Reboot du plus vieux forum RPG sur Fairy Tail de France, je parle bien sûr de Fairy Tail World RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

[Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Antho Mercer
Justice's Fiend
avatar

Justice's Fiend


128 messages.
Inscrit le 08/04/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 25 ans
Expérience:
131/200  (131/200)
Points de Réputations:
2072/10000  (2072/10000)



MessageSujet: [Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo] Ven 23 Jan - 3:22






Les justiciers à la ferme !
feat Etsu Nenbu





Dans une étendue hostile et sauvage du royaume, à l'intérieur d'une maisonnette aux aspects rudimentaires, se trouvait Antho. Allongé sur un lit de fortune, mais assez fonctionnel. Dos contre le matelas, mains sur la nuque, il contemplait sa toiture... Il ne dormait pas, ne le pouvait pas... Il réfléchissait, comme le libre-penseur qu'il était, sur les récents événements. Pourquoi une telle lettre était adressée à lui ? Pourquoi ce vieil homme l'avait choisi pour hériter de son terrain ?

Car oui... L'âgé fermier avait quitté ce bas-monde. Mais n'ayant aucun héritier, ni famille encore vivante. Il avait décidé d'offrir ce qui lui restait, à un ancien mage solitaire, qu'il avait rencontré il y a quelque temps... Ne comprenant pas pourquoi ce choix était tombé sur lui, Antho partit vers le village proche de l'habitation du vieux Bakami.

Prenant un train, pour si possible s'arrêter non loin dudit lieu... Il arriva à un village, ayant par miracle une petite gare ferroviaire. Payant son voyage et partant pour la bourgade presque inconnue, il se dirigeait vers ses petits raccourcis forts utiles. En moins de temps qu'il en faut pour le dire, il était à l'auberge où il avait rencontré le vieillard.

De son air impassible, il avança lentement vers le comptoir, posa la feuille du testament et regarda le propriétaire de la taverne. Demandant pourquoi ce fut lui, voulant négocier un compromis, il n'en réchappa point... Le barman dit que le vieil agriculteur n'aimait presque personne ici... Que ce serait comme un sacrilège de laisser quelqu'un d'autre loger dans sa petite cabane... Et que de toute manière, tout le monde avait déjà un logement en ce bourg minuscule...

Le mage poussière ne savait pas quoi faire... Un tel présent était trop pour lui, mais en même temps... Bafouer les dernières volontés de Bakami était impensable. Que faire ? Que faire ? Cette question résonna tel un écho dans son crâne... Sans trouver de réponse... Le gérant de la taverne ramena son client bouleversé sur terre, le persuada d'accepter ce présent et retourna servir les buveurs invétérés du bar.

Arrivant à destination, il put constater que certaines choses avaient changées... Les clôtures de bois n'étaient plus, les petites cultures qu'elles protégeaient vainement avaient-elles aussi disparues... Ne pouvant pas les entretenir durant ses derniers jours, le fermier mourant dut à contrecœur, laisser ses plantations dépérir. C'est ce qu'en avait conclut notre justicier. Il s'installa donc...

Antho avait déjà commencé un certain travail... Réparé deux ou trois bricoles, des accidents facilement réparables même pour un novice... Il fit les poussières à la vitesse de l'éclair. Sa magie était bien pratique pour cela... Il avait déjà fait quelques repères, où se trouvaient les ustensiles, le frigo... Mais le plus gros restait à faire. Et cela s'annonçait laborieux...

Les planches utilisaient pour le sol était trop irrégulières... L'évier fuyait... Les murs étaient couverts de mauvaises herbes diverses et beaucoup de choses semblaient à réparer... Heureusement, notre petit Mercer n'était pas un fainéant ! Même s'il n'était pas un bricoleur dans l'âme, il savait se débrouiller. C'est pourquoi, aujourd'hui allait commencer le rétablissement de l'endroit.

Mais, malin comme un singe, il avait une idée en tête. Tandis qu'un peu plus tôt dans la journée, son chat de compagnie galopait dans toute la petite maison... Il utilisa son lacryma de communication, proposa à Etsu de venir une semaine pour s'entraîner et l'aider. Ce dernier accepta sans hésitation et prit une semaine de congé...

Le bruit agaçant des martèlements sur le fer... Le son claquant des clous rentrant progressivement dans le bois... L'arrachement assourdissant du parquet, rythmait le début de matinée du justicier. Beaucoup de travaux s'annonçaient ! Se frottant du dos de la main, son front en sueur, notre bricoleur regarda le sentier battu qui menait jusqu'à son habitat délabré.

L'espoir de voir apparaître une silhouette lui rappelant son ami, ne le quittait pas depuis ce fameux appel. Toutefois, Magnolia était assez éloigné de sa position. Il se passa donc quelques heures avant que ses espoirs furent justifiés.

Lorsqu'enfin, un amas de résidus pourpres et flamboyant semblait se diriger vers lui. Arrivant des cieux, plongeant du firmament, la masse retomba sur le sol non loin du mage poussière... Laissant ainsi place à un être chaleureux et familier... Dans une pose assez étrange. Il salua le nouveau propriétaire du lieu, sourire au visage, les deux index pointés en direction d'Antho et les jambes étrangement pliées...

Le stoïque lui fit un léger signe de tête, puis lui montra quelques matériaux de travail. Le concerné gratta l'arrière de sa tête et vêtu de son ensemble sport, gris et noir ornait de quelques motifs rouge foncé... Il alla aider son ami d'enfance. Le félidé préféré des deux hommes à lunettes semblait sursauter à chaque coup de marteau, chaque geste relativement brusque... Cela les faisait légèrement sourire. Quelle mignonne créature...

Durant leurs travaux, ces deux-là parlèrent de leurs futurs entraînements. Allaient-ils commencer par un entraînement physique ? Magique ? Un combat d'entrée ? Le choix se porta sur le physique. Oui, il était important de se maintenir en forme, de pousser son corps à ses extrêmes limites en même temps que celles de sa magie... Les jours suivants avaient aussi leur activité définie.

Après viendrait le renforcement magique, la reprise du chantier, encore le physique, une nouvelle fois les exercices magiques et enfin... Un combat final entre les deux mages blancs. Ainsi, ils avaient leur planning. Ils continuèrent à peaufiner leurs réparations ici et là, toute la sainte journée. Sous les rires d'Etsu, quelques réprimandes d'Antho et les miaulements de Diane, tout avançait à merveille.

Le crépuscule vint rapidement plonger les plaines environnantes dans une douce clarté orangée... Les grandes ombres des rares arbres, de la maisonnette et de nos êtres si vivants, surplombaient les anciens champs du vieux Bakami... Notre grand homme avait pu faire ce qu'il n'avait fait depuis nombre d'années... Acheter de la nourriture. Après s'être installé, voyant que le frigo était presque vide... Il avait acheté quelques ingrédients.

Toutefois ! Ne sachant cuisiner plus que cela, il demanda à son vieil ami de l'aider. Ce dernier accepta avec un sourire amusé. Les ustensiles du vieillard étaient encore là, peut-être était-ce aussi compris dans ledit « héritage »... Qu'importait. Bien que n'étant pas chef reconnu, le flambeur savait préparer deux ou trois plats assez copieux...

Quand les deux gaillards finirent leur tâche commune, ils allèrent s'installer à une table de bois médiocre. Celle-ci était trouée de part en part, tenait sur ses pieds par miracle et se teintait progressivement d'une couleur grisâtre... Néanmoins, les deux travailleurs ne se privèrent pas de se régaler dessus. Une petite gamelle avait même était faite au sombre félidé !

Tout le monde pouvait se nourrir sans aucune discrimination. Le repas fit du bien aux gourmands. L'eau du robinet à peu près réparé, s'occupa de désaltérer leur gorge asséchée. Tout cela avait duré bien longtemps... L'astre lunaire était déjà en train de s'élever dans l'obscure nuit, habillée de son manteau noir... Des hurlements de loups s'entendaient, les bruissements indistincts se mêlèrent à ceux-ci, pour ensemble composer une véritable symphonie naturelle.

Antho parla quelques minutes à son camarade. Puis lui dit qu'il serait préférable d'aller se coucher, que demain, un véritable défi les attendait. Qu'ils allaient avoir du pain sur la planche... Au vu de son entêtement, Etsu n'osa pas répliquer quoique ce soit et alla obéir au maître des lieux. Celui-ci lui sourit de brèves secondes et prit un appareil de ponçage pour s'occuper du plancher... Cela dura toute la nuit, avec comme seule compagnie, sa tendre chatonne qui venait entre-deux sommes, le câliner...

© Jawilsia sur Never Utopia

__________





Antho's Theme


J'écris en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho Mercer
Justice's Fiend
avatar

Justice's Fiend


128 messages.
Inscrit le 08/04/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 25 ans
Expérience:
131/200  (131/200)
Points de Réputations:
2072/10000  (2072/10000)



MessageSujet: Re: [Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo] Ven 23 Jan - 3:24






Les justiciers à la ferme !
feat Etsu Nenbu





Au petit matin, Antho réveilla son ami. L'heure était venue ! Mais avant toute chose... Un petit déjeuné s'imposait. Les deux jeunes hommes allèrent donc se préparer quelques tartines, se prendre du lait et ils déjeunèrent... Ils échangèrent quelques banalités, comme savoir si la nuit n'avait pas été trop longue, si la chatonne allait bien, s'ils étaient en forme... Ce genre de futilités. Une fois tout cela finit, le duo alla à l'extérieur s'échauffer un peu.

Des exercices musculaires, échauffements... Cela prit une bonne heure, mais au moins aucun gros risque ne se présenterait lors de l'entraînement. Pour commencer comme il se devait, Antho créa deux clones de lui, cela prit son temps, mais il les fit. Un combat acharné commença ! Etsu de son côté, regarda cette méthode d'un air amusé... Son camarade s'en tirait très bien et en soit, c'était une excellente façon de s'entraîner.

Mais lui avait une autre méthode ! Dans un sac qu'il avait ramené en arrivant, se trouvait des poids... Ceux à mettre sur ses jambes pesaient dans les cinq kilos, puis ceux pour ses bras, pesaient le double. Ces dispositifs étaient imprégnés d'une magie de gravité, ou un dérivé... Selon les performances du manieur, la masse des entraves allait augmenter. La technologie, c'était vraiment le pied ! Il envoya des coups dans le vide, comme se battant contre le néant... Faisant preuve d'un sérieux égale à son ami d'enfance, déchaînant sa vitesse de frappe... Il voulait réellement s'améliorer !

Quelques heures passèrent... L'astre solaire était au zénith, lorsqu'ils achevèrent la première partie de leur activité. Antho avait vaincu ses doubles et Etsu avait réussi à tripler le poids de ses appareils. Une pause s'imposait, ces exercices n'avaient pas pour but de les tuer à la tâche après tout... Ils allèrent se désaltérer, se nourrir et reposer leur corps une petite heure. À treize heures trente précise, la seconde partie de leur endurcissement allait débuter, cependant...


Oye Antho ! Ça te dirait d'augmenter encore plus ta force, vitesse et ton agilité ? Dit Etsu, avec un petit sourire aux lèvres.

N'est-ce pas ce que je suis en train de faire ?

Et bien... Ce que j'ai pu remarquer, était que tu ne frappes qu'avec tes poings...

C'est faux. J'utilise aussi mes autres membr... Essaya-t-il de dire, avant d'être sauvagement coupé par le flambeur.

Non, pas dans ce sens idiot ! Je veux dire, à part de rares moments, tu ne mets pas de cœur dans tes coups. L'on dirait que tu es une machine dénuée de toute émotion, lorsque tu te bats.

Mhh... Je vois ce que tu veux dire. Toutefois... Je me bats parce que je le dois, pas par plaisir. Lâcha-t-il en détournant légèrement sa tête. À de nombreuses occasions, j'ai pu voir que les mots ne suffisaient point... Tant qu'un criminel ne reçoit une certaine leçon, il ne peut changer... Dans ce cas, je ne fais que ce qu'à quoi j'inspire. La justice ! Déclara-t-il en remontant ses verres noirs en direction d'Etsu d'un air déterminé.

Nos parents, nos entraîneurs et certains autres jeunes pensaient que je te battais grâce à mon art martial. À l'époque, je le croyais aussi... Mais ta force est bien au-delà de la mienne, ton agilité est impressionnante et je ne parle même pas de ta vitesse. Dans le temps, c'était tout aussi impressionnant pour nos âges. Il pointa le brave Mercer de son l'index, fendant l'air de sa vitesse, à la fin de cette phrase. Mais ce n'était pas grâce à mes techniques que je gagnais ! Mais à ton manque d'implication, alors, cesses de te trouver des excuses !

Un silence laissant place à la réflexion s'installa... Les dires de son jeune ami n'étaient peut-être pas si infondés... Seul un miaulement parvint à résister au calme imposé. L'on aurait presque cru que Diane, la petite chatonne approuvait les idées du chevalier ardent. Mais comment changer du jour au lendemain ? Comment convertir ses émotions quelconques en force ? Antho releva doucement sa tête... Profitant une poignée de secondes, de la chaleur agréable des rayons de soleil sur son visage... Puis il reprit la parole de son air sérieux favori.

Alors apprends-moi. Toi qui as l'air d'y connaître un sacré paquet. Je suis tout ouïe...

Si certains auraient entendu de l'ironie... Le flambeur lui, savait que son ami de toujours était sérieux. Il sourit, comme un enfant de cinq ans à qui l'on demandait d'étaler ses connaissances. Il frappa sa paume gauche avec son poing droit et dit qu'il était d'accord ! Tout en ricanant légèrement, il avança vers le démon de justice...

Hihihi... Je ferai de toi une bête de justice, tu verras ! Mais avant tout... Tu vas devoir faire un effort pour ouvrir ton cœur, quitte à être un peu moins stoïque que d'habitude.

Hum...?

Je veux dire... Je ne sais pas moi, penses à une raison vitale pour que tu te battes ! Un enfant en danger... Des parents en train de mourir... Oh mince ! Gaffa-t-il en parlant de parents morts...

Ne t'en fais pas. Une raison vitale ? Très bien, plusieurs choses peuvent me motiver. Faire honneur à ma guilde, aux mémoires de mes parents adoptifs et biologiques défunts. Vouloir un monde meilleur. Mais tout cela, j'y pense sans arrêt, sans pour autant pouvoir utiliser cette fameuse satisfaction du combat.

C'est sûr, ça va être plus compliqué que d'habitude... Déjà... Pare ça !

Sans réellement prévenir Antho, Etsu bondit sur lui phalanges en avant ! De justesse, notre démon de justice esquiva. Le turbulent enchaîna les coups, alors que le surpris continua d'esquiver tant bien que mal ! Un certain sourire ornait le doux, et innocent visage du chevalier runique... Alors ainsi, il avait opté pour l'apprentissage par l'action ? En effet, c'était sans doute la meilleure méthode pour faire rentrer quelque chose dans le crâne d'Antho...

Je ne te demande pas de chercher une raison qui te pousse à combattre ! Cria-t-il entre deux directs fulgurants.

Alors que me demandes-tu ! Répondit Antho sur un ton presque colérique.

Tu ne dois pas te battre parce que tu le dois ! Kuh ! Ne s'attendant pas à une riposte, il se prit de poing de son ami dans le ventre... Mais il retourna à la charge ! Lance tes poings par envie ! Bouge pour survivre ! Attaque pour vaincre ! Mais n'oublies pas, que tu as toujours le choix !

Sur ces dernières phrases, le donneur de leçons toucha une fois le visage d'Antho. Puis une deuxième, une troisième, quatrième et ainsi de suite... Avant de l'envoyer au sol, via un uppercut, deux ou trois mètres en arrière. Il le regarda toujours le poing levé. Notre pauvre Mercer essuya le sang sur ses lèvres, à l'aide de son gant gauche, puis regarda l'ardente autorité.

J'avais oublié... Je ne dois utiliser que mon corps. Dit-il en se relevant, d'une voix étrangement sereine. Je n'ai plus besoin de ma veste alors... Il attrapa d'un geste vif son manteau noir, puis le retira et le lança brusquement en arrière. Le bruit sourd de l'impact de la veste, fit hausser un sourcil à Etsu. Si je dois me libérer de mon cœur de pierre... Si je dois me battre, car je le veux... Autant commencer tout de suite ! Hurla-t-il presque d'un ton rude.

Les lèvres d'Etsu dessinèrent un sourire satisfait, mais pas pour longtemps... Notre justicier avait gagné en vitesse, un gain assez important ! Sans pouvoir réellement le voir, le mage de braise se prit à son tour, un enchaînement de coups-de-poing ! Il fut expulsé jusqu'au sol terreux de l'endroit... D'un uppercut bien placé ! Ils étaient quittes ! Mais restait le problème de l'impassibilité de notre stoïque. Riant dans ses dents, le membre du conseil se dit qu'un bon petit combat pourrait l'aider...

Pas de magie, car ce n'était pas le thème de la journée, toutefois... Pour se mettre sur la face, la sorcellerie n'était pas obligatoire et ils le savaient parfaitement... Sans pour autant y mettre toute leur force, conscient que c'était un entraînement... Ils n'y allaient pas de main morte non plus ! Les impacts des coups résonnèrent sur quelques mètres, créant de très brèves ondes de choc lorsqu'Antho était paré par son vieil ami, ou lorsque leurs membres s'entrechoquèrent.

Chacun arrivé à s'esquiver, se parer et se toucher relativement souvent. Deux forces contraires, mais identiques... Pourquoi ? Car forger par leur lien, les deux frères de la justice, étaient à eux deux le combattant parfait ! Ils se complétaient, renforçaient... Et se surpassaient à chaque seconde ! Lorsqu'ils n'arrivaient plus à combattre à cause de l'épuisement, ils attendaient qu'une infime partie de leur énergie revienne...

C'était un véritable clash de volonté, de force et de bravoure ! Malgré quelques interludes plus au moins longues, les assauts se répétèrent jusqu'au milieu de la soirée... Ça s'était de l'entraînement intensif ! Se frapper si fort, si rapidement qu'à la fin du cycle solaire, nombre d'hématomes ornaient leur corps... Cependant, une ambiance amicale régnait à la fin du combat improvisé. Se tenant mutuellement par une épaule, ils avancèrent vers le logement de notre poussière...

Tout en lâchant quelques geignements de douleur, le cuistot de service se mit à la tâche ! La chatonne qui avait été étonnamment sage, alla sur son maître qui était allongé sur un canapé de fortune. La suite se passa calmement. Ils mangèrent, blaguèrent et caressèrent la petite boule de poil. Lorsque la lune indiqua qu'une heure plus que tardive avait été atteinte, Antho dit à son ami de se reposer. Même si le lendemain s'annonçait plus reposant, on ne savait jamais ce qu'il pourrait arriver...

© Jawilsia sur Never Utopia

__________





Antho's Theme


J'écris en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho Mercer
Justice's Fiend
avatar

Justice's Fiend


128 messages.
Inscrit le 08/04/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 25 ans
Expérience:
131/200  (131/200)
Points de Réputations:
2072/10000  (2072/10000)



MessageSujet: Re: [Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo] Ven 23 Jan - 3:25






Les justiciers à la ferme !
feat Etsu Nenbu





Troisième jour ! Aujourd'hui, la magie était l'invité d'honneur. Mais comme toujours, lorsqu'Antho eut fini de réveiller son ami... Ils allèrent prendre leur petit-déjeuner. Etsu continua de se plaindre, ses bleus ne l'avaient pas quitté... Amusé par cela, notre justicier lui dit qu'il ne fallait pas le chercher. Cela fit rire le râleur, puis sourire le comique de service. Mais un sujet un peu plus sérieux, vint stopper cette ambiance relativement niaise.

Au fait, il te reste assez « d'injection » pour la semaine ?

Mhh ? Oh, tu parles de ça... Dit-il, en regardant la poche où ses médicaments résidaient. Oui. J'en ai juste assez. D'ailleurs, cette nuit, j'ai dû utiliser une de mes seringues... Il m'en reste trois, donc assez pour tenir la semaine. Répondit-il simplement.

Très bien, en un sens, c'est une bonne nouvelle ! Aie...

Ayant l'espace d'une seconde, oublié ses blessures, Etsu s'accouda sur la table miteuse... Ce qu'il regretta la seconde d'après. Et oui... Essayer de faire changer la fée noire, n'était pas chose aisée. Mais il était têtu comme une mule, alors son idée demeurait en son esprit. De toute manière, le combat de la veille avait en quelque sorte, réussi à aider le pauvre petit stoïque. Finissant leur premier repas, ils donnèrent chacun une caresse au félin de la maisonnette, puis sortirent.

Le duo de magiciens craqua quelques-uns de leur os. Le vent était assez frais en ce début de matinée. Etsu et Antho se tâtèrent à faire un petit échauffement... Non... Leur corps finirait bien par s'habituer à cette température, loin d'être glaciale. Tout deux avaient encore une manière bien à eux de développer leur don. L'un essayait de contrôler la poussière alentour, sur plusieurs dizaines de mètres à la ronde... Alors que l'autre tentait de créer et effacer une quantité assez conséquente de braises, plutôt rapidement.

Cela avait pour but d'optimiser et de repousser leurs limites magiques. Car pour manipuler dirions-nous « simplement » la poussière, Antho ne devait point utiliser une quantité importante de magie, même pour une très grosse masse de son élément. La faire bouger dans le ciel, la faisant légèrement tournoyer... Il se concentrait pour rassembler les particules poussiéreuses... Augmentant graduellement la vitesse de rotation, de rassemblement et la zone touchée par son sort basique... Il gagna en détermination.

De son côté, le flambeur entremêlait ses résidus ardents entre eux. Véritable ballet flamboyant aux yeux des simples mortels, spectacle magnifique pour les âmes innocentes des enfants, mais cela n'était que la base de sa magie... Qu'il essayait d'utiliser à son maximum. Le véritable défi, était d'augmenter ses réserves ainsi, sans pour autant, se les vider. Ils firent cela jusqu'à midi. Ce qui voulait dire qu'un bon nombre d'heures était passés...

Les deux mages blancs ressentaient déjà une certaine différence. Mais Antho n'était pas satisfait. Vers les dernières minutes, il dispersa son amas de poussière, puis essaya de le rassembler le plus rapidement possible. Les premiers essais n'étaient pas très convaincants... Mais arriva son acharnement hors du commun ! Celui qui lui avait appris les bases de cette magie, l'avait prévenu qu'une fois un certain niveau atteint, le temps de préparation de ses sorts ne serait quasiment plus un problème.

Pour notre mage aux habits noirs, c'était un espoir presque désespéré... Toutefois, comme beaucoup de personnes le disaient, il ne fallait pas parler trop vite. Non-content de ses pseudo-progrès, un certain énervement se voyait. Une petite grimace de faible colère, les poings serrés et la mâchoire qui en faisait tout autant, montraient son sentiment présent... Au moins, une émotion se manifestait, c'était la preuve qu'il était humain !

Il en était arrivé à son dernier essai, juste avant de déjeuner. Il regarda la masse de son élément dans le ciel, celle-ci semblait le narguer... Se dandiner comme une souris insouciante le faisait devant un chat. Contractant l'entièreté de ses bras et jambes... Il se plaça pour avoir un bon appui au sol, éleva ses mains vers cette poussière insolente ! Et de ses pensées, il ordonna à cette chose désorganisée, d'immédiatement le rejoindre.


*Je sais que j'en suis capable !*

Quelques brèves secondes passèrent sans un bruit, si ce n'était les crépitements des charbons ardents d'Etsu... Et soudain, un miracle se produisit ! Le mage poussière vit son élément lui obéir. La quantité de résidus quel qu'elle soit, vint aussi rapidement qu'un éclair, rejoindre son manipulateur ! Pour couronner le tout, la masse s'était elle-même compactée, pour tenir dans l'espace résident entre les paumes d'Antho...

Un fier sourire apparu sur le visage sévère de notre poussière... Quelque chose avait changé en lui. Il ne ressentait très peu le sentiment appelé « fierté ». Il fallait bien un début à tout, n'est-ce pas ? Son ami quant à lui, avait retiré toute trace de sa magie et partit avec Antho. L'heure du déjeuner était arrivée ! Comme à son habitude, le cuisinier des lieux aida notre justicier, puis concocta un plat plus que correct.

Ces deux-là parlèrent de leurs performances. De comment ils avaient trouvé ce début de journée... Antho fit part de sa récente amélioration, puis il dit qu'il pensait savoir d'où elle venait et en quoi cela allait l'aider. Assez intéressé, le flambeur l'écouta sans rien déclarer. Lorsque le blondin aux lunettes noires termina de parler, Etsu put dire qu'il se sentait déjà plus endurant et que ses blessures du jour précédent, ne lui faisaient quasiment plus rien...

Tout était bon, rien ne manquait. La petite diane se fit une fois de plus câliner par son maître, enfin, ce fut plutôt l'inverse qui se passa, c'est vrai... Antho n'était pas du genre à pleinement montrer son attachement à quelqu'un ou quelque chose. Cela changera peut-être avec le temps, qui sait ? Rangeant la vaisselle et en la nettoyant de suite, ils purent à nouveau reprendre leur entraînement. La première étape passée avec brio, ils pouvaient maintenant s'exercer à diversifier leur éventail de technique.

Beaucoup pourraient se poser cette question ; comment façonner et créer de nouveaux sorts ? Certains vétérans de cet art, pourraient répondre simplement à cette interrogation. La créativité, l'ingéniosité et l'expérience de sa propre magie. L'important n'était pas les échecs, les réussites, mais les tests ! L'essence même du miracle appelé « magie », reposait sur cela. Mais passons, ce n'était pas ça qui nous intéresse. Les deux blondins allaient donc passer quelques minutes à réfléchir, se demander qu'est-ce qui leur manquait.

Du point de vue d'Antho, la défense et la puissance brute manquée. À part sa Dust Force, rien n'avait suffisamment d'utilité pour être appelé une « véritable arme ». Il pensa aussi à ce que lui coûtait ce sort... Moult réflexions passèrent dans sa tête, à la vitesse de la lumière. N'écoutant que son instinct, il se dit qu'il devrait faire exactement la même chose. Permettre à sa poussière même solidifiée de tournoyer d'une élégance sans nom, autour de ses mains cette fois-ci !

Il essaya, tenta, puis réussit ce sort. Rien n'était bien compliqué, surtout lorsque l'on s'appuyait sur des bases déjà existantes. Cependant, contrairement à la plupart de son arsenal, il remarqua que sa magie le quittait de manière continue... D'infimes particules d'Ethernano quittaient progressivement son corps de simple mage... Un détail assez important à prendre en compte, malgré le fait que ce ne soit que des miettes de ses réserves qui s'échappaient de lui.

Vers Etsu, l'on pouvait ressentir la chaleur de ce dernier. L'excitation d'avoir gagner en force le gagnait. Il se concentra, visualisant ce qu'il voulait faire. Soudain, une braise de taille moyenne apparue dans l'une de ses mains ! Une autre fit de même dans la deuxième ! L'ardent chevalier balaya de son regard vif, les environs. Un épouvantail ne servant plus à rien se dévoila à lui. D'un regard, il demanda à son ami d'enfance, s'il pouvait l'utiliser pour « tester » ses nouvelles braises.

Mhh...

Ce murmure, fut immédiatement suivi d'un faible mouvement de tête. Le flambeur envoya donc, d'une précision propre à son lanceur, droit sur le pauvre mannequin de tissu, ne pouvant plus assurer sa mission... Les nouvelles boules ardentes. Amplifiant légèrement la magie résidant en son élément, il fit exploser les boules lancées. Deux trous résultèrent de cette action, ça et un léger effet de fonte. Ne voulant en aucun cas épuiser son conteneur magique, il se contenta de ces deux projectiles.

S'en suivit, une seconde idée. Son camarade savait compresser sa poussière, mais est-ce que cela était si complexe ? Le blondinet se dit qu'il pourrait sans doute, donner une forme approximative à son art brûlant. Il créa nombre de petits tisons, puis souffrant d'originalité chronique, il les fit s'entrechoquer. Elles se poussèrent les une comme les autres... Essayant toutes de s'assimiler, se dévorer, fusionner !

Peu à peu, elles réussirent à devenir un. Les brandons chaleureux, avaient pris la forme d'une lance. Petite et rudimentaire, mais une lance quand même. Les premières fois sont toujours les plus complexes. Il le savait, c'est pourquoi... Il réessaya ! Cette tentative fut bien plus rapide que la précédente. Il ricana vaniteusement, mais ce n'était pas terminé. Quelles étaient les limites et caractéristiques de cette technique ?


*Oh toi, tu vas encore me servir !* Pensa-t-il, en regardant sa poupée d'entraînement.

Ses traits de braise furent envoyés, telles deux étoiles filantes vers leur cible en lambeaux. Les astres flamboyants, vinrent pénétrer de leur pointe, l'homme de paille. Ce spectacle intrigant attisa un peu plus le brasier à l'intérieur d'Etsu. Qu'allait-il encore faire ? Attendre ? Faire une fois de plus, exploser cette vague forme d'arme de hast ? Il préféra patienter. Regarder son œuvre. Mais surtout, voir combien de temps pouvait-elle tenir.

Elle ne se décida pas à éclater comme les autres... Etsu assuma qu'elles pouvaient rester ainsi indéfiniment. Il les fit donc déflagrer, emportant divers morceaux d'étoffe dans sa folie explosive. Laissons-le pyromancien à ses affaires... Pour nous occuper une fois de plus, de notre justicier. Ce dernier semblait s'être familiarisé avec sa récente faculté d'aspirateur. Ouvrant sa main, déplaçant agilement ses bras d'une direction à l'autre, il tâtait les possibilités que lui accordait son gain de vitesse.

Par exemple ? Et bien, il confectionna une sorte de bouclier... À l'aide de son élément compressé, bien entendu. Néanmoins, ce gaillard, grand, imposant et aussi sombre que les ténèbres envoûtantes, n'aimait en aucun cas se cacher derrière moindre couverture. La masse protectrice devait être mobile pour devenir optimale... Et comment faire bouger un muret rocailleux ? À l'aide d'un bon coup-de-poing !

Et oui, la force d'Antho n'était pas à prendre à la légère, mais le problème résidait dans le fait que... En agissant ainsi, il n'allait être couvert dans une seule direction... Cependant, pour une protection sensée être primitive, elle était correcte. S'en suivit une flopée d'autres techniques. Allant du simple envoie puissant de poussière, à des sortes de fouets tourbillonnants, passant également à des attaques à distances. De quelle sorte ?

Et bien, notre démon de justice créa des cercles complexes, à une distance ne dépassant pas les dix mètres pour les petits, puis le double pour les plus imposants. De ces cercles, de la poussière accumulée en sortie... Enchaîné plusieurs fois d'affilé, notre mage poussière se laissa dire, que ça pourrait être vite agaçant. Pour terminer en beauté avec son élément basique, il entreprit de faire évoluer sa « Dust Construction ».

Au diable, les ridicules objets de pacotilles... Et bienvenue aux armes diverses et variées, que notre justicier connaissait sur le bout des gants. Fort malheureusement, mais tout naturellement, il lui fallut un nombre incalculable d'essais avant de réussir à créer la moindre arme. Pendant cet acharnement, son acolyte formait des vortex rougeoyants au-dessus de ses mains usées, par les sorts antérieurs...

Ces mêmes vortex commencèrent à former des disques solides. Il avait l'air d'en baver, ses muscles étaient tendus, contractés... L'expression de son visage, semblait dévoiler qu'il peine à maîtriser son idée de sort. Toutefois, peu à peu les cercles de braise devinrent des soucoupes trancheuses ! Tournoyantes rapidement, montrant ainsi leurs envies irrésistibles de trancher dans le vif du sujet...

Ce sujet n'était qu'autre que le pantin cobaye, qui siégeait dans les récentes terres d'Antho. Envoyant ses membres supérieurs d'un coup sec, en avant... Le flambeur lâcha ses brasiers tournants sur l'épouvantail. À l'impact, ce dernier fut coupé, puis brûlé... Les disques flamboyants disparurent après avoir terminé leur travail si bien accompli... Mais ! Le feu allait gagner la maisonnette de notre fée noire.


Merde !

Courant vers le début d'incendie, le chevalier runique réussi après quelques secondes de panique, à éteindre le feu. Regardant cela d'un œil... Moqueur, Antho avait déjà créé une hallebarde ! Mais que diable faisait-il avec une arme semant la mort, l'anarchie et le chaos ? Lui, qui était contre l'idée-même de voir du sang couler ?! Et bien, en vérité, il utilisa une « astuce » propre à lui-même. Le côté tranchant de l'arme avait été comme... Meulé à l'extrême ? Reforgé en côté contondant... Mhh, ce n'était pas le terme exact, mais cela semblait bien définir la chose.

Pour éviter de perdre plus d'énergie magique, les deux compères arrêtèrent leur entraînement. De toute façon, la soirée avait déjà commencé il y a un certain moment... Toutefois, pour taquiner le petit Mercer, Etsu envoya son bâton à celui-ci. Bâton qui avait son extrémité en... Éruption ? Surpris, Antho réussit néanmoins à le rattraper. Une fois mis dans une position le rendant bénin, il demanda qu'est-ce qu'était cet artifice.


Ha ha ! Tu aimerais le savoir hein !? Dit-il d'un ton excité, comme le fêtard qu'il était.

En réalité... Non. Allez, reprends-le. Annonça-t-il en lui relançant son arme fétiche.

Faisant un petit soupir déçu, il alla rejoindre le stoïque dans sa cabane. La routine de cette semaine se reproduisit. Dîner, caresse, discussion banale, rien n'avait changé. Oh bien sûr que si, que dis-je ?! Le sort d'Etsu fut stoppé par ce dernier... Le bois étant hautement inflammable, cela aurait été une catastrophe sans précédent ! Lorsqu'ils eurent terminé leurs petites habitudes, l'un souhaita une bonne nuit à l'autre, puis Antho entendu un bonne nuit et se mit à sourire de manière mélancolique. Il alla dans son canapé de fortune et se reposa...

© Jawilsia sur Never Utopia

__________





Antho's Theme


J'écris en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho Mercer
Justice's Fiend
avatar

Justice's Fiend


128 messages.
Inscrit le 08/04/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 25 ans
Expérience:
131/200  (131/200)
Points de Réputations:
2072/10000  (2072/10000)



MessageSujet: Re: [Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo] Ven 23 Jan - 3:26






Les justiciers à la ferme !
feat Etsu Nenbu





Aujourd'hui, Antho n'allait pas réveiller son ami. Il allait le laisser faire la grasse matinée. Après tout, ce jour était celui du repos. Officiellement, ils avaient décidé de reprendre en main ce cabanon. Mais, à force je pense que l'on pouvait deviner ce qu'avait en tête notre brave Mercer. Lui qui avait pas mal d'avantage à ne pouvoir dormir, à ne pas ressentir de fatigue quelconque, il allait reprendre les travaux seul. Il ne restait trois fois rien à faire, vraiment...

Il donna à manger à sa chatonne, la caressa jusqu'à entendre de légers ronronnements et réussit à se motiver. Aaah... Arracher de viles plantes vivace, solidement accroché aux murs, nettoyer sa petite terrasse devant l'entrée, ayant été anciennement en bois, elle est aujourd'hui en pierre, pourquoi un tel changement ? Antho ne le savait pas, ce qu'il savait au contraire, c'est qu'elle était sale ! Ne serait-ce, faire ces deux choses, lui pris trois bonnes heures.

Trois heures à travailler comme un forcené, à donner son maximum pour ensuite, profiter de cette matinée. Lorsqu'il rentra chez lui, il décida de jouer un peu avec son félidé préféré. Les petits miaulements qu'il faisait avaient tendance à le faire agréablement sourire. Un être si pur, si innocent, si mignon... Malgré tout, Antho voyait à travers cette boule de poil, l'échec. Avoir failli à son devoir le plus cher. Sauver les vies innocentes... Le visage macabre des victimes de cette affaire... Ils hantaient non pas ses nuits, mais ses souvenirs.

Néanmoins, n'était-ce pas en faisant face à ses erreurs que l'on devenait plus fort ? Plus expérimenté ? Il se dit cela, en espérant pouvoir se rassurer. Des grincements de marches faites en bois s'entendirent. Etsu descendait. Antho secoua sa tête, remettant ainsi ses idées en place, puis il se prépara à accueillir le dormeur, qui s'était enfin réveillé. Cependant, lorsqu'il ouvrit la porte pour atteindre la salle principale... Le flambeur n'entendit qu'un ventre gargouiller, bientôt suivit d'un deuxième qui semblait répondre au premier.


On dirait que tu as faim. Dirent-ils à l'unisson.

Ils rirent légèrement et Etsu comprit qu'il devait se mettre à la tâche, rapidement suivi par Antho qui avait du mal à se défaire, de Diane la câline. Le justicier aux lunettes noires, dit qu'il n'y avait plus rien à faire, qu'ils avaient la journée pour eux. Le chevalier le regarda étrangement, mais il annonça d'une franchise sans limite, que cela lui faisait bien plaisir. Le premier repas de cette merveilleuse journée, n'était pas le petit-déjeuner, mais le déjeuner tout court.

L'inconvénient ou l'avantage d'avoir une marmotte en guise d'ami d'enfance ! Ainsi quand ils eurent terminé, et bien... Nous savions tous ce qui allait se passer. Ce bon repas ingéré, Etsu se demanda bien ce qu'ils allaient pouvoir faire... Antho comprenant rapidement qu'il n'était pas le plus doué pour animer les journées, dit qu'il connaissait un lieu tranquille, pas si loin de cet endroit. Étonné, l'ardent chevalier haussa un sourcil, signe montrant son attention.


Oui... Je connais l'emplacement d'un petit lac non loin d'ici. Ce n'est qu'une idée sur des millions d'autres, bien entendu. Mais bon, j'ai aussi pu entrapercevoir des cannes à pêche... Dans le débarras, dehors.

Et alors, tu sais t'en servir peut-être ? Ironisa Etsu, de manière amicale.

Non, mais l'on pourrait apprendre. Ce ne sera pas tous les jours que tu me verras en difficulté avec un hameçon. Dit-il en finissant sa phrase avec un léger sourire.
 
Oh oui ! Je veux voir ça ! Te voir en difficulté devant un adversaire telle qu'une canne à pêche, oui, mille fois oui ! On est parti ! S'exclama-t-il en se levant et sortant de la table.

Se levant également, Antho alla chercher ce dont ils avaient besoin. Mais juste avant de partir, il rentra dans la maisonnette et trouva Diane. Il lui remit son eau à son maximum, ainsi que sa nourriture. Les deux amis en avaient pour moins d'une journée, mais on n'était jamais trop prudent, pensa-t-il. Le maître du félin lui dit qu'elle ne devait pas bouger d'ici et attendre son retour. Aussi étrange que cela puisse paraître, Diane miaula comme pour lui répondre.

Le démon de justice caressa la gentille bête au creux de son cou, puis après avoir fermé portes et fenêtres, il alla dans le petit coin de paradis promis. Tout le long de la route, banalités sur banalités furent dites... Quelques vannes d'Etsu égayaient la marche, cependant... Le plus important restait que nul danger, ne vint barrer la route des deux aventuriers ! Ils arrivèrent au bout d'une petite heure, au lieu souhaité.

Une magnifique étendue d'eau claire et transparente s'étendait à leurs pieds. Les rares résinifères avoisinants, étaient fièrement reflétés dans cette eau aux allures si pures. C'est alors... Que la galère commença... Tandis que le chevalier runique avait réussi relativement aisément, à mettre son hameçon et à préparer son matériel convenablement, son ami lui... Avait déjà du mal. Maniant sa canne comme un épéiste maniait un bâton de mage, il manqua à plusieurs reprises de blesser Etsu dans l'exercice de ses fonctions...

Heureusement que ce dernier avait de très, très, très bons réflexes... Aaah, alors c'était ça, en vérité Antho voulait entraîner Etsu aux réflexes... Il faisait exprès de faire le manche avec une canne ! Non... Il n'aimait pas suffisamment faire le pitre, et encore moins risquer de blesser sans le vouloir le flambeur. Au bout d'un certain moment, le mage de braise eut pitié de lui et l'aida. Cet obstacle in-sur-mon-ta-ble... Surmonté, ils purent commencer leur véritable détente.

Quelques lancés ratés passèrent, avant que les premières surprises n'arrivèrent ! Bien sûr, ce n'était qu'une activité de plaisance dirons-nous. Les poissons ayant été trop curieux ou trop imprudents, n'étaient pas condamnés à une mort atroce. Au contraire, les deux patriotes les relâchaient, une poignée de secondes après les avoir récupérés. Cette journée resta calme et détendue, certains auraient pu se plaindre et dire qu'elle était trop calme, mais... Il y en avait des journées ainsi et pour des personnes comme ces deux-là, elles faisaient du bien !

Lorsque le crépuscule menacé d'étendre sa lueur orangée, ils défirent leurs matériaux, et cette fois-ci Etsu s'occupa de ceux d'Antho en premier ! Puis ils partirent. Reprenant une soixantaine de minutes, pour revenir dans l'habitat de notre poussière. Tout se passa encore une fois sans problème, au plus grand bonheur des deux marcheurs. Une fois rentrée, la petite féline fit la fête quant au retour de son propriétaire !

C'était bel et bien un repos mérité. Les prochains jours s'annonçaient plus ardus... Pour ne pas changer de la routine, un souper fut préparé. Puis mangé, et enfin, la vaisselle fut faite. Etsu montrait quelques signes de fatigue, néanmoins, il voulut rester un peu avec Antho. C'est vrai que passer toute une nuit seul, ne devait pas être très amusant... Alors il lui tint compagnie autant de temps qu'il le put. Notre stoïque dit que même motivé par un élan de gentillesse, il le réveillera tout de même le lendemain...

© Jawilsia sur Never Utopia

__________





Antho's Theme


J'écris en #cc0000


Dernière édition par Antho Mercer le Mar 3 Fév - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho Mercer
Justice's Fiend
avatar

Justice's Fiend


128 messages.
Inscrit le 08/04/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 25 ans
Expérience:
131/200  (131/200)
Points de Réputations:
2072/10000  (2072/10000)



MessageSujet: Re: [Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo] Ven 23 Jan - 3:27






Les justiciers à la ferme !
feat Etsu Nenbu





Ce qu'avait dit Antho n'était pas une plaisanterie... Il réveilla Etsu lorsque l'aurore se leva ! Celui-ci grognait comme un adolescent, ayant fait une nuit blanche. Deux appels d'une voix plus qu'imposante, suffirent à lui remettre les pendules à l'heure. Quelques céréales étaient présentes pour le petit-déj. Le son croustillant de ces dernières, fit lever les oreilles du félin des lieux. Celle-ci alla se frotter à son maître, comme pour demander à être servie, elle aussi. Étant de bonne humeur, notre justicier lui donna le même repas.

Il fallait dire qu'elle mangeait beaucoup pour une petite bête ! Mais passons... La journée appartenait à ceux qui se levaient tôt, et c'était vrai ! Sauf cas particulier... Comme par exemple... Lorsque l'on a la tête dans le gaz, que l'on ne comprend presque pas un seul mot, que l'on râle à tout bout de champ... Malheureusement, ce fut le cas du flambeur, mais aucune crainte ne devait être émettre... Antho avait la solution !

Il sortit pour aller à l'arrière de la maison. Des sceaux et un semblant de puits y demeuraient. Le démon aimant la justice, appela son camarade. Ce dernier rechigna, mais sous l'insistance de son hôte, il finit par sortir à son tour. Un éclair de malice se refléta pendant une fraction de secondes, sur les verres du mage poussière ! Puis en moins de temps qu'il en faut pour le dire, Etsu fut trempé d'eau froide, de la tête aux pieds ! Notre poussière avait un sceau, jadis rempli d'eau glacée entre les mains...


J'espère que dorénavant, tu dormiras un peu plus, lorsque tu sauras que le lendemain, tu as entraînement. Dit-il, en se retenant de rire de manière discrète.

Es... Espè... Espèce de criminel ! Cria-t-il de façon plus réveillé...

Ha ha ha... Il est vrai que je dois avouer mon crime... Mais c'est pour ton bien, allez sèches-toi et reviens manger, après. Prononça-t-il, avant de rentrer continuer son repas.

*Tu me le revaudras ça, je te le promets... Niark niark...*

Le radiateur sur patte finit de se réchauffer. Ayant reposé son arme plus qu'efficace, Antho avait terminé son petit-déjeuner. Il en profita pour caresser tendrement la petite Diane, regardant d'un air railleur le pauvre Etsu. Celui-ci, s'empressa de terminer son bol, pour plus rapidement s'entraîner ! Lorsque cela fut fait, ils sortirent... Dès que le maître des lieux ferma la porte, un poing sauvage alla essayer de heurter sa joue droite !

Hey ! Brailla-t-il, en esquivant de justesse. Tu m'en veux à ce point ? Enchaîna-t-il d'un ton amusé.

Rapide ! Bon ok, mais cet échec était la seule chance que je m'étais donnée. J'suis plus un gamin non plus... Enfin, je crois... Annonça-t-il en faisant une tête angélique.

Cela reste encore à prouver, mais nous le sommes tous un peu au fond de nous... Alors, tu es pardonné. Il rit brièvement, avant de continuer. Pour aujourd'hui, j'ai une idée à te proposer. Que dirais-tu de m'apprendre ton art martial ?

Oh, je vois. Tu as bien remarqué tes faiblesses pour ce qui est des parades, contre-attaques et tes mouvements... Et qu'est-ce que j'aurais en retour, moi ? Sortit-il d'un air joueur.

Mhh... Je te laisserai donner le premier coup lors de notre combat, celui qui conclura notre entraînement.

Le premier coup... Il se mit à vivement réfléchir, avant de prendre un air ravi. J'accepte ! Mais, tu ne pourras pas tout apprendre en une journée...

Ce n'est pas grave, tu n'auras pas besoin de m'apprendre les bases, j'ai une très bonne mémoire et t'ayant vu faire tes mouvements favoris des centaines de fois... Je pense que cela peut-être passé.

Le flambeur acquiesça. Antho savait très bien qu'il lui avait demandé une « récompense » pour le taquiner. Toutefois, n'étant pas mauvais joueur, il se lança ce défi. Il précisa que le coup pouvait être magique ou physique, il ne ferait que l'encaisser. Etsu était à la fois désespéré et assez surprit, de voir son ami prenant cela autant au sérieux. Mais tant mieux pour lui en un sens.

Tout d'abord, le maître du combat, montra la position de base à avoir. C'est-à-dire ? Mains ouvertes dont celle de gauche qui se mettait en dessous du poignet droit, et paume droite légèrement orientée vers le haut. Être droit tout en restant assez décontracté, toujours regarder son adversaire, ne pas jeter de coup d'œil à ses membres. Il fallait laisser ses poings, pieds, jambes... Trouver le corps adverse !

Etsu montra son métacarpe, puis il dit que beaucoup de son art dépendait de cet endroit. Qu'il devait frapper essentiellement avec, parer majoritairement grâce à celui-ci... Toutefois, il pouvait arriver d'utiliser la main entière pour, simple exemple ; parer un coup de pied à l'aide de son métacarpe, prendre ce dernier de la main et utiliser sa paume comme repoussoir, histoire d'envoyer valser l'imprudent attaquant.

Ensuite, les points importants à toucher. Toujours à l'aide du même membre, essayer de toucher l'intérieur des épaules et d'enchaîner les coups pour atteindre le milieu du thorax, puis monter vers le cou. À partir de ce moment, il fallait comme faire des moulinets avec ses mains, mais en continuant de frapper avec les extrémités de ses paumes, en repliant légèrement ses mains. Bon ! Autant vous dires qu'Antho était un peu perdu...


Un exemple ? Demanda-t-il d'une voix innocente.

Je ne serai point contre. Dit-il d'un air un peu gêné.

Le coup bien que prévisible, mais extrêmement rapide d'Etsu, atteignit l'endroit énoncé plus haut. Quasiment aucune douleur ne se fit ressentir, il savait doser sa force. Les coups suivant s'enchaînèrent à la vitesse de la lumière ! En quelques secondes, Antho fut submergé par les mouvements habiles de ce combattant hors-pairs. Toutefois...

Ses yeux avaient enregistré la marche à suivre. Un aperçu était beaucoup parlant qu'un long discours ! Instinctivement, notre mage aux habits noirs dévia -gentiment- les mains de son partenaire, à l'aide de son métacarpe. Puis, dans la foulée, il envoya à la vitesse de l'éclair... Son autre membre similaire, en plein milieu de la cage thoracique du flambeur. Tout en arrêtant son coup à temps. Oui, l'heure du combat n'était pas encore arrivée.

Des entraînements plus ou moins complexes se succédèrent à partir de ce moment. Le mage de braise n'avait pas pris au sérieux la mémoire de notre poussière... Mais les faits étaient là pour le dissuader de ne pas croire. La fée noire s'en sortit étonnamment bien, peut-être même trop... Cependant, ce n'était pas un mal, plus l'on était polyvalent, plus l'on devenait redoutable !

Pour dire, à la fin de la journée, Etsu était obligé d'y aller à fond, pour montrer de nouvelles choses à son ami. Même si à midi, ils durent arrêter un court instant pour se nourrir, rien ne perturba notre curieux Mercer. Une fois n'était pas coutume... Lorsque le manteau noir de la nuit allait revêtir cette partie du monde, ils rentrèrent dîner et faire ce qui devait être fait.

Les journées passées rapidement. Un peu trop au goût d'Etsu, qui avait depuis quelques années, était privé de son ami. Mais bon, dorénavant, il était présent, et semblait être dans une situation relativement stable... La lune fit s'arrêter ces discussions et pensées inutiles. Pour éviter de se faire arroser une nouvelle fois, mieux valait pour lui qu'il aille se coucher ! De son côté, soucieux du temps, Antho garda une de ses seringues à côté de lui, s'allongea dans son canapé et contempla avec insistance, son plafond...

© Jawilsia sur Never Utopia

__________





Antho's Theme


J'écris en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho Mercer
Justice's Fiend
avatar

Justice's Fiend


128 messages.
Inscrit le 08/04/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 25 ans
Expérience:
131/200  (131/200)
Points de Réputations:
2072/10000  (2072/10000)



MessageSujet: Re: [Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo] Ven 23 Jan - 3:28






Les justiciers à la ferme !
feat Etsu Nenbu





Le veilleur avait gardé sa position toute la nuit. Seringue à la main... Se demandant s'il pouvait continuer de vivre ainsi... S'il avait réellement des chances de survie... Dans moins d'un mois, voir d'une semaine, une dose d'adrénaline artificielle serait obligatoire, tous les jours... La moindre surdose étant fatale, devant attendre l'inéluctable était pour lui, une torture... Cela ne s'était pas encore produit en combat, une chance ! Mais qui sait, un jour peut-être...

Mais je m'égare ! Car en vérité, quand l'aube commença à pointer le bout de son nez... Ce fut pile à ce moment, que sa fatigue ô combien accumulée, le rattrapa. Lui montrant ainsi que nul n'échappe à son passé, sa vie et le destin... Mais qu'il était possible de le calculer ! Il utilisa son médicament et les effets habituels se produisirent. Contraction musculaire, perte momentanée du contrôle de son corps, puis enfin... Tout redevint normal.


*Un jour, je devrais quand même penser à éliminer cette chose impie...*

Ces pensées résonnèrent quelques instants dans la tête du justicier... Même si l'on ne les voyait pas, ses yeux étaient parés d'une expression mélancolique, à vous en faire déprimer un squelette. Pour le moment, la seule chose que savait Antho, était que cette « ombre » vivait grâce à sa propre vie. La solution était-elle de se donner la mort ? Mais était-ce une solution, ou un moyen de fuir ses cauchemars...?

Tant de choses à penser, tant de réflexions à entreprendre, mais il en oublia l'essentiel. Le soleil, de sa lumière réconfortante et chaleureuse, rappela à l'ordre le démon de justice. Ce dernier devait réveiller un être en hibernation, un mammifère un peu plus petit que lui. Bien entendu, cela était Etsu. Il fit donc son travail de réveil, puis attendit que le dormeur sorte des bras de Morphée. Un endroit qui semblait être des plus agréable... Où les rêves prenaient vie... Qu'importait ! Cela n'était pas donné à la fée noire, et elle s'y était habituée.

Lorsque la marmotte était au rez-de-chaussée, celle-ci ainsi qu'Antho et la petite féline, purent manger au petit matin. Ce coup-ci, nul besoin de seau d'eau, le réveil bien que difficile, fut une épreuve admirablement surmontée par le flambeur. Cette matinée n'était pas synonyme de bavardage. Oui, notre poussière était déjà en train de penser à quel sort développer. Bien qu'en l'occurrence, seuls quelques-uns avaient encore besoin, d'être un peu plus poussés.

Sa maîtrise de son élément, son désassemblement et une certaine découverte ayant la même base que ce dernier. De son côté, Etsu devait être plus imaginatif. Sa magie ne venant que de livre et non d'un maître, les bases étaient déjà dépassées avec une certaine aisance. Mais il n'était pas sans imagination et quelques idées -au chiffre extrême de deux- étaient présentes en son esprit !

Les deux combattants de la justice finirent rapidement leur petit repas. Ainsi, ils purent vite sortir s'entraîner. S'éloignant un peu plus de la maisonnette, ils prirent position. Forcément, comme leurs techniques allaient s'annoncer radicalement plus puissantes, mieux valait rester à l'écart. Ils étaient séparés d'une bonne distance, sans pour autant être hors de leur champ de vision. Cela serait utile si un se faisait attaquer par des monstres ou autre.

N'oubliant pourquoi il était venu ici la première fois, Antho resté presque constamment à l'affût d'un potentiel assaut. Et soudain ! Ça commença ! Le mage poussière se désassembla, mais étrangement, l'amas de poussières noires qu'il était devenu, resta sur place. Cette forme ressemblait vaguement à une forme humaine, flottante à quelques centimètres du sol. Contrairement au flambeur, cette forme était terrifiante...

Aucune chaude couleur n'ornait cette faculté. Les grains noirs s'agitaient de haut en bas, de gauche à droite... Ils s'amusaient à tournoyer, se déplacer... Se trémousser sur un rythme las et mou. L'ombre de résidus noirs ne se mouvait pas au sens propre du terme. Le mage de Fairy Tail semblait jauger les limites de sa technique favorite. Une dizaine de secondes passa et il se réassembla. Surpris, il regarda ses bras, ouvrit, puis referma ses mains, regardant celles-ci avec étrangeté.

Lui qui pensé avoir tout découvert sur ce sort. Qui avait passé un nombre incroyable d'heures, à tenter de le maîtriser parfaitement... Découvrait encore plus de subtilité. Il recommença ! Mais ce coup-ci, tout en se concentrant un maximum, il essaya de ne pas désassembler ses bras, puis partiellement sa tête et son buste. Il ne réussit pas du premier coup, cela allait de soi... Mais persévérant comme il l'était, l'on se doutait bien qu'il continuât jusqu'à réussite !

Regardons maintenant les braises. Elles n'avaient pas bougé depuis le début, non pas comme son ami. Juste immobile, les yeux fermés. Une concentration relativement importante se faisait ressentir autour de son corps. Comme une aura ardente, une enveloppe charnelle, imposant sa présence à autrui. Dix minutes, peut-être plus passèrent ainsi. À l'expression de son visage, la position crispée et paradoxalement sûr de lui, l'on pouvait assumer que l'échec n'allait pas être toléré.

Brusquement, il bougea ! Levant son pied-droit et le reposant à en faire un bruit sourd... Il plaça rapidement ses bras en position d'attaque. Ses yeux furent une nouvelle fois, dévoilés à ce monde. Plus déterminé, endiablé, surexcité, son regard avait changé. Contractant son bras droit, il ouvrit la main du même membre et donna un coup sec dans le vide !

Des crépitements incessants s'entendirent, à même le sol... La terre commença à se fissurer, à fondre... Etsu leva brutalement sa main en direction du firmament ! Ainsi, les braises souterraines sortirent de leur prison de roche, d'humus, pour atteindre l'air, le vent et la lumière ! Tourbillonnantes telle une tornade, gracieuse comme la nature savait l'être, elle était née... La colonne de tisons.


Super ! Cria-t-il fier de lui.

Il en créa d'autres. Jetant sa main à divers endroit, pour au final... Se retrouver encercler par ce nouveau sortilège. Un peu plus loin, une silhouette noire souriait. Heureuse de voir la joie sur le visage de son ami. Elle avait réussi à faire ce qu'elle voulait. C'était à dire se désassembler partiellement à quelques endroits. Cependant, les extrêmes limites de cette technique semblaient aux alentours des vingt secondes.

Qu'importait, son désassemblement de base restait là malgré tout. Mais ne nous méprenons pas ! Sa mobilité ainsi que sa vitesse n'avaient rien à envier à sa technique originelle ! Toutefois, un problème survint lorsqu'il se réassembla. Peut-être trop content d'avoir réussi à modifier son sortilège, il ne fit pas attention et se remit de travers. Comment ? Et bien c'était très simple.

Mais pour simplifier encore plus la chose, je prendrai un exemple concret. Son sort « Black Dust » devait se faire en deux étapes. Le désassemblement et le réassemblement. Néanmoins, en faisant preuve d'imprudence, il arrivait que quatre étapes se fassent. Entre la première et la deuxième « normales ». C'était un désassemblement et réassemblement incomplet. Pour visualiser la chose, imaginons que tout en se remettant dans sa forme humaine, Antho se désassemble et se réassemble extrêmement vivement son bras et sa jambe gauche. Il se retrouvera alors propulsé dans le sens inverse.

Et là, ce fut ce qu'il se passa. Mais notre mage aux habits noirs, pensait que ce n'était qu'un problème d'inattention jusqu'à maintenant. Il ne se doutait pas qu'il pouvait utiliser cela à son avantage. Tout en se relevant agilement, il désassembla et réassembla rapidement l'extrémité de son coude. Un coup parti à une vitesse phénoménale ! Emportant notre justicier avec lui... Mais ce n'était pas grave... L'heure du déjeuner était arrivée !

Il était donc temps de faire une petite pause, de penser calmement à tout ce qu'il s'était passé. Les blondins allèrent donc préparer leur repas et le manger en toute quiétude. Ils parlèrent tous les deux de leurs progrès, leurs idées... Tout en se remplissant la panse. Une fois de plus, ils terminèrent leur plat respectif... Lavèrent la petite vaisselle... Caressèrent la petite truffe de la chatonne et repartirent à leur occupation de la journée.

Mais avant toute chose, Etsu demanda au justicier, s'il pouvait lui créer une bête petite cible. Rien de complexe pour ne pas lui faire dépenser trop de magie, toutefois, il la voulait d'une taille humaine. Très bien, Antho accepta avec plaisir. Cela allait lui permettre de créer une chose à l'aide de ses nouvelles compétences. Rassemblant la poussière dont il avait besoin en un temps record, il construit ladite « cible » pour son camarade.


Merci ! Dit-il avant d'aller un peu plus loin.

Mais je t'en prie... Murmura Antho.

Cette courte prise de parole passée, il put continuer de s'entraîner à dompter lesdits inconvénients de ses propulsions. Du point de vue du mage de braise, l'on pouvait remarquer que sa cible allait bel et bien, lui être nécessaire. Il avait en tête de créer ses braises, directement sur la peau de ses adversaires. Il tenta d'abord de créer ses charbons ardents là où il voulait.

Ce n'était pas chose aisée... Bien que pour ses premières fois, il ne s'en tirait pas trop mal, cependant ça n'allait jamais à l'endroit souhaité. Toujours deux ou trois centimètres à côté. Ça n'avait l'air de rien dit comme ça, mais dans un véritable combat, ces quelques centimètres seraient cruciales ! Le chevalier flamboyant se concentra davantage si cela était encore possible... Mais cela n'avait pas l'air de suffire.

Néanmoins, là où la difficulté était, la réussite ne devait pas être loin. Et cette farceuse demeurait dans le coin d'Antho. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il contrôlait à merveille sa nouvelle technique. Mais était-ce si surprenant que ça ? Le mage poussière avait baigné dans sa poussière noire depuis tout petit. Rien n'était anormal quant à sa maîtrise instinctive.

Ces futilités ô combien décisives réglées... Il pouvait chercher à augmenter sa maîtrise de la poussière. Oui ! Un palier supérieur ! Un nouveau pas vers la puissance, la paix et la justice ! Il allait devenir un expert dans son domaine... Comment ? Déjà, ce brave devait rapprocher la poussière environnante. Encore... Encore... Jusqu'à la toucher du bout des doigts.

Antho devait la sentir sur lui. Comme si, elle fusionnait avec sa chair et ses muscles. Comme si, elle ne devait plus qu'un avec son corps, pour devenir son corps. Les masses poussiéreuses étaient au chiffre de quatre. Deux vers ses omoplates et les dernières en dessous de celles-ci. Les formes indistinctes prenaient peu à peu l'apparence de bras.

Ce fut la partie la plus simple. L'état de poussière était le plus malléable. Le plus délicat restait à venir... Il fallait calculer la longueur de ses bras, leur largeur... Ceux des muscles et os résidents à l'intérieur. Calquer tout cela sur les membres artificiels arrivants. Pour une personne lambda, cela aurait été un supplice intellectuel. Cependant, Antho était en symbiose avec son corps, sa poussière noire l'obligeait...

Lorsqu'il pensa tout prêt, il assembla la poussière à son corps. Cela fonctionna ! Notre justicier s'était transformé en Asura ! Un démon à six bras, pour ceux ne connaissant pas cet être. Heureux de sa réussite, il ne put empêcher un léger sourire, de se dessiner sur son visage impassible. Des craquements se firent entendre... Horreur et damnation ! Quel était cela ?! Le sort était instable ? Les événements laissaient y croire.

Car les bras retournèrent à la poussière, en se brisant en millions de fragments... Étrangement, notre poussière dut mettre un genou à terre. Ces pertes n'avaient pas grandement pompé ses réserves magiques, toutefois, il semblerait qu'une faiblesse survenait après un échec de ce genre. Une chose élémentaire à savoir sur une nouvelle technique, ses faiblesses ! C'était un mal, pour un bien... Il souffla un coup et retenta l'expérience de nombreuses fois dans la journée.

Le reste du temps se passa ainsi. À essayer de maîtriser de façon correcte, ces techniques ayant l'air d'être relativement puissantes. Le soir arriva plus vite qu'ils ne le crurent, leurs exercices avaient porté leur fruit. Ils maîtrisaient à présent, leurs derniers sorts... Non pas comme des maîtres, comme de simples mages ayant travaillé dur pour en arriver là.

La soirée se passa comme la dernière, celle d'avant, d'encore avant... Jusqu'à ressembler même à la première. À la différence que, leur pouvoir avait grandi tout autant que leur esprit. Il était temps de conclure cette semaine de fortification physique et magique, de reposer les corps et les réserves de magie... Car demain, un combat s'annonçait.

Une bataille sans merci, sans pour autant être un duel à mort, les progrès devaient être visibles et cela allait aider... Etsu alla se coucher alors qu'Antho reposa ses muscles sur son unique canapé, et scruta sa toiture aux allures médiocres, mais étonnamment trompeuses. Tout comme son nouveau propriétaire, à l'extérieur, elle avait l'air correct et fiable. Alors qu'à l'intérieur, elle semblait fragile et plus complexe qu'il n'y paraissait...

© Jawilsia sur Never Utopia

__________





Antho's Theme


J'écris en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho Mercer
Justice's Fiend
avatar

Justice's Fiend


128 messages.
Inscrit le 08/04/2014.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 25 ans
Expérience:
131/200  (131/200)
Points de Réputations:
2072/10000  (2072/10000)



MessageSujet: Re: [Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo] Ven 23 Jan - 3:32






Les justiciers à la ferme !
feat Etsu Nenbu





Le grand jour était arrivé ! Un instant qui resterait gravé dans la tête des deux blondinets... À jamais. Faisant preuve de bonne foi, Antho laissa le chevalier runique se réveiller seul. Un combat ne durait pas toute une journée, ils avaient encore le temps. Le tout serait bien plus intéressant avec deux combattants en pleine forme, qu'un insensible à la fatigue et l'autre ayant la tête dans les nuages. Pour s'occuper, il y avait la petite féline, quelques caresses par-ci, des câlins –de la petite Diane- par-là... Lui redonner à manger, à boire...

Un animal de compagnie vous occupait beaucoup mine de rien ! Cela fut bien utile à notre petit Mercer, car le dormeur n'avait pas l'air de vouloir se réveiller. Il lui fallut attendre que le soleil soit au zénith pour entendre les marches de bois grincer. Dans la matinée, le justicier avait essayé de faire deux, trois choses à déguster... Sa mémoire avait sauvegardé les mouvements du cuistot Nenbu. Il avait pu se débrouiller convenablement.

La surprise du chevalier fut assez grande lorsqu'il vit la table déjà prête. Il applaudit son ami d'une manière amusée, puis les deux blonds allèrent se mettre à table. Eux deux savaient à quoi s'attendre, ils étaient plus ou moins impatients d'être de nouveau face à face. Le moins empressé fut sans surprise Antho. Toutefois, affronté celui qui l'avait vaincu nombre de fois durant son enfance était pour lui... Intéressant.

Peut-être voulait-il voir si ces années passées seul et les dernières semaines en sa compagnie, avaient réellement changé quelque chose chez lui. À part la vaisselle, les deux compères ne firent rien d'autre. Ils se contentaient de tenir compagnie à la petite Diane... Ils se décidèrent en milieu d'après-midi. Sous la lumière du soleil, porté par un vent agréable, dégagé de toute civilisation... Leur dernier entraînement allait se dérouler.


Bonne chance Antho ! Dit-il en levant son pouce.

À toi aussi Etsu. Répondit-il en faisant un simple geste de la tête.

Un sourire excité apparaissait sur le visage du brasier ambulant. Un autre plus réservé ornait le visage de l'inébranlable... Ils se séparèrent de quelques mètres. Se regardèrent quelques secondes... De courtes secondes ! Etsu avait l'avantage du premier coup, il n'allait pas l'oublier. À l'aide de bonds rapides, il se retrouva en moins de deux, devant Antho ! Ce dernier ne bougea pas, n'ayant lui non plus, omis le bonus donné à son ami.

Devant le stoïcisme de son camarde, le flambeur sourit... Il ferma ses poings, prépara sa jambe gauche et se mit à faire un tour sur lui-même dans sa course ! Une fois à bonne portée, il envoya son pied gauche sur le verre droit des lunettes du justicier ! Ces dernières s'envolèrent, réduites en lambeaux. Par réflexe, notre poussière ferma les yeux.


N'aies pas honte de tes yeux ! Dans un combat, cela n'a pas d'importance ! Hurla-t-il.

Alors comme ça, il sacrifia l'unique coup qu'il pouvait donner sans obstacle, pour lui dire cela ? Bonne tentative, très bonne même ! Mais insuffisante ! Juste après son coup gratuit, il en enchaîna plus d'une dizaine, fendant l'air de ses bras fins et agiles. Assaillant son ami d'enfance, de mille et un coup qui... Ne le touchèrent pas ?!

Non ! Il utilisait sa technique de propulsion ! Etsu ne frappait que grain noir sur grain noir ! Il avait oublié un détail important. Son adversaire ressentait la poussière autour de lui, ainsi, il pouvait même les yeux fermés, esquiver les coups. Combinant cette capacité à son nouveau sort... Cela donnait un enchaînement terriblement efficace !

Il finit par se désassembler, son faux jumeau fit de même. La braise contre la poussière... Les émotions contre le calme... Le sérieux contre le fou ! Les corps des deux mages étaient encore partiellement humains. Ils se rentrèrent dedans, causant un impact muet... Les coups des deux camps fusèrent dans l'atmosphère, telles des balles sortantes de leurs armes !

Ils tournèrent en donnant leurs assauts. Le premier à se réassembler était le mage de Fairy Tail. Il mit pied à terre, puis réutilisa sa technique aux limites temporelles ! Ils ne restèrent immobiles que peu de temps, dans leur forme respective, ils avançaient, se heurtaient en chemin, pour se séparer deux dizaines de secondes plus tard.

Chacun reprit son apparence humaine, se regarda droit dans les yeux. Oui, dans ce combat éclair, Antho avait réussi à se remettre des lunettes via sa magie. Depuis le temps, il avait accordé beaucoup trop d'importance à la couleur de ses miroirs d'âme. Il ne pouvait changer cela... Il n'aimait pas la couleur du sang, il la détestait, la haïssait...


Dust Whip... Dit-il un peu trop calmement.

On passe aux choses sérieuses, hum ? Très bien ! Jiàn Yújìn ! Rétorqua-t-il à son ami.

Tandis qu'aux creux des mains d'Antho, de la poussière formée des sortes de fouet. Des braises de moyenne dimension formèrent des semblants de lances en lévitation, autour d'Etsu. Une bonne dizaine de braises compressées en forme de javeline, furent envoyées d'un mouvement vif sur le mage poussière, qui courrait en direction du lanceur d'arme flamboyante.

La poussière armant notre sombre justicier claqua, impacta, puis coupa en deux les charbons ardents propulsés. Antho semblait glisser sur le terrain, utilisant ses fouets pour dompter le feu brûlant de son ami. Des coups tournoyants, sciants, réduisants à néant, les vains espoirs du chevalier de faire mouche !

Ce dernier ne s'avoua pas vaincu si facilement. Les braises taillées, furent une à une explosées à distance par leur créateur. Quelques résidus ardents touchèrent et causèrent de légères brûlures à la fée noire ! Mais elle en avait fait du chemin, moins d'un mètre séparait les antagonistes ! Antho envoya ses martinets poussiéreux s'occuper de son challenger.

Heureusement, celui-ci les esquiva en état de braise humaine. Les petits renfoncements provoqués par notre poussière, montraient sa détermination et ne rassuraient en aucun cas Etsu ! Les bras du mage de braise se firent moins transformés. Puis, des tisons rougeoyants apparurent, juste au-dessus des paumes du flambeur. Celles-ci tournèrent, tournèrent... Et finirent par se solidifier !


Xuánwō Yújìn ! Beugla-t-il, un sourire sculpté sur la face.

Ne connaissant pas la puissance de ce sort, Antho en toute confiance, continua d'attaquer avec sa technique actuelle. Mais lorsque les disques brûleurs furent créés et envoyés, Antho fit volte-face en voyant ses fouets être lacérés. Deux soucoupes fondirent vers lui, telles des flèches scindant l'air sur leur passage !

Guh... Dust Force ! Lâcha-t-il pressé par la situation.

Conscient de son gain de magie, il tenta d'utiliser ce sortilège sur ses deux bras. Miracle, cela fonctionna ! Attendant le bon moment, il se prépara à envoyer ses coups... L'instant propice se dévoila à ses verres noirs. Tout en faisant un petit bond en arrière, il envoya simultanément deux uppercuts sur le dessous des disques flamboyants !

Les sorts sous-estimés par le mage aux habits noirs, furent anéantis par la puissance des siens. Etsu sortit son bâton, puis donna un coup sec dans le vide, comme pour prévenir qu'il allait l'utiliser. Loin d'être aveugle, Antho vit clair dans son petit jeu, parfait... Se dit-il. L'élément du justicier s'avancer à lui, comme un serviteur devant son maître.


Dust Weapon : Baton... Murmura-t-il, confiant.

Un long bâton se forma à l'aide de la poussière. Le manipulateur le prit à deux mains. L'ardente autorité se propulsa vers son ennemi du jour ! Son arme de prédilection en train d'être chauffée... Une fraction de secondes passa, alors qu'un bruit d'impact résonna dans les environs ! Puis, d'autres suivirent ! Tel un clocher résonnant, les armes contondantes s'entrechoquèrent...

Le plus jeune pouvait compter sur sa vitesse d'exécution, tandis que le plus âgé sur la puissance de son bâton. Au fur et à mesure que les coups se répétaient, l'arme du mage poussière se détériorait de plus en plus... La différence de qualité, était clairement visible... Mais ce n'était pas terminé ! Loin de là... Il avait plus d'une poussière en réserve !


Kuh... Dust Portal ! Dut-il dire sous l'effort.

Deux cercles magiques gris tirant vers le marron apparurent. Un sur le flanc droit d'Etsu et l'autre sur la gauche. Le surexcité se prit une bonne dose de poussière, tout en se faisant éjecter quelques centimètres en arrière. Ce qui permit à notre fée noire, de reprendre un peu son souffle et de voir l'état de son arme. Misérable... Mais, ce petit laps de temps, lui laissa quelques secondes pour la changer.

Hammer...

Oulah ! S'exclama Etsu.

L'innocent bâton se fit réduire en poussière, pour qu'elle-même, reforme une autre arme. Un marteau de combat ! L'inquiétude du chevalier runique était fondée... Le bout de l'arme lourde atteignit le ventre du mage du conseil. Il ne put empêcher la fuite d'un grognement de douleur... Maniant l'arme comme un véritable soldat, Antho continua ses coups.

Des bruits sourds métalliques s'entendirent en chaîne... Pour terminer son attaque, il fit un coup d'estoc et envoya son ami à deux ou trois mètres derrière lui. Le courageux rempli de bleus, se releva. Difficilement, mais surement. Il ricanait... Rigolait... Explosait littéralement en rire. Ce qui fit hausser un sourcil au manieur de marteau.


Bie... Bien joué... Peina-t-il à dire, se tenant de toutes parts.

Désolé, j'en ai peut-être trop fait...

Ne t'excuse pas... Mais fais plutôt attention ! Gélínnàdá Yújìn ! Hurla-t-il, comme s'il s'était remis de ses blessures.

C'était un piège ! Et Mercer avait plongé la tête la première à l'intérieur ! Deux boules de braise se formèrent aux creux des mains d'Etsu. Il les envoya sans remords, sur son adversaire ! Une sur le bras droit d'Antho et une autre à son ventre. Sautant en arrière, il fit exploser les deux sphères ! Les déflagrations catapultèrent le démon de justice loin derrière...

Ses habits en avaient pris un coup... Cependant, il désassembla et réassembla furtivement ses blessures et vêtements, ainsi il était comme neuf ! Aussi improbable que celui puisse paraître, il se mit à rire. D'un ton presque effrayant... Peut-être était-ce à cause de l'habitude de le voir stoïque... Ou juste qu'il était effrayant de base...


Tu m'as bien eu. Bravo... Susurra-t-il.

Alors que les yeux de son compagnon clignèrent plusieurs fois, de la poussière rampait aux pieds d'Antho... Elle lévita pour finir à ses omoplates et en dessous... Puis, brusquement, elle se planta dans le corps de son manipulateur, lui conférant quatre autres bras ! Le mage poussière ouvrit les bras en même temps. Créant un léger mouvement d'air, bien visible à l'œil nu.

Sans même prévenir son acolyte, il désassembla une partie de son dos et le réassembla tout aussi vivement. Il fut propulsé sur son partenaire de combat aussi fourbe, soit-il et envoya ses six poings rencontrer le corps de ce fieffé farceur... Utilisant vaillamment son art martial, Etsu parvint à bloquer quelques coups, mais guère tous...

La fin de ce combat approchait à pas de géant. Le gagnant était déjà tout indiqué... Après avoir donné un certain nombre de directs, il recula ses membres optionnels. Ils semblaient quelque peu redevenir poussière. Les coups chargés furent envoyés à une vitesse inouïe ! Dès qu'ils touchèrent le corps du flambeur, ces derniers explosèrent pour redevenir poussière...

Ce coup envoya l'importun à dix ou quinze mètres en arrière. Antho dut poser un genou à terre, avant de remarquer qu'il prenait feu... Attendez ?! Il y regarda à deux fois. Il ne prenait pas feu, mais de la braise était apparue sur tout son tronc et dos... Il écarquilla les yeux et une puissante explosion eut lieu. L'envoyant lui aussi sur une dizaine de mètres, derrière sa position initiale.

Rassurons-nous... Les deux respiraient encore... D'ailleurs, ils éclatèrent de rire. -en s'étouffant à cause de leurs blessures et compagnie...- Tout deux étaient hors d'état de se battre. Ils avaient perdu et gagné à la fois, si je puis oser dire. Une égalité parfaite. Ils restèrent au sol quelques heures... Fixant le ciel qui commençait à se teinter d'orange et de jaune...

Lorsqu'ils eurent la force de se relever, ils saisirent l'occasion. Comme à son habitude, le premier réflexe fondamental, obligatoire, indispensable ! Fut de se désassembler et cacher ses blessures en se remettant normalement. Certaines choses ne changeraient pas... Ce n'était pas plus mal au final... En se rejoignant, ils se donnèrent l'accolade et se félicitèrent mutuellement.

Le dernier jour fut écoulé, ainsi que la période de congé du chevalier runique. Il alla dire au revoir à la petite Diane et à son ami de toujours... Il précisa qu'il avait adoré cette semaine et qu'il ne fallait plus l'oublier pendant quelques années... Cette dernière remarque fit souffler du nez notre brave Mercer. Ainsi, voici comment se conclut cette semaine forte en progression.

Regardant le même chemin que le premier jour, le justicier voyait son frère de combat partir... S'en aller progressivement... Il se retourna pour rentrer chez lui... Cependant, quelque chose retint son attention... Une silhouette mouvante dans les ombres. Intrigué, il se désassembla et se reforma à côté de ladite "chose". Sa surprise fut grande lorsqu'il aperçut le visage et le corps d'une jeune fille.

N'ayant pas le temps de crier gare, la demoiselle disparut de son champ de vision. Il resta un moment à l'extérieur, encore "sous le choc"... Il finit par se reprendre, mais une impression de déjà vue, ne voulait pas quitter l'esprit du démon de justice. Il rentra dans sa maison, alla dans sa cuisine, puis ouvrit son frigo. N'oubliant pas cette "surprise", il resta stoïque face au manque d'aliment. Etsu mangeait pour dix et Antho allait devoir refaire des courses... Mais qui était cette jeune dame...?

© Jawilsia sur Never Utopia

__________





Antho's Theme


J'écris en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drysfer Flynn
¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤
avatar

¤~ Dragon Slayer of Rozan ~¤


1447 messages.
Inscrit le 31/07/2013.








Feuille de personnage
Age du Personnage: 23 ans
Expérience:
1600/1600  (1600/1600)
Points de Réputations:
10000/10000  (10000/10000)



MessageSujet: Re: [Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo] Mar 3 Fév - 12:31

Antho Mercer : 12 points d'expérience et 200 points de réputation.

Bien sur, tu passes au rang B, félicitation !

Spoiler:
 

__________



Méfiez-vous de l'eau qui dort...
navy

Spinel Sun:
 


Une rose de Misa, Wilya, Kamu, Kirito et Hajima et deux roses de Utau et Azura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytail-shinnyuu.forumactif.com
Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé.


messages.
Inscrit le .










MessageSujet: Re: [Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo]

Revenir en haut Aller en bas

[Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Rp d'entraînement, et de passage rang B] Les justiciers à la ferme ! [Solo]
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiore no Shin'nyuu :: Autres Lieux de Fiore :: Autres Lieux :: Ouest de Fiore :: Les Habitations :: La Maison d'Antho Mercer-