Reboot du plus vieux forum RPG sur Fairy Tail de France, je parle bien sûr de Fairy Tail World RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

[RPT n°5] Alliances forgées [Aslinn, Oz, Ririchiyo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aslinn Gwalchgwenn
Mage Solitaire { D }
avatar

Mage Solitaire { D }


66 messages.
Inscrit le 24/07/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 19 ans
Expérience:
32/50  (32/50)
Points de Réputations:
942/10000  (942/10000)



MessageSujet: [RPT n°5] Alliances forgées [Aslinn, Oz, Ririchiyo] Sam 31 Jan - 11:30

Les rumeurs. Possibles annonciatrices d'événements majeurs, elles peuvent tout aussi bien être complètement fausses. Bien souvent, ce sont des chuchotis, des murmures. Mais à la fin, telle une vague, chacun finit par en connaître la teneur, sans pour autant savoir si c'est la réalité ou pas.

La dernière en date était la disparition de Misa Amane, dirigeante de la guilde étrangère Ultima Nova. Aslinn l'avait entendue maintes fois durant ses déplacements et avait décidé d'aller la vérifier. Si cela était vraiment le cas, ça allait la gêner pour ce qu'elle avait prévu de faire. Comment conclure un pacte avec cette organisation si elle n'avait plus de chef ? Assez compliqué, en effet. Mais ça ne la démoralisait pas pour autant, car après tout ça n'était qu'un bruit courant les rues. Pour l'instant. En tout cas, la jeune mage était maintenant à Era, après quelques jours de trajet.

La ville en elle-même portait encore les traces de l'attaque sur le Conseil. Des bâtiments en ruines, saletés dues à des explosions... Elle avait l'impression de revoir le spectacle auquel elle avait assisté lorsqu'elle avait voulu retourner chez elle, trouvant des personnes fuyant la ville. Néanmoins, elle fut forcée de noter une certaine volonté de reconstruction. Mais pour l'heure, cela ne l'intéressait pas. Elle devait confirmer la véracité de ce qu'elle avait entendu.

Furtivement, elle se dirigea vers le coeur de la ville, le siège d'Ultima Nova. Jetant un regard dans la cour du bâtiment encore plus ou moins détruit, elle vit énormément de personnes. Une réelle effervescence, une activité telle que l'on ne pouvait croire qu'il ne se passait rien. Elle pourrait peut-être profiter du chaos général pour se glisser à l'intérieur... Calmant ses jambes, Aslinn s'entoura de son manteau, sans toutefois cacher sa tête. Elle ne voulait pas attirer l'attention, et se couvrir le visage dans un lieu où tout le monde le gardait à la vue de tous n'allait pas l'aider. Ainsi donc, elle commença à s'avancer, captant quelques bribes de conversations.


"Plus là... Faire quoi ?... Conseil... Attaquer, non ?"

Ainsi donc, cela avait l'air d'être vrai. Il semblerait que quelqu'un soit absent et que par conséquent, une attaque du Conseil était à craindre. Cela ne voulait dire qu'une seule chose, la rumeur était fondée. Bien, elle avait eu ce qu'elle voulait, il était temps de partir.

Quelques temps plus tard, Aslinn était sur le lit de la chambre d'auberge qu'elle avait louée, réfléchissant à ce qu'elle pourrait faire.


*Ainsi donc, plus de chef à Ultima Nova, possible disparition de l'envahisseur. Mais si ça se passe ainsi, je n'ai aucune chance d'y assister sans grandement risquer ma vie, et j'en ai pas vraiment envie. Que faire ? Il n'y a pas vraiment énormément de choix. Tout ce que je vois, c'est qu'il faut renforcer cette guilde et ses défenses, ses rangs et son organisation. La dernière chose est impossible à réaliser pour moi, par contre le reste... Oui, je vais le faire ainsi.*

La jeune mage prit un morceau de papier et un crayon puis commença à écrire son message. Oui, ça allait le faire comme ça. Il ne pouvait en être autrement.

Se glissant dans les ténèbres de la nuit, elle se rendit à nouveau au QG de la guilde venue de Pergrande. Doucement, elle escalada un mur, vérifiant que personne ne pouvait l'apercevoir. S'accroupissant et accélérant le pas, elle s'approcha rapidement de la porte d'entrée. Elle prit ensuite une dague qu'elle avait spécialement achetée et planta son message dessus, pour que tout le monde puisse le voir.


