magie ... Jin ! Tu seras mon nouveau garde du corps ! »

Le reste du pays pu alors entendre un cris de désespoir venant de l'hôpital ...



A suivre ...

__________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellan M.Kresnik
Mage Solitaire { A }
avatar

Mage Solitaire { A }


99 messages.
Inscrit le 12/08/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 24
Expérience:
205/400  (205/400)
Points de Réputations:
2717/10000  (2717/10000)



MessageSujet: Re: Président ? ... C'est bien payé au moins ? Sam 28 Déc - 22:05

Dés le lendemain de la petite sauterie à l’hôpital, Sullyvan s'empressa de gagner les rues de Crocus, suivit de près par son désormais garde du corps personnel ; Jin, qui venait tout juste d'avaler l'horreur de sa nouvelle affectation ... Inutile de dire qu'une " immense joie " pouvait se lire sur son visage. Mais le nouveau président s'en moquait bien, il gambadait dans la rue, insouciant, et malgré ses blessures, il menait bon train. Il n'avait encore rien dit au sujet de l'idée qu'il avait en tête, mais connaissant l'oiseau, chacun savait d'ors et déjà que c'était un coup foireux ... Et malgré ses nombreuses tentatives, Jin lui même ne pu tirer les vers du nez à Sullyvan, tout borné qu'il était à monter sa petite opération bien à lui dans son coin, comme un comploteur ... Et c'est d'ailleurs dans ce but précis qu'il était ici, dans les rues de Crocus ... Dans un quartier pas forcément fréquentable d'ailleurs.

Entre les odeurs de poubelles et les vapeurs de poisson pas frais qui s'échappaient de la poissonnerie voisine, inutile de préciser que le cadre n'était  pas des plus accueillant ... Qui plus est et malgré un soleil radieux, seul une ombre glaciale recouvrait les pavés humides de la rue, tant les toits des habitations était haut. Mais même cette ambiance de fête ne parvint pas à entamer la bonne humeur de Sullyvan ... Qu'est ce qui pouvait bien l'avoir mis d'aussi bon poil ? Il s'était fait rosser à mort il y a à peine une semaine, s'était plus ou moins retrouver contraint de prendre un poste très lourd en responsabilités, mais il affichait malgré tout un sourire des plus joviales ... Troublant. Soudain, le pas de Sullyvan se stoppa devant une petite auberge ...
Un pavillon pour le moins ... Inquiétant. Difficile à croire mais malgré le bois visiblement pourri et les poutres mal agencées, la bâtisse tenait debout. Et c'était la fête à l'intérieur ; Les deux comparses pouvaient entendre des chopines s'entrechoquer, et les clients de l'établissement rire de bon coeur ... Visiblement, la chute du conseil n'avait pas entamer la bonne humeur de tout le monde ... Mais c'était peut être mieux comme ça après tout, pensa Sullvyan.

Soudain, Jin plaça sa main devant sa bouche et se força à toussoter pour interpeller Sullyvan, avant d'adresser la parole à ce dernier ;


« C'est donc pour ça que tu souris comme un benêt depuis tout à l'heure ? » Demanda l'ancien lieutenant des chevaliers runiques.
« Hé hé ... »
« Ca fait combien de temps que tu ne l'as pas vue ? »
« Ah ... Trop longtemps. Attend moi ici ! »

Dit Sullyvan avant d'entrer dans l'établissement en adressant un signe de main à son acolyte, qui se permit une petite remarque ;

« Ben voyons ... »

L'intérieur de l'auberge n'avait rien à envier à son extérieur ... C'était tout aussi laid et inquiétant. Les chandeliers de fortune qui servaient à éclairer la pièce étaient trop près des poutres en bois, le sol n'était pas droit, certaines chaises n'avaient que trois pieds au lieu de quatre ... Une inspection surprise et hop, tout le monde à la rue ! Mais Sullyvan ne s'en inquiéta pas outre mesure, pour changer, il était là pour une toute autre raison ... En tout cas, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il détonnait clairement avec le reste de la plèbe venue se gaver de vin ici-bas. Lui qui était toujours très présentable, autant dire qu'il ne passait pas inaperçu ... Tout comme la personne qu'il était venue chercher ! Une personne qui à l'instar de Sullyvan, portait un rouge éclatant.


Il s'agissait d'une jolie jeune femme à la longue chevelure d'ébène, à moitié affalée sur le comptoir ... Lamentable, mais qu'importe ... Elle avait l'alcool mauvais et Sullyvan le savait très bien. D'un pas léger, il s'en approcha en se demandant déjà comment il allait bien pouvoir l'aborder. Finalement, à seulement quelques centimètres de l’intéressée, il mit sa main devant sa bouche avant de s'éclaircir la gorge, pour finalement parler à mi-voix, pour se faire le plus discret possible ;

« Tu devrais y allé mollo sur l'alcool ... »

La jeune femme se leva aussi sec et hurla ;

« Va te faire voir sale pervers ! ... »

Aussi tôt dit, elle se retourna brusquement en envoyant valser sa main aléatoirement, espérant gifler celui qui était venu l'importuner ... Et elle aurait fait mouche si les réflexes de Sullyvan n'étaient pas aussi aiguisés ... D'un mouvement rapide et sans vraiment forcer, il stoppa net le coup de la demoiselle avec son bras droit encore endolori. Sur le visage de Sullyvan ... Il n'y avait rien ... Pas même un petit signe d'étonnement ... Il faut dire qu'à la longue, il avait appris à connaitre son amie et savait très bien qu'elle réagissait toujours de manière impulsive, sans réfléchir ... Sur le visage de la jeune femme en revanche, on pouvait y lire une bonne centaine d'émotions différentes ... Son regard s'illumina à la vue du cerbère, et une petite larme était même sur le point de couler ... Mais la jeune femme s'empressa de dissimuler son visage au creux de cou de Sullyvan, lui sautant dans les bras en hurlant de nouveau ;

« Sullyyyyy ! T'es vivant ! Ah ah ! »
« Hmpf ... Toujours à jouer les piliers de bar à ce que je vois ... » Grommela Sullyvan, à moitié sourd.
« Rhooo ! Tais toi monsieur le rabat-joie ! »

Elle desserra alors son étreinte, regardant ses pieds, les joues légèrement rouge ... Timidité ? Non c'était sûrement l'alcool, pensa Sullyvan. La jeune femme repris de plus belle ;

« J'ai cru que tu étais ... » Murmura la femme en robe rouge, les larmes aux yeus.
« Laisse tomber, t'es pas la seule ... » Répondit Sullyvan en prenant un air quasiment désespéré.
« Ah ! En tout cas c'est super mignon de ta part d'être venu me rassurer ! » S'écria t-elle, en affichant un sourire radieux et en exécutant un petit saut venu d'on ne sait où.

A ces mots, Sullyvan eu comme un blocage ... Il le sentait, la conversation allait encore dégénérer ... C'était toujours comme ça avec elle ! Cherchant ses mots tout en essayant de se donner un air naturel, une petite goutte de sueur perla lentement le long de sa joue ... La demoiselle n'eut aucun mal à comprendre que Sullyvan n'était pas venu ici pour la rassurer ... Mais plutôt ...

« Attend ... Ne me dit pas que tu es venu me voir pour m'embarquer sur un autre projet foireux ?! »
« Euh ... C'est que ... » Répondit le président, hésitant.
« C'est toujours pareil avec toi ! Jamais tu viens me voir juste pour le plaisir ! T'as toujours quelque chose derrière la tête ! »

Encore une fois, le cerbère chercha ses mots un petit instant avant de répondre ;

« Mais ... Mais ça me fait plaisir de venir te voir quand j'ai quelque chose derrière la tête ... Hé hé ... »

Tel un idiot, Sullyvan semblait attendre la réponse de la demoiselle, comme un gamin qui attendrait sa copie en classe, stressant de tout son être en espérant avoir une bonne note. Malheureusement, c'était une ...

« MAUVAISE REPONSE !! »

Hurla la belle avant d'envoyer une nouvelle gifle, qui cette fois ci frappa de plein fouet le président du conseil qui eu le temps de faire trois fois le tour de lui même avant de s'écrouler. Elle jouait le rôle de l'ours, et Sullyvan celui du lapin ... Avec une paire de grandes oreilles et une petite queue en coton, il aurait été adorable le bougre.
Bref, furieuse, la jeune femme entama d'un pas lourd le chemin vers la sortie ... Sullyvan quand à lui se contenta de la suivre en rampant. Mais une fois la vieille porte en bois ouverte, la demoiselle tomba sur l'escorte du cerbère, ce qui ne manquait pas de l'interpeller. En effet, Jin était là, attendant patiemment, adosser à un mur les bras croisés ... C'était plutôt inhabituel de voir ces deux là ensemble, du coup la jeune femme compris très vite que le " projet foireux " de Sullyvan était probablement plus sérieux qu'elle n'aurait pu le penser.



Finalement apaisée, la jeune femme et les deux comparses reprirent la route ... Bien entendu et là encore, c'est Sullyvan qui ouvrait le chemin. Au bout de quelques minutes, le cerbère pu résumer la situation à son amie d'enfance ; Lui, ancien membre du conseil de magie, était désormais devenu ...

« Président ?! » S'écria Milla.
« Hm ... Ouaip. » Rétorqua Sully, qui affichait alors une belle trace de main bien rouge sur la joue.
« Mais alors ça veut dire que j'ai ... Que j'ai ... Que j'ai frapper le ... »
« ... »
« ... »
« J'ai frapper le ... Président du conseil ... Je ... Je suis une femme forte, Yahoo !! »

Visiblement fier de sa prouesse, la jeune femme encore imbibée d'alcool exécuta quelques pas de danse improvisés ... Au beau milieu de la place publique. De leurs coté, le président et son escorte ne purent que constater les faits ;

« Hm ... Elle a bu ? » Demanda Jin.
« A ton avis ? ... » Répondit Sullyvan d'un air blasé.

Finalement et non sans mal, ils arrivèrent à destination ... La grande porte de Crocus. Ici, une voiture les attendait, avec à son bord le petit Zell, visiblement las de compter les pavés pour faire passer le temps. Sans faire grand bruit, les quatre joyeux lurons embarquèrent alors, avec Zell au volant. Ni Jin ni Milla ne savaient où ils se rendaient, et ce n'était manifestement pas à leurs goût ... Mais tout le long du voyage, Sullyvan et Zell restèrent muet comme des tombes.


Mais très vite, les deux anciens chasseur de démon restés dans le flou parvinrent, grâce à la route empruntée, à comprendre ce que Sullyvan avait en tête. Du moins, ils comprirent où ils se rendaient ... Néanmoins et pour d'obscures raisons, ni l'un ni l'autre ne cherchèrent à avoir plus d'explications. Sullyvan était perdu dans ses pensées, son regard était perdu dans le vague ... Quand à Zell, il paraissait évident qu'il avait reçu des ordres du cerbère, le contraignant ainsi à rester le plus silencieux possible. Mais pourquoi diable tous ces mystères ?
Finalement, ils arrivèrent à bon port, et Jin et Milla ne s'étaient pas trompés ... C'était leurs ancien " chez-eux ". Le repère de Devil Eraser. Aucun autre endroit ne ressemblait à celui là ... Une porte massive en acier sur laquelle était griffonné tout un tas de symboles étranges, installée au beau milieu de la roche d'une paroi montagneuse ... Et cette ... " Aura " malsaine qui s'en dégage. Il faut dire qu'au delà de cette porte, bon nombre de créatures démoniaques ont été scellées, et beaucoup y réside probablement encore. Sullyvan s'avança alors vers la porte, mais très vite, ses deux collègues chasseur se manifestèrent ;


« Sully, qu'est ce que ça signifie ? ... » Demanda Milla, inquiète.

L’intéressé tourna alors brusquement les talons, faisant désormais face à ses coéquipiers ... Il était temps de tomber le masque et de leurs dire, une bonne fois pour toute, ce qu'ils faisaient là ...


A suivre ...

__________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellan M.Kresnik
Mage Solitaire { A }
avatar

Mage Solitaire { A }


99 messages.
Inscrit le 12/08/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 24
Expérience:
205/400  (205/400)
Points de Réputations:
2717/10000  (2717/10000)



MessageSujet: Re: Président ? ... C'est bien payé au moins ? Lun 14 Juil - 20:10


Nous voilà presque sept ans en arrière ... La pluie tombe avec fracas et le sol n'est rien de plus qu'un tapis boueux sur lequel il serait aisé de chuter. Devant l'antre de la guilde de chasseurs de démons, Sullyvan s'agite, suivit de près par ses compagnons de l'époque qui restent aujourd'hui encore les êtres les plus proches de lui ... Jin tient la main de sa petite sœur, celle-ci semble terrifiée ... Tout comme la jolie Milla, qui suit le pas pressé de l'homme au manteau rouge avec peine, ce dernier laissant transpiré une colère noir de tout son être. Malgré le bruit assourdissant créé par l'orage, c'est un calme royale qui règne au sein de la troupe, chacun semblant se retenir de parler ... Les regards de tous se portent sur une seule et même personne ; Le cerbère, qui ne semble pas dans son état normal ... Finalement, le caractère survolté de Jin le poussera à rompre le silence ;

« Bordel Sully, qu'est ce qu'on fous ici ?! C'est foutu maintenant, l'entrée est condamnée ! »

Mais le talentueux chasseur de démon ne se soucia guère de la remarque de son camarade, il se contenta d'interpeller la jeune femme à ses cotés d'un geste discret de la main ... Cette dernière se contenta de baisser légèrement la tête, comme si elle se sentait honteuse ... Puis, le cerbère sortit un étrange objet de sa poche ... ; Un petit flacon remplit d'un liquide rouge, du sang à première vue ... Un flacon que Sullyvan s'empressa de jeter contre la porte en fer, ce dernier éclatant en une dizaine de débris à son contact, laissant ainsi la substance écarlate salir l'entrée de la guilde Devil's Eraser. Jin ne dit mot, mais il était choqué car il comprenait très bien ce qu'il se tramait ... Ses craintes se confirmèrent rapidement, un nombre incalculable de runes magiques apparaissant soudain sur la porte, avant que Milla ne s'amuse avec ... La belle réécrivait certaines d'entre elles, en supprimait d'autres, bref, un manège difficile à décortiquer par un néophyte ... Mais nul doute quand aux intentions de Sullyvan, son regard déterminé en disait long ...

« Sully ... Tu ne vas quand même pas ... ? »

Le regard que l’intéressè posa dés lors sur Jin glaça ce dernier d'effrois ... Certes le cerbère n'était pas un tendre, et il n'avait même encore jamais fais montre de la moindre gentillesse à son égard, mais là ... C'était le regard d'un chasseur fixant sa proie. Le message était limpide, le futur président n'aurait aucun scrupule et écarter par le force quiconque se mettrait en tête de lui barrer la route ... Mais il en fallait plus pour impressionner l'épéiste de glace. Fort de son expérience et ayant confiance en ses capacités, il prit le risque de s'opposer à celui qui fût toujours son supérieur, que ce soit au sein de la hiérarchie de la guilde, ou en terme de force pure.
Et il n'allait pas y aller par quatre chemins ... Il se saisit violemment du col du chasseur de démon, collant son front contre le sien avant de le foudroyer du regard ;


« T'as été déterrer son corps pour lui prendre du sang ?! Espèce de malade ! »

Ni une ni deux, et comme c'était à prévoir, le cerbère ne prit pas de gants ... Bien au contraire, il changea son bras droit par celui du démon qui habitait son corps, avant de se saisir violemment de la gorge de son antagoniste, le soulevant sans peine à plusieurs centimètres du sol ... Le jeune épéiste suffoquant, il fit l'erreur de poser sa main sur la garde de sa lame ... Un réflexe naturel pour un épéiste certes, mais l'esprit de Sullyvan déjà bien échauffé ne fit qu'un tour ! De toutes ses forces, il plaqua Jin contre la paroi rocheuse, créant une légère fissure sur cette dernière tant l'impact fût puissant ... Sullyvan n'était clairement plus lui même ...

Cette scène prenait lieu à peine quelques jours après l’effondrement de leurs guilde, massacrée par le démon que le cerbère méprisait plus que tout ... Une blessure ouverte dans le cœur du jeune prodige, une blessure qu'il ne pensait pas pouvoir refermer autrement qu'en prenant sa revanche ... Pour mettre à mort le démon qui avait successivement briser sa famille et ses compagnons d'armes, le jeune homme était prêt à sacrifier la dernière parcelle d'humanité qu'il lui restait, quitte à déterrer le corps de feu Rosa Maria, fondatrice de Devil's Eraser et ... Celle dont le sang seul pouvait ouvrir l'accès au repère de la défunte guilde, ce qui permettrait à Sullyvan de mettre la main sur un secret bien gardé ...

Derrière cette porte se cachaient des trésors de magie noire, la caverne des horreurs ... Des armes démoniaques, mais pas seulement ; Pionnière dans l'art de sceller les démons dans des Lacrymas, nombreuses étaient les créatures encore enfermées derrière ses murs par la guilde chasseresse ... Mais une seule de ces entités infernales intéressait le jeune ingénieur ; Le démon que la guilde appelait " Le sombre messager ", en raison des tragédies qu'il laissait dans son sillage. Durant des années, ce monstre engendré par la folie de Zeref avait rasé des villages entier, et prêt de la moitié de la guilde avait périt en l'affrontant, tant et si bien qu'après avoir finalement réussi à sceller ce cauchemar sur pattes, Devil's Eraser n'était plus que l'ombre d'elle même.

Sullyvan avait été choisit pour être le réceptacle du messager des enfers, mais même un solide gaillard comme lui n'avait pas pu supporter plus de la moitié de la puissance de la bête ... Ainsi, il était incomplet, et sa puissance encore immature. Il était donc là pour " finir le travail ". Rien ni personne ne saurait l'en empêcher, pas même ses compagnons, la seule famille qu'il lui restait ... Le cerbère était tout simplement submergé par la colère et le chagrin, une faille en or pour la bête qui squattait son corps ... C'était une bombe à retardement, et ça, les autres l'avaient bien compris ; Sentant venir le pire, Milla se pressa de prendre Sullyvan dans ses bras, cherchant à le réconforter et lui faire reprendre ses esprits ... Ce qui marcha plutôt bien, contre toute attente.


« Sully arrête ! On va le faire ! Je ferais tout ce que tu voudras alors ... Arrête, lâche le ... » Dit la jeune femme en sanglotant dans le dos du cerbère.

Ne montrant guère plus d'émotions que ça, Sully lâche simplement sa prise avant de tourner les talons ... Il était pressé d'en finir. Il retira son gant et croqua sa main jusqu'à en faire couler son sang, avant d'étaler ce précieux liquide vitale sur la porte ... Désormais reprogrammée, la porte ne reconnaitrait plus que le sang du futur président du conseil magique ... On ne sait jamais, ce qu'il y a derrière peut toujours servir, après tout ...
Laissant à Meldy le soin de s'occuper de son frère, Sullyvan et Milla entrèrent finalement dans l'antre de Devil Eraser ...



Comment décrire ce lieu ? Un caverne sombre, humide, et au sein de laquelle règne une puissante odeur de mort. Seuls des chasseurs de démons aguerris ou des psychopathes en puissance pouvaient réellement supporter pareille ambiance ... Il y avait tout un tas de bric à brac disséminé ça et là, et il y avait une multitude d'embranchement, qui menaient on ne sait où ... Seul Sullyvan pouvait le savoir au final, car il était le seul à avoir déjà mis les pieds ici, c'est donc lui qui ouvrit la voie ... La marche fût de courte durée, et voilà que le " couple " se trouvait dans une pièce qui baignait dans une obscurité étouffante. Au centre de cette dernière, un étrange autel orné de symboles en tout genre et autres runes, aux coté duquel trônait un imposant coffre. Et derrière cette relique qui semblait venir d'un lointain passé, un petit bijoux de technologie qui contrastait radicalement avec le reste de la pièce ... L'engin était récent, en témoignait l'état impeccable de ce dernier. Une machine complexe qui se résumait à un gros tas de ferraille parsemé de canalisation rigide, et d'un imposant lacryma en son centre ... Le cerbère sortit délicatement une clef de sa poche, qu'il glissa alors dans la serrure du coffre près de l'autel ...

Après une succession de cliquetis métalliques, le coffre s'ouvrit enfin ... Un second coffret se cachait en l'intérieur, ainsi qu'un étrange attirail à l'allure douteuse ... Sullyvan s'empara alors du coffret, tandis que Milla se saisit délicatement du reste du matériel ... Le coffret que Sullyvan tenait dans ses mains ne comportait pas de serrure, c'est donc sans mal que le cerbère put en admirer le contenu ... ; Des dizaines de lacrymas desquels émanaient d'angoissantes auras ... Le genre d'aura qui caresse votre peau et vous donne des sueurs froides ... Sullyvan en prit une dont la couleur était en tout point similaire au lacryma qu'il s'était fait greffer des années auparavant ; Noir comme la nuit ;


« Bien ... Ne perdons pas plus de temps, Milla. Tu sais ce qu'il te reste à faire ? »
« O-Oui ... » Répondit la jeune femme en acquiesçant timidement.

La belle tendit un étrange brassard à Sullyvan, que ce dernier s'empressa d'enfiler, avant d'y fixer le lacryma dans une petite poche métallique, le tout s'emboitant parfaitement ...

« Ca ... Ca va aller ? » Demanda la belle d'un air inquiet.
« C'est moi qui l'ai conçu, évidemment que ça va aller. »
« Non c'est ... C'est pas ce que je voulais dire ... »
« Milla ... » Le jeune homme marqua une courte pause avant de reprendre ; « On va jusqu'au bout, d'accord ... ? »

La belle opina simplement, après quoi le cerbère continua ;

« Que je hurle ou que je saigne, peu m'importe ... On va jusqu'au bout. »

Le jeune homme se plaça alors devant l'imposante machinerie dont il retira l'un des nombreux petits tuyaux qu'elle comportait, pour le fixer à son brassard. Désormais relié à l'engin, Sullyvan fit un simple geste de la tête à sa compagne pour lui faire comprendre qu'il était maintenant temps de lancer la sauce ... La belle enfila alors une paire de gants assortie au brassard de Sullyvan, avant de poser ses mains sur l'autel ... A cet instant précis, l'obscurité laissa sa place à des lumières bleutées émanant des runes gravées dans les murs, qui envahirent littéralement l'espace. Ce drôle d'éclairage se reflétait sur le visage acide de Sullyvan, donnant à son œil droit d'ordinaire rouge sang une teinte pourpre qui n'était pas sans rappeler la couleur de ses flammes démoniaques ...


« C'est repartit ... » Pensa Sullyvan.

Il ne pouvait s’empêcher de repenser à sa première fois ... Ce moment clef dans son existence où il accepta de se faire greffer un lacryma noir renfermant la puissance du sombre messager ... Cette fois là déjà, il faillit devenir totalement fou, la douleur aussi bien physique que psychique aillant mit moins d'une poignée de seconde avant de le submerger totalement ... Il avait toutes les raisons du monde d'appréhender ce moment ... Personne en ce bas monde ne devrait tenter ce genre d'expérience ... Mais comme le disait parfois si bien le cerbère ; " Il faut savoir donner de sa personne pour faire avancer les choses " ... Autrement dit, si cette expérience n'avait qu'un pour cent de chance de fonctionner, il fallait tenter le coup ... Il était prêt à en payer le prix ... C'est du moins ce qu'il pensait.

Très vite, l'histoire se répéta ; Au contact de sa peau, le lacryma foudroya Sullyvan d'une sensation de mal être qui lui donnait envie de vomir ... Un goût immonde dans la bouche, une odeur nauséabonde envahissait maintenant ses narines ... Ses muscles se contractaient plus que de raison, lui donnant coup sur coup des crampes abominables et des souffles au cœur ... Mais le chasseur de démon bien déterminé à vaincre tenait bon ! Il serra les dents afin d'éviter de hurler et de surprendre la pauvre Milla, qui regardait son ami se torturer de son plein gré ...

Mais la ténacité des hommes à ses limites, et celle du jeune Arystar fut mise à rude épreuve. Sous le lacryma, Sullyvan sentait sa peau fondre comme un glaçon au soleil ... Son brassard commençait d'ors et déjà à s'imbiber de sang, et le jeune homme ne pût s'empêcher de se tordre de douleur en poussant un cri assourdissant ;


« Sully !! »
« T'arrête pas Milla ! » Hurla le cerbère, la voix déformée par la douleur.

La jeune femme s'exécuta, mais il était aisé de voir qu'elle luttait pour ne pas retirer ses mains de l'autel ... Les larmes abondaient déjà le long de ses joues ... Tout comme le long de celles de Sullyvan, bien que le concernant, c'était des larmes de sang ... Ses deux yeux étaient imbibés de son propre sang et son iris droit prit lui aussi une teinte vermillon, symbolisant de ce fait que le démon gagnait petit à petit du terrain ... Voilà à peine une minute que la torture à débutée, et le lacryma n'avait fait qu'un dixième du chemin ... Tout semblait indiquer que le cerbère n'allait pas tenir le choc ... Ce qui se confirma au fil des secondes, des secondes qui semblaient durer des heures pour le jeune homme en proie aux flammes démoniaque qui jaillissaient désormais de son corps ... Un torrent de feu pourpre enveloppait alors le cerbère, ses cris se transformant en des rugissements qui ressemblaient à des appels au secours ...

La pièce était totalement submergée par la teinte du feu infernal qui consumait le corps du jeune bretteur, quand Jin refit son apparition, horrifié par ce qu'il voyait ... C'était comme assister à l'un de ces célèbres bucher qu'on entend dans les comptes pour effrayer les enfants ... L'épéiste bleu voyait son ami et rival en proie à un feu implacable, mais plus que la torture de ce dernier, c'était la crainte de voir un démon impitoyable revenir d'entre les morts qui le poussa à sortir sa lame de son fourreau, et d'en menacer la jeune femme qui luttait de tout son être pour garder ses mains sur l'autel ... Cette dernière ayant les yeux fermés pour ne pas assister au calvaire de son camarade, le jeune homme l'interpella en hurlant de toutes ses forces, pour pouvoir se faire entendre au travers des hurlement de Sullyvan ;


« Milla ! Arrête ça ! » Hurla Jin.
« Je peux pas ! » Répondit la belle entre deux sanglots, gardant toujours les yeux fermés.

Le jeune épéiste resserra son emprise sur la garde de sa lame, avant de reprendre en hurlant de plus belle ;

« Ne ... Ne me force pas à te tuer Milla !! »
« Mais je ... »

Jin n'était pas dupe, il savait que Milla ne faisait jamais que ce que Sullyvan lui avait ordonné, et elle était trop docile pour arrêter de son plein gré ... Alors, le jeune homme prit son courage à deux mains et se rua sur la jeune femme, lame en avant, bien décidé à la passer au fil de l'épée si c'était là la seule et unique manière d'empêcher une nouvelle catastrophe ... Le hurlement qu'il poussa durant sa course effraya la jeune femme qui instinctivement, plongea au sol, rompant ainsi le contact avec la machine ... Pari réussit pour Jin, qui venait d'empêcher le pire sans avoir à massacrer son amie afin d'y parvenir ... Mais qu'en était-il de Sullyvan ... ?

Eh bien les flammes s'étaient éteinte à l'instant même où Milla retira ses mains de l'autel ... Mais le cerbère n'était plus qu'une ombre qui tenait à peine sur ses jambes ... Une fumée noire émanait de son corps. Nul doute que si les flammes n'avait pas été les siennes, il ne resterait alors plus qu'un petit tas de cendre du corps de Sullyvan ... Au lieu de ça, le chasseur avait perdu connaissance et chuta violemment de tout son poids au sol, soulevant un petit nuage de poussière au passage ... Si Jin n'était pas intervenu, Sullyvan serait mort à l'heure qu'il est ... Ou pire encore, le sombre messager serait revenu hanter le monde des vivants ...


~

Retour aux jours d'aujourd'hui ... Milla et Jin restaient sans voix, se remémorant le passé. Sullyvan quant à lui se trancha légèrement la main sur sa fidèle lame, avant de peindre la porte de son sang en y essuyant sa main ... La porte s'ouvrit dans un grand fracas ... Et le cerbère daigna enfin répondre à la question de la jeune femme ... ;

« On vient ... Finir le travail, Milla ... »

Les seules réactions qu'il obtint ... ; Milla versa une larme qu'elle retenait depuis plusieurs minutes, et le visage de Jin se déforma sous la colère ... Ca promettait d'être intéressant ...


A suivre ...

__________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .










MessageSujet: Re: Président ? ... C'est bien payé au moins ?

Revenir en haut Aller en bas

Président ? ... C'est bien payé au moins ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Affiche pour petit job bien payé
» Je suis pas assez bien payé pour faire ce boulot [PV:Shizuka/Aguri]
» ☆ je t'aime plus qu'hier, mais bien moins que demain (aron)
» Il est bon de lire entre les lignes, cela fatigue moins les yeux [PV Alh]
» Je te verrais un peu moins bien désormais [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiore no Shin'nyuu :: Autres Lieux de Fiore :: Autres Lieux-