Message pour Ultima Nova:
 

Aslinn repartit en moins de temps qu'il n'en faut pour cligner des yeux, ayant trop peur de se faire prendre. Elle ne devait pas se faire voir. En tout cas, elle quitta aussitôt la ville. Et concernant le message, le fait de désigner une personne devrait potentiellement permettre à la guilde d'acquérir une pseudo-coordination ainsi que de la motivation. En tout cas, elle l'espérait. Néanmoins, elle-même avait de la route à faire, et peu de temps disponible pour le faire.

Sa destination n'était autre que la ville d'Oblivion, repaire présumé d'Oracion Seis. Selon elle, il y avait de fortes chances que cette guilde noire y soit basée. Et elle avait rédigée un message tout aussi spécial que pour Ultima Nova, afin de leur donner des raisons d'assister à ce qu'elle allait organiser. Encore maintenant, elle s'étonnait de ce qu'elle était en train de faire, de donner à ces scélérats un moyen de se défendre, mais elle n'avait pas d'autre solution. Le temps lui manquait, elle ne voyait que ça à faire.

Son passage dans cette ville oubliée, QG d'Oracion Seis fut rapide, elle n'avait pas à y rester plus que nécessaire. Elle glissa, au milieu de la nuit, une enveloppe sous la porte de leur manoir puis partit vers son prochain objectif.


Contenu de la lettre:
 

C'était maintenant que ça allait se compliquer. Elle allait essayer de trouver Grimoire Heart maintenant. Mais elle savait plus ou moins comment s'y prendre. Le nom de cette en disait un peu sur son objectif. Le "Coeur de la Magie." Pour Aslinn, voilà ce que cela signifiait. Un regroupement de personnes recherchant l'origine de la magie. Qu'elle était-elle ? Elle-même avait lu plusieurs livres traitant sur ce sujet, et dans chacun d'eux il y avait une mention sur le mage noir Zeref. C'est ainsi que depuis son départ d'Era, elle avait laissé entendre qu'elle connaissait des informations dessus, prenant toujours le soin de toujours bouger rapidement après. Elle espérait ainsi les appâter.

Les deux semaines suivantes s'écoulèrent rapidement, sans incident, et la date de la réunion était arrivée. Aslinn avait choisi un lieu neutre, dépourvu de présence humaine et de l'influence d'un quelconque groupe. Des ruines qu'elle avait trouvées il y a quelques années, dans les montagnes à l'ouest de Fiore. Il n'y avait que les bases de quelques bâtiments qui avaient survécues, néanmoins une grotte se trouvait non loin. Elle y avait installé un rocher plat en guise de table, et avait ramené quelques chaises d'un village se trouvant dans une vallée en contrebas. Quelques lacrymas pour la lumière, et c'était bon, elle était prête à les recevoir. Au cas où, elle avait invoqué sa faux, qu'elle avait replié et attachée dans son dos. Aux yeux d'autres personnes, ça ne ressemblerait qu'à un vulgaire bout de métal.

En attendant, elle se trouvait dans la grotte, patientant tranquillement tandis que le jour déclinait et que les nuages défilaient dans le ciel. L'air se faisait plus froid, et toujours personne à l'horizon, juste quelques bruits. Peut-être qu'ils ne viendraient pas finalement...

__________

Ton nom peut être oublié de tous, tes actions héroïques insignifiantes aux esprits de ce monde, mais l'Histoire, elle, se souviendra. Du meilleur comme du pire.

Contre toute attente...
1 petite rose de la part de Misa o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz Bezarius
Mage d'Oracion Seis { B }
avatar

Mage d'Oracion Seis { B }


99 messages.
Inscrit le 17/11/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage:
Expérience:
139/200  (139/200)
Points de Réputations:
903/10000  (903/10000)



MessageSujet: Re: [RPT n°5] Alliances forgées [Aslinn, Oz, Ririchiyo] Mer 4 Fév - 19:10



Alliances forgées

" Chapitre 1 : Une heure à s'unir"



Cette période de ma vie a été l'une des plus chamboulées, les événements qui se suivirent allaient d'une catastrophe à un esprit de vengeance. Mais aujourd'hui, mon conte se fera lors de troubles qui secouaient le pays : la disparition de Misa Amane.

Je revenais tout juste d'une besogne dans les terres du Nord avec un membre d'Ultima Nova, Ririchiyo ... Surprenant que je me souvienne encore de son nom ! Nous devions mettre en pièce les mines d'un riche collecteur qui dépouillait notre client des siens. J'avais mis près de deux semaines à rentrer à Oblivion, ayant fait plusieurs halte dans différentes bourgades. Et c'est durant ce voyage que j'entendais les rumeurs ...

Assis dans un coin des tavernes, les gardes, les ouvriers et autres hommes avides de boissons partageaient ce qu'ils avaient entendu sur les affaires du pays. Plus aucune trace de Misa Amane ... Nom craint dans tout le pays comme celui de la maîtresse de la guilde Ultima Nova. Qu'est-ce que ça allait amené ? Une contre-attaque tant attendu du Conseil pour reprendre Era, ou ce qu'il en reste ? Ou bien Ultima Nova se redresserait sur une autre de ses personnalités ? Il ne fallait pas oublier qu'il s'agissait de rumeurs et que cela pourrait être un habile stratagème afin d'attirer le Conseil dans un guet-apens... Tant de possibilité, et aucune ne m'arrangeait ... ... L'équilibre qui s'était instauré me permettant d'agir à ma guise sans que le Conseil n'y mette son nez dedans ... Si tout cela n'était pas qu'une mascarade, il me faudrait agir, et vite.

Je me retrouvais enfin dans mes quartiers, en amont d'Oblivion, mon balcon surplombait la ville, enfin, de ce que je voyais, il donnait d'avantage sur un nuage grisâtre qu'à une ville. Je m'affalai dans mon lit, épuisé, j'écartai les bras et observai le plafond jaunis par l'âge. Que nous fallait-il faire ? J'envisageais beaucoup de possibilités, mais jamais je ne les aurais réellement réalisé si un étranger ne vint frapper à la porte du manoir. Tout d'abord irrité, je descendis, prêt à châtier le malheureux qui s'amusait à ennuyer mon léger instant de calme.

Arrivé en bas, j'ouvris violemment la porte, un souffle fit trembler mes cheveux, puis j'ouvris grand les yeux ... Personne... La farce était bien plus enfantine que je ne pensais. Je soufflai puis me retournai pour fermer la porte. Mais j'aperçu au sol un morceau de papier soigneusement plié. Je le ramassai pour l'étudier : il était simple, si cachet ou quelconque marque certifiant de sa provenance ... Je m'enquis de l'ouvrir.

Contenu du message:
 

Je jetai un dernier regard derrière moi, vérifiant que personne ne m'observait puis gravit les marches grinçantes de l'escaliers trois par trois. Personne d'autre n'était présent ici même pour répondre à cet appel, je me devais de le faire. Je prendrais tout de même des précautions suffisantes, songeant à une embuscade d'un quelconque brigand attiré par l'habitant d'un immense manoir.

Je pris à peine de quoi voyager, ne souhaitant pas trop me charger, et partis quasiment immédiatement vers le lieu du rendez-vous.

Le voyage ne fut compliqué que par le mauvais temps, moi qui n'y suit pas accoutumé. Je me perdis dans le village voisin de la destination, véritable fourmilière, la population et les ruelles qui le composent forment un lourd dédale pour quelqu'un de ma taille. Naturellement, j'étais arrivé en avance, mais cela me laissait le temps de prendre connaissance des lieux pour d'éventuelles attaques pernicieuses. J'y trouvait d'antiques ruines abandonnées, personne ne semblait vouloir les garder en héritage historique.

Je me présentai à l'auberge la plus proche, qui se trouvait à une heure de marche du lieu de rendez-vous, il semblerait que mon interlocuteur avait pris ses précautions, un lieu perdu dans les montagnes, loin de l'influence humaine ... Une réunion secrète pouvait très bien s'y tenir régulièrement que personne ne remarquerait rien. Par les temps froids d'hiver, même le bétail ne s'aventurait plus dans ce coin reculé.

Les quelques jours restants passèrent sans accroche, seul les bagarres de la taverne me fournissait un divertissement potable.

Je repris ainsi le chemin de la montagne, une perle de sueur froide au front, craignant ce qui allait bien pouvoir s'y dérouler ...

Je m'y retrouvais après une bonne heure et demi après mon départ, le soleil commençait à décliner et le vent menaçait d'être glacial alors que j'entrais dans les ruines. Sans un bruit, j'observais d'un oeil avisé chaque recoin des décombres. Je sentis une présence non loin, une certaine aura émanait d'un chemin à peine visible à travers les herbes solides des montagnes. Une grotte s'y trouvait au bout. Malgré une inquiétude montante, je décidai de me racler la gorge pour m'éclaircir la voix.

« Sortez de cette grotte, que je vois qui m'a fait mander ! Je suis l'envoyé d'Oracion Seis, montrez vous ! » déclarai-je à haute voix, tentant de conserver des formules et un ton digne malgré mon anxiété.





__________


Spoiler